26 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 janvier 2014

Une distinction particulière remise à la présidente du Liberia


Guillaume Lanctôt
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

août
2014
Annoce de l'Organisation mondiale de la santé sur le virus Ebola

avril
2012
Verdict de culpabilité par un Tribunal spécial contre l'ex-président libérien Charles Taylor

janvier
2006
Accession d'Ellen Johnson Sirleaf à la présidence du Liberia

août
1996
Annonce d'un plan de paix au Liberia

septembre
1990
Assassinat du président libérien Samuel K. Doe

juillet
1971
Décès du président libérien William Tubman

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

La période d'instabilité politique que le Liberia a connue depuis le début de 1989 est aujourd'hui terminée. L'ascension au pouvoir en 2006 d'Ellen Johnson Sirleaf marque le début d'une nouvelle ère et la fin d'un conflit qui a perduré dans le pays. La présidente a le lourd mandat de redresser le pays à la suite des nombreuses violences qui ont coûté la vie à 150 000 personnes et causé le déplacement de 400 000 personnes(1). Johnson Sirleaf doit donc garantir la paix et le développement économique au Liberia. À la suite de son travail remarquable, elle s'est vu octroyer le convoité prix Indira Gandhi pour l'année 2012(2).

Un prix très significatif

Le prix Indira Gandhi est le plus important que l'Inde remet chaque année à une personne ou à un organisme qui s'est démarqué en assurant la paix, le désarmement et le développement (3). L'un des critères de sélection du prix est le fait que la personne doit avoir marqué le cours de l'histoire et fait une différence dans la vie de plusieurs personnes. Ce prix est remis à la mémoire de l'ancienne première ministre indienne Indira Gandhi. Celle-ci a joué un rôle clé en s'imposant en tant que femme sur la scène politique, en plus de contribuer au bien-être des Indiens pendant une période de famine.

Le prix a été donné pour la première fois en 1986 à l'organisation non gouvernementale l'Action parlementaire globale. Il a depuis été remis à plusieurs grandes personnalités telles que : Mikhail Gorbachev, Jimmy Carter, Mohamed ElBaradei et plusieurs autres(4). Les candidats pour ce prix sont d'abord sélectionnés par un jury international de scientifiques et de juristes importants et de renom. La décision finale de l'attribution du prix revient cependant au premier ministre indien, le docteur Manmohan Singh(5).

Des exploits nombreux

La récipiendaire du prix Indira Gandhi, Ellen Johnson Sirleaf, est née en 1938 à Monrovia. Elle obtient en 1971 sa maîtrise en administration publique de l'université de Harvard et entre par la suite dans la fonction publique du Liberia(6). Après s'être opposée à la dictature de Samuel K.Doe, elle est envoyée en prison puis on la laisse quitter le pays. Johnson Sirleaf rentre finalement au pays en 2003.

Elle pose sa candidature à l'élection présidentielle de 2005 et promet de freiner la corruption et de mettre fin à la guerre civile qui dure depuis 1989. Elle remporte l'élection de 2005 à 59,4% contre l'ex-vedette de soccer George Weah(7). Johnson Sirleaf hérite d'un pays confronté à plusieurs enjeux tels que : rétablir l'eau et l'électricité ainsi que rétablir 100 000 ex-combattants de la guerre civile(8).

Au terme de ses 8 années de présidence, on attribue à la présidente du Liberia une vaste série de réussites. Il y a d'abord le fait qu'Ellen Johnson Sirleaf est la première femme élue à la tête d'un État africain. Johnson Sirleaf est également saluée par la communauté internationale pour avoir rétabli la paix et la stabilité après une guerre civile qui a duré 14 ans. Ce retour à la paix lui a permis d'obtenir le prix Nobel de la paix en 2011.

Un autre de ses exploits les plus notoires est sa renégociation de la dette du Liberia avec les créanciers et les différents organismes internationaux. Cette renégociation a conduit à l'annulation de l'intégralité de la dette du Liberia par les États-Unis, l'Allemagne et des pays créanciers du Club de Paris(9). De plus, la présidente crée une Commission de vérité et de réconciliation qui surveille la corruption et la collaboration entre les différentes ethnies du Liberia(10).

Bien que du côté économique le Liberia semble regagner une certaine force, il y a encore du travail à faire sur le plan démocratique. Ellen Johnson Sirleaf a été réélue le 8 novembre 2011 avec 90,8% des voix(11), mais après l'appel au boycottage par son opposant principal, Winston Tubman, qui conteste le résultat du premier tour. De plus, on observe un désintérêt, car seulement 37,4 % de la population a exprimé son droit de vote à cette occasion(12).




Références:

(1) LAROUSSE. Liberia, Dictionnaire Larousse, [En ligne], http://www.larousse.fr/encyclopedie/pays/Liberia/129821 (Page consultée le 13 janvier 2014).

(2) XINHUA, AGENCE DE PRESSE. «Visite de la présidente libérienne en Inde», Eureka, news.20130909.XC.XxjifrF000026_20130909_BJTFN1_simple, 9 septembre 2013. (Page consultée le 13 janvier 2014).

(3) ALL AFRICA. All Africa Global Media. « President Sirleaf Receives 2012 Indira Gandhi Prize for Peace, Disarmament and Development- Dedicates It to the Liberia People, Particularly the Women of Liberia, Africa and the World», Eureka, news.20130913.NMAF.MEN-105896-13790706488479148189, 13 septembre 2013. (Page consultée le 13 janvier 2014).

(4) ALL AFRICA. All Africa Global Media. «Ellen Awarded Indira Ghandhi Prize 2012», Eureka, news.20121120.NMAF.MEN-105896-13534314787084491900, 20 novembre 2012. (Page consultée le 13 janvier 2014).

(5) Ibid.

(6) UNIVERSALIS, Johnson-Sirleaf Ellen (1938-),Encyclopedia Universalis, [En ligne], http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/elle-j... (Page consultée le 13 janvier 2014).

(7) FACTS ON FILE. Liberia: Facts on Ellen Johnson-Sirleaf, [En ligne],24 nombre 2005, http://wnd.infobaselearning.com/recordurl.aspx?wid... (Page consultée le 13 janvier 2014).

(8) Ibid.

(9) LAROUSSE. Liberia, op. cit.

(10) UNIVERSALIS, Johnson-Sirleaf Ellen (1938-), op. cit.

(11) LAROUSSE. Liberia, op. cit.

(12) Ibid.

Dernière modification: 2014-01-27 09:43:46

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Changement de la garde à la présidence du Liberia
>octobre 2017


Épidémie d'Ebola au Liberia : les Américains se retirent
>février 2015


Une distinction particulière remise à la présidente du Liberia
>janvier 2014


Liberia : rejet d'un référendum constitutionnel
>septembre 2011


Charles Taylor : un procès sans fin pour un dictateur sans coeur
>février 2011


Liberia : La MINUL en fonction jusqu'en 2010
>octobre 2009


Liberia : La reconstruction selon la « Dame de fer »
>octobre 2008


Liberia: un bilan annuel peu apprécié
>mars 2007


Liberia : Les diamants du sang
>octobre 2006


Qui de George Weah ou de Ellen Johnson Sirleaf présidera au destin du Libéria?
>octobre 2005


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016