Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

10 décembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

21 January 2014

Mort d'un chef rebelle syrien


Guillaume Poirier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2015
Fin d'une année record pour le nombre de déplacés dans le monde

August
2013
Utilisation d'armes chimiques à Ghouta, en Syrie

March
2011
Intensification de la contestation en Syrie

February
2005
Assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafiq Hariri

October
1989
Signature de l'accord de Taëf sur la paix au Liban

June
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

February
1982
Début d'un conflit entre l'armée syrienne et les Frères musulmans à Hama

October
1973
Début du premier «choc pétrolier»

October
1973
Déclenchement de la guerre du Kippour au Moyen-Orient

April
1971
Proclamation de l’Union des Républiques arabes

March
1971
Accession de Hafez el-Assad à la présidence de la Syrie

August
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

June
1967
Début de la guerre des Six jours au Moyen-Orient

February
1966
Renversement du gouvernement en Syrie

January
1958
Proclamation de la création de la République arabe unie

April
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

January
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

April
1946
Proclamation d'indépendance de la Syrie

Depuis le 15 mars 2011, jour où le président syrien Bachar el-Assad a ordonné à ses forces armées d'employer la force contre les manifestants et autres opposants à son régime, le conflit syrien ne cesse de s'intensifier. Dès lors, des leaders émergent au sein des rebelles.

Le 18 novembre 2013, l'un d'entre eux, Abdulkader Saleh, succombe dans un hôpital turc des blessures qu'il a subies à la suite d'une frappe aérienne des forces militaires syriennes sur l'une des installations rebelles dans la région d'Alep(1).

Un marchand devenu chef de guerre

Figure émergente des forces d'opposition, cet ancien marchand issu du nord du pays est devenu le commandant de l'une des plus importantes unités de combats rebelles dans le nord du pays, le Liwa al Tawhid. Abdulkader Saleh a dirigé les assauts contre la ville d'Alep, la deuxième plus importante agglomération du pays, depuis juillet 2012. Ils ont mené à la prise de la moitié de la ville par les forces de l'opposition (2).

Ce fait d'armes, l'importance des moyens armés qu'il avait à sa disposition ainsi que sa renommée auprès de la population syrienne lui assurèrent une place importante dans le processus de négociation des forces rebelles islamistes auprès du Conseil national syrien (CNS) (3). Cette entité vise à organiser et à coordonner les efforts des forces des opposants au régime de Bachar el-Assad. Cependant, ces négociations n'aboutirent pas à une intégration formelle de la brigade au CNS.

Il est important de mentionner que la brigade Liwa al Tawhid a cependant rejoint plusieurs autres groupes islamistes pour former le Front islamique, et ce, quelque jours après la mort d'Abdulkader Saleh. Adil Fistok, un des anciens frères d'armes du chef défunt, prétend que plusieurs mois de négociations ont été requis pour assurer cette alliance(4). Il s'agit, selon certains, de l'un des plus importants legs d'Abdulkader Saleh, qui en aurait été l'un des principaux architectes.

Une milice islamiste financée par le Qatar

La brigade Liwa al Tawhid a été fondée en juillet 2012, quelques jours avant le lancement des opérations de l'opposition syrienne contre la ville d'Alep(5). Dirigée par Abdulkader Saleh, le chef militaire du groupe, et Abdul-Aziz Salameh, chargé des affaires politiques de la brigade, elle est l'une des plus importantes forces de combat de l'opposition dans la région d'Alep. Certains estiment son nombre à plus de 10 000 combattants (6). Profitant d'un important réseau d'alliances depuis son adhésion au Front islamique, devenu selon plusieurs le plus puissant bloc d'opposition au régime de Bachar el-Assad (7), la brigade est devenue un acteur incontournable dans le nord de la Syrie.

Financée par le Qatar, la brigade Liwa al Tawhid fait la promotion d'un agenda révolutionnaire visant à l'établissement d'un État islamiste en Syrie (8). Cette prise de position quant à l'avenir de l'État syrien explique en partie pourquoi, depuis septembre 2012, la brigade a pris ses distances avec le Conseil national syrien et s'est opposée à la tenue d'une conférence de paix à Genève(9).

D'ailleurs, cette opposition ne s'exprime pas exclusivement dans le domaine des négociations. En effet, plusieurs observateurs ont rapporté la tenue d'affrontements entre les forces affiliées au Front islamique, comme la brigade Al Tawhid, et d'autres forces rebelles, élargissant le conflit syrien à de nouveaux protagonistes(10).

Pour des raisons de sécurité, le commandement du Liwa al Tawhid a refusé de divulguer le nom de celui qui sera appelé à remplacer le défunt Abdulkader Saleh (11). Ses membres se disent cependant enthousiastes quant au succès des futures opérations.

Ainsi, Bachar el-Assad perd un adversaire, le Conseil national syrien, un allié circonstanciel doublé d'un rival potentiel, et le Front islamique, un chef d'envergure. Quant à elle, la brigade Liwa al Tawhid perd l'un de ses fondateurs, mais gagne un martyr (12).




Références:

(1) BBC, Top Syrian rebel commander Abdul Qadir al-Saleh dies, 18 novembre 2013, http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-24984365, page consulté le 20 janvier 2014.

(2) Ibid.

(3) ATASSI, Basma, Aleppo rebels retract rejection of Coalition : Commanders in Aleppo voice their support to Syrian National Coalition but call for greater representation in it, Al Jazeera,20 novembre 2012, http://www.aljazeera.com/news/middleeast/2012/11/2... page consulté le 12 janvier 2014.

(4) ATASSI, Basma, Major Syrian rebel groups join forces: Seven Islamist armed groups dissolve and form the largest alliance battling President Bashar al-Assad's forces. Al Jazeera, 22 novembre 2013, http://www.aljazeera.com/news/middleeast/2013/11/m... page consulté le 12 janvier 2014.

(5) LUND, Aron, Fighting in Aleppo, Resisting Geneva: An Interview with the Tawhid Brigade, Carnegie Endowment for International Peace, 2 janvier 2014, http://carnegieendowment.org/syriaincrisis/?fa=54064, page consultée le 12 janvier 2014.

(6) Associated Press, Syria rebel leader dies of shrapnel wounds: Death of Abdul-Qadir Saleh, founder of the Tawhid Brigade, latest setback for the rebels, CBC, 18 novembre 2013, http://www.cbc.ca/news/world/syria-rebel-leader-di... page consultée le 12 janvier 2014.

(7) LUND, Aron, The Politics of the Islamic Front, Part 1: Structure and Support, Carnegie Endowment for International Peace, 14 janvier 2014, http://carnegieendowment.org/syriaincrisis/?fa=54183, page consultée le 12 janvier 2014.

(8) Ibid.

(9) LUND, Aron, Fighting in Aleppo, Resisting Geneva: An Interview with the Tawhid Brigade..., op. cit.

(10) Ibid.

(11) Ibid.

(12) Ibid.

Dernière modification: 2014-01-27 09:07:07

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016