Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

9 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

21 January 2014

Changement de garde lors de la présidentielle du Honduras


Stéphane Junior Carroll
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

February
1987
Dévoilement du plan Arias pour la paix en Amérique centrale

January
1982
Élection démocratique du président Roberto Suazo Cordova au Honduras

July
1969
Déclenchement d'un conflit entre le Salvador et le Honduras

December
1960
Création d'un Marché commun de l'Amérique centrale

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

May
1954
Grève des cueilleurs de bananes au Honduras

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

L'État du Honduras a tenu le 24 novembre 2013 des élections présidentielle et législatives qui permirent l'avènement d'un nouveau régime à la tête du pays. Il s'agissait des premières élections depuis le coup d'État de 2009 à l'encontre du président Manuel Zelaya (1).

Élections sur fond de criminalité

Le candidat du Parti national du Honduras, Juan Orlando Hernández, fut élu à la présidence du pays avec une avance de 8% devant Xiomara Castro, l'épouse de l'ex-président Zelaya (2). Toutefois, les résultats furent contestés par Castro. En effet, le parti Liberté et refondation affirmait sur Twitter ne pas reconnaître les résultats (3). La direction du parti avait d'ailleurs émis des doutes à plusieurs reprises quant à l'éventualité de fraude lors du scrutin final.

Des milliers de Honduriens ont d'ailleurs décidé de protester dans les rues à la suite de l'annonce du dépouillement des votes. Les diverses accusations de fraude vont des personnes décédées ayant eu le droit de voter aux candidats assassinés peu de temps avant les élections. Toutefois, pour que la population soit entendue et que l'on réponde à leur requête, une réponse internationale claire sera nécessaire (4).

Hernández fut élu sur la promesse claire de faire tout ce qui était en son pouvoir pour régler le problème très grave de la hausse de la criminalité au Honduras. La gravité est telle que le Honduras détient le taux d'homicides le plus élevé au monde avec une vingtaine de meurtres par jour (5). Cela est entre autres relié au fait que près de 87% de la cocaïne destinée aux États-Unis transite par le Honduras, en plus de la corruption policière. Ainsi, le président élu compte quintupler l'effectif des membres au sein de la police militaire afin de resserrer la sécurité du pays (6).

Un pouvoir politique séparé entre deux entités

En ce 24 novembre 2013, le peuple hondurien se devait non seulement de choisir un nouveau président, mais également d'élire les membres du Parlement. Ces députés, élus au suffrage universel pour une durée de 4 ans, occupent un total de 128 sièges étalés sur l'ensemble du pays (7). Le parti du président Hernández, le Parti national du Honduras, sortit lui aussi vainqueur de ces élections avec 48 sièges sur 128 et 37,5% des votes. Toutefois, il se retrouve maintenant dans une situation précaire, puisqu'il est minoritaire en chambre. Le parti de Castro arrive de nouveau second avec 37 sièges (8).

Le rôle du président hondurien est d'établir les principales orientations de l'État lors de ses années d'exercice. Ainsi, il fixe les objectifs et les cibles à atteindre sur les enjeux clés qui touchent le pays. Il s'occupe du maintien de la paix et de la sécurité, l'une des principales priorités du président actuel, tout en étant le commandant en chef des armées. De plus, il est en charge de la politique extérieure du pays. Il est donc de son devoir de négocier avec les dirigeants des autres nations (9).

Le Parlement a pour sa part la charge de créer et de rédiger les lois qui seront par la suite mises en place. C'est également son rôle de dépouiller les votes et d'approuver l'élection du président. Il s'occupe de l'approbation ou du rejet des traités internationaux contractés par le chef de l'exécutif. Le Parlement se charge également du budget de l'État et s'assure du bon déroulement de l'économie. Ce faisant, il est en charge de la création d'emplois(10).

En dépit des élections du mois de novembre, la situation minoritaire actuelle et les apparences de malhonnêteté dans le dépouillement des votes laissent le pays en pleine tension. Le peuple manifeste son désaccord et Zelaya, ex-président et mari de la candidate défaite, affirme sans détour la victoire de son épouse lors des élections (11).

De plus, l'augmentation des effectifs de la police militaire par le président alimente les soupçons de répression à la suite de l'assassinat d'un jeune manifestant. Il n'en fallut pas davantage pour que l'on qualifie l'acte « d'assassinat politique (12) ». Ce climat de violence, qui surplombe les cieux du Honduras depuis des années, ne semble pas près de s'estomper.




Références:

1) STARGARDTER, Gabriel, PALENCIA, Gustavo, « Honduras ruling party leads presidential vote, claims win », Reuters, 25 novembre 2013, http://www.reuters.com/article/2013/11/25/us-hondu... (20 janvier 2014)

2) PERSPECTIVE MONDE, « Honduras », juillet 2013, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/HND/fr.html, (20 janvier 2014)

3) CAROIT, Jean-Michel, « Au Honduras, résultat contesté à l'élection présidentielle », LeMonde.fr, 25 novembre 2013, http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/11/25... (20 janvier 2014)

4) WEISBROT, Mark, « Why the world should care about Honduras' recent elections », TheGuardian.com, 3 décembre 2013, http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/dec/... (20 janvier 2014)

5) CAROIT, Jean-Michel, op.cit.

6) Ibid.

7) PERSPECTIVE MONDE, op.cit.

8) Ibid.

9) HONDURAS.COM, « Constitution of Honduras », 13 mai 2012, http://www.honduras.com/honduras-constitution/, (13 janvier 2014)

10) Ibid.

11) ICI RADIO-CANADA, « Honduras: des milliers derrière la candidate défaite », 2 décembre 2013, http://m.radio-canada.ca/nouvelles/International/2... (20 janvier 2014)

12) Ibid.

Autres références

HONDURAS.com, « Comprehensive recap of the 2013 Elections in Honduras », Honduras.com, 10 décembre 2013, http://www.honduras.com/comprehensive-recap-2013-e... (20 janvier 2014)

STARGARDTER, Gabriel, PALENCIA, Gustavo, « Honduras ruling party hope wins presidency on vow to tame gangs », Reuters, 26 novembre 2013, http://www.reuters.com/article/2013/11/26/us-hondu... (13 janvier 2014)

STARGARDTER, Gabriel, PALENCIA, Gustavo, « Tight election in Honduras focuses on drug violence », Reuters, 21 novembre 2013, http://www.reuters.com/article/2013/11/21/us-hondu... (13 janvier 2014)

Dernière modification: 2014-01-30 12:59:01

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016