18 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

3 décembre 2013

Le budget de la défense protégé par la politique américaine


Rodrigue Ngane
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le budget de la défense est un sujet sensible au sein des États à travers le monde, particulièrement ceux qui veulent consolider leur leadership militaire. Les États-Unis font partie de cette catégorie, car ils sont considérés comme la plus grande puissance militaire du monde; cela grâce à leur puissance économique qui leur permet de disposer d'un budget militaire très élevé.

Le budget militaire américain représente plus de 40% du budget militaire mondial. Grâce à lui, les États-Unis disposent de la maitrise des espaces communs : la mer, le ciel et l'espace. Cette maitrise favorise leurs intérêts, tant au plan économique que sécuritaire. Le désir de conserver ces intérêts est un des facteurs déterminants de l'orientation de la politique de défense américaine (1).

Un levier pour la croissance économique

La capacité de l'augmentation des dépenses militaires à bouleverser l'économie globale n'est pas établie. Cependant, il n'est pas rare de voir un pays ponctionner son budget de la défense en vue de contribuer à la solution de problèmes économiques (2). D'ailleurs, les analystes sont nombreux à annoncer, ces jours-ci, une diminution des dépenses militaires aux États-Unis en vue de soulager un déficit gouvernemental record. Mais, même dans ces analyses, il y a rarement concordance entre ce qui se passe dans l'économie et la ligne suivie en défense.

Les dépenses militaires échappent souvent aux difficultés économiques, car elles s'inscrivent dans une logique autonome des dépenses publiques. Aux États-Unis, la guerre contre le terrorisme est une légitimation de l'effort militaire depuis le début de la décennie et les ressources allouées ne sont pas en lien avec la situation économique. Pour bon nombre de chercheurs, l'économie de la défense fonctionne selon sa propre logique et son propre cycle (3). Cependant, lorsque l'économie va mal aux États-Unis et qu'ils sont moins impliqués dans de grands conflits, le budget de la défense a tendance à diminuer.

En revanche, si la situation économique influence moins le budget de la défense, certains facteurs démontrent que l'industrie militaire joue un rôle relativement important sur la croissance économique. En effet, les budgets alloués à la défense ont permis aux États-Unis d'acquérir un avantage stratégique majeur. Les forces militaires américaines peuvent être déployées en tout point du globe et à tout moment, permettant ainsi aux États-Unis de contrôler les voies essentielles de communication et d'échanges dans le monde. Ainsi, ces derniers ont accès aux ressources naturelles majeures, particulièrement le pétrole.

Les dépenses militaires jouent également un rôle important dans l'économie américaine, en ce sens que l'industrie de la défense est créatrice de milliers d'emplois directs et indirects. Cela n'est pas négligeable dans un contexte d'incertitude économique. La recherche et le développement dans le domaine militaire ont par ailleurs significativement contribué au dynamisme et à la compétitivité de l'économie américaine (4).

Le budget régulé par les conflits

Depuis la fin de la guerre froide, le budget de la défense américaine a suivi une certaine évolution. Premièrement, une période de décroissance entre 1989 et 1997. L'effondrement de l'Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS) annonçant la fin de la course aux armements, les États-Unis furent amenés à réduire leur budget militaire, car la menace soviétique n'avait plus la même vigueur (5).

Par la suite, l'augmentation du budget a connu une reprise lente entre 1997 et 2001 ; les États-Unis ayant décidé de consolider leur leadership militaire dans le monde. Une nouvelle stratégie de sécurité nationale (NSS) fut instituée. Celle-ci consiste à un développement de l'arsenal nucléaire, une présence des troupes à l'étranger, un pré-déploiement d'équipement de combat à proximité des zones géographiques sensibles, un renforcement des alliances et le développement d'armements sophistiqués (6).

Enfin, ce budget aborde une phase de progression plus consistante entre 2001 et 2010. Cela s'explique par les attentats du 11 septembre 2001 contre les tours jumelles du World Trade Center et le Pentagone. Cet événement a entraîné le déclenchement des conflits en Afghanistan et en Irak (7).

Tout comme la Première et la Deuxième Guerre mondiale, ces conflits en Afghanistan et en Irak ont coûté cher aux États-Unis. Au cours de cette période, le budget du département de la défense a augmenté de 70 %, passant de 400 milliards de dollars en 2001 à plus de 700 aujourd'hui. Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette augmentation (8). En effet, les salaires des soldats participant aux opérations sont plus élevés; les frais pour soigner les blessés sont plus importants; il en va de même pour les sommes allouées aux pensions des victimes, à la construction de bases militaires à l'étranger, à l'entretien des matériels, aux achats de nourriture, de carburant et de munitions. Bref, le budget de la défense américaine a tendance à augmenter en période de grands conflits.

La prépondérance de la sécurité

En 1993, face à une logique de confrontation globale disparue avec l'effondrement de l'Union soviétique, l'équipe du président Bill Clinton décide de réduire les dépenses militaires. Cette réduction s'appuyait pour l'essentiel sur une compression significative des dépenses en acquisition d'armement. En 1997, une lecture plus pessimiste de l'environnement international et de la sécurité des États-Unis mettra fin à la période de « vacances de l'acquisition ».

De plus, les événements de 2001 et le fort sentiment d'insécurité qu'ils provoquent aux États-Unis ont considérablement dopé le budget de la défense (9). Ce recentrage de l'approche sécuritaire annonçait clairement la fin de l'ère des réductions dans les dépenses militaires. Il en ressort donc que, lorsque la sécurité des États-Unis est menacée, le budget de la défense augmente significativement, peu importe les politiques ou le gouvernement en place.

En pleine crise économique, en 2010, les États-Unis ont d'ailleurs mis sur pied une politique de défense appelée la « two-war strategy ». Elle consistait à avoir la capacité de conduire plusieurs guerres en même temps (10). Il fallait donc être prêt à faire de la contre-insurrection en Irak et en Afghanistan, tout en conduisant une guerre conventionnelle à domination aéronavale afin de faire face à la menace chinoise. Cependant, cette politique est en train d'être remplacée par une nouvelle : la « Defense Strategic Guidance », qui propose un nouveau format de défense.

Cette reconfiguration de l'appareil de défense américain confirme l'évolution vers une doctrine centrée sur la capacité à conduire une seule guerre, tout en menant des opérations de faible envergure telles que le soutien humanitaire ou l'imposition d'une "no-fly zone"(11). La priorité est donc le pivotement stratégique sur la zone Asie-Pacifique pour faire face à la menace chinoise.

En résumé, les fluctuations du budget de la défense américain dépendent davantage de la politique de sécurité que de la situation financière des États-Unis. Deux éléments caractérisent cette politique : la sécurité nationale et les garanties économiques. Le premier concerne la protection des citoyens et du territoire américain; alors que le deuxième englobe tous les intérêts économiques, plus particulièrement l'accès aux matières premières à travers le monde.

Afin de déterminer le prochain budget de la défense, le président Barack Obama devra trouver un équilibre entre la situation économique des États-Unis et sa politique relative à la zone Asie-Pacifique. Compte tenu du poids de la politique de sécurité dont nous venons de parler, de lourdes décisions et des sommes colossales risquent d'être encore en jeu.




Références:

1) POSEN, Barry R, « La maîtrise des espaces, fondement de l'hégémonie des États-Unis », IFRI, janvier 2003, [En ligne], http://www.ifri.org/files/politique_etrangere/PE_1... (page consultée le 27/11/2013)

2) FLEURANT, Aude-Emmanuelle et BÉLANGER, Yves, « Les dépenses militaires : la fin des cycles? » INTERVENTION ÉCONOMIQUE, 2010, [En ligne], http://interventionseconomiques.revues.org/1206#ftn23, (page consultée le 22/11/2013)

3) BELLAIS, Renaud, « Les groupes d'armement face à la crise » CIRPES, 21 septembre 2010, [En ligne], http://www.cirpes.net/IMG/_article_PDF/article_334.pdf, (page consultée le 22/11/2013)

4) CHAIRE RAOUL, DANDURAND, « Crise de la dette américaine ? Les États-Unis réduiront-ils les dépenses militaires? » LE DEVOIR, 18 août 2011, [En ligne], http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/3... (page consultée le 22/11/2013)

5) RADIO CANADA, « La fin de l'URSS », [En ligne], http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/tete... (page consultée le 22/11/2013)

6) RONAI et MAKKI, Sami, « 1993-1997 : de la stratégie de prévention au shaping » CIRPES, mars 1999, [En ligne], http://www.ronai.org/spip.php?article16, (page consultée le 22/11/2013)

7) FLEURANT, Aude-Emmanuelle et BÉLANGER, Yves, op. cit.

8) CHAIRE RAOUL DANDURAND, op. cit.

9) FLEURANT, Aude-Emmanuelle et BÉLANGER, Yves, « L'industrie de défense américaine en redéfinition » IEIM UQUAM, 2011, [En ligne], http://www.ieim.uqam.ca/IMG/pdf/L_industrie_de_def... (page consultée le 22/11/2013)

10) FRANCE 24, « le budget de la défense américaine placé sous le signe de l'austérité », 27 janvier 2012, [En ligne], http://www.france24.com/fr/20120126-budget-defense... (page consultée le 22/11/2013)

11) LALANNE, Romain, « États-Unis : la rigueur budgétaire, c'est aussi pour les militaires », LE NOUVEL OBSERVATEUR, 05 janvier 2012, [En ligne], http://leplus.nouvelobs.com/contribution/228630-et... (page consultée le 23/11/2013)

Dernière modification: 2013-12-09 10:19:17

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate
>septembre 2019


L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019