Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

3 December 2013

L'espionnage industriel : une stratégie pour protéger l'économie américaine ?


Marie-Ève Bergeron
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

La question de l'espionnage a fait l'objet de plusieurs préoccupations depuis les révélations choquantes de l'ex-consultant de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, concernant l'écoute électronique effectuée par cette dernière. Cette situation met la table pour la discussion sur la place qu'occupe maintenant l'espionnage industriel dans la conduite de la politique étrangère des États-Unis, phénomène qui semble prendre un essor (1).

Le leadership technologique américain

L'espionnage n'est pas un phénomène nouveau. Bien qu'il date de quelques milliers d'années, selon les experts, ce phénomène a pris de l'ampleur à la suite d'événements historiques tels que la guerre froide et la chute du mur de Berlin (2). C'est ainsi que l'on observe à travers ces événements un glissement de la stratégie traditionnelle musclée, vers des stratégies axées davantage sur l'intelligence et la technologie comme nouvelle forme de puissance (3).

Pendant la guerre froide, les Américains avaient mis en place un système permettant d'intercepter des informations et des conversations électroniques en provenance du camp soviétique (4). C'est à la suite de la chute de ce géant, qu'était l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), que les États-Unis entreprennent son utilisation, à l'échelle mondiale, pour recueillir des renseignements économiques (5).

On entend par espionnage industriel le fait de recourir à des moyens destinés à découvrir « les secrets d'un concurrent industriel en matière de conception, de fabrication ou de production (6)». Autrement dit, l'espionnage industriel consiste à usurper les idées ou les processus de conception de certains produits issus du travail réalisé dans un autre État, et ce, dans le but de l'utiliser pour faire profiter les investisseurs du pays espion. Cette technique peut également être utilisée pour capter de l'information secrète concernant des secrets d'ordre économique et commercial.

À cet égard, les Américains disposent d'un avantage technologique sur plusieurs pays, puisqu'ils contrôlent l'Internet ainsi qu'une grande partie des opérateurs de télécommunication, ce qui leur permet d'exercer un certain degré de contrôle sur les transactions financières effectuées par un pays X (7). Les Américains utilisent cette forme d'espionnage pour connaître les dernières technologies en développement dans certains pays ainsi que les conséquences potentielles que ces technologies pourraient avoir sur plusieurs domaines sectoriels aux États-Unis (8).

Les États-Unis, l'Europe et la Chine

Bien que les États-Unis sont considérés comme des experts en matière d'espionnage industriel, plusieurs pays pratiquent également ce type d'activité, que l'on pense à la France ou à la Chine (9). Un fonctionnaire français mentionne que lorsqu'un « hacker chinois réussit à voler des données à une entreprise européenne, elles sont interceptées à la volée par les Américains. Du coups nos secrets partent à la fois en Chine et en Amérique (10). » Cela fait en sorte que les secrets originaires de la France se retrouvent à la fois en Chine et en Amérique par la simple interception des données chinoises; ce qui illustre la suprématie des États-Unis en matière technologique.

En effet, « [l]a suprématie américaine se retrouve au niveau des systèmes d'exploitation, à commencer par Windows de Microsoft, qui équipe la grande majorité des ordinateurs d'entreprises européennes, qui comporte une infinité de failles de sécurité (11)».

Par exemple, l'érosion de l'industrie aérospatiale commerciale fait l'objet d'inquiétudes aux États-Unis, puisque le succès de la concurrence française vient réduire l'avantage technologique que détenait les Américains (12). Dans ce contexte, il devenait presque nécessaire pour les États-Unis de savoir ce qui se passe dans les coulisses d'Airbus en France, alors que Boeing, le constructeur américain, éprouve certaines difficultés (13). Les Américains visent à préserver les emplois dans le secteur de l'aérospatial, et ce, afin de renforcer leur leadership futur; c'est ainsi que la NSA peut s'avérer un atout utile pour permettre aux États-Unis de regagner du terrain (14).

Pour sa part, la Chine est également active sur le plan de l'espionnage industriel orienté vers les États-Unis. Bien qu'elle nie cette évidence (15), les États-Unis demeurent inquiets des conséquences potentielles que l'espionnage chinois pourrait avoir sur l'économie et la sécurité américaine. Un porte-parole du secteur de la défense mentionne à cet effet que les Chinois sont parvenus à mettre la main sur des plans de mise en oeuvre de systèmes d'armement (16).

De toute évidence, il semble plus attirant pour un pays d'aller voir directement ce qui se passe chez un voisin afin de découvrir sa stratégie, d'ordre économique ou technologique, que d'avoir à dépenser des sommes astronomiques pour mettre au point une technologie directement accessible par la simple observation des activités internes d'un autre État.

Une mesure de prévention contre le terrorisme

Bien que l'espionnage industriel est principalement relié à des considérations de natures plutôt technologique et économique, ce phénomène ouvre aussi la porte à des considérations d'ordre politique. Selon la NSA, un espionnage massif est nécessaire afin de lutter contre le terrorisme puisque des événements similaires aux attaques terroristes du 11 septembre 2001 demeurent encore aujourd'hui la plus grande peur des Américains. Or, l'écoute de conversations relatives à l'espionnage est principalement orientée à cette fin (17).

Les Américains prétendent d'ailleurs que plusieurs « calamités » ont pu être évitées par le biais de l'interception de communications et de la collecte d'informations (18). On pourrait alors en déduire que les États-Unis peuvent se servir du prétexte de la lutte contre le terrorisme pour justifier l'emploi de l'écoute électronique et des techniques d'espionnage à l'échelle nationale et internationale. Dans cette optique, le président Barack Obama mentionne que le but des opérations de la NSA est de faire en sorte que la sécurité des Américains soit assurée et qu'il soit en mesure de prendre « les bonnes décisions (19) ».

À la lumière de tout ce qui entoure le contexte de l'espionnage industriel, on pourrait conclure que cette forme d'espionnage est davantage utilisée pour des fins économiques, permettant ainsi de revitaliser l'industrie nationale de même que d'accroître la compétitivité industrielle d'un pays à l'échelle internationale. Toutefois, l'affaire Snowden présente aussi une illustration de la révolution technologique, des moyens de communication et de surveillance, observables à l'heure actuelle, en exposant à la fois les perspectives de développement technique et les dangers inhérents à cette puissance technologique.




Références:

(1) Washington's Blog, « NSA Busted Conducting Industrial Espionage in France, Mexico, Brazil, China and All Around the World », [En ligne], 21 octobre 2013, http://www.washingtonsblog.com/2013/10/nsa-busted-... (Page consultée le 2 décembre 2013).

(2) STEWART, Phillip. « Role of the US Government in Industrial Espionage », The Industrial College of the Armed Forces, National Defense University, 1994, à la p. 2.

(3) EUDES, Yves. « Espionnage industriel: l'atout décisif des Américains », Le Monde, [En ligne], 31 octobre 2013, http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/10/31/... (Page consultée le 21 novembre 2013).

(4) MANN, Jonathan. « NSA: L'arrêt des écoutes est peu probable », L'Express.fr, [En ligne], 4 novembre 2013, http://www.lexpress.fr/actualite/nsa-l-arret-des-e... (Page consultée le 21 novembre 2013).

(5) http://dictionnaire.reverso.... (page consultée le 21 novembre 2013).

(6) EUDES, Yves, op.cit.

(7) MANN, Jonathan, op. cit.

(8) EUDES, Yves, op. cit.

(9) Ibid.

(10) MANN, Jonathan, op.cit.

(11) Ibid.

(12) ABRAHAMS, Rebecca. « Espionnage industriel, leadership technologique: ce que nous apprennent les révélations de la NSA », The Huffington Post, [En ligne], 22 octobre 2013, http://www.huffingtonpost.fr/rebecca-abrahams/espi... (Page consultée le 22 novembre 2013).

(13) Ibid.

(14) Ibid.... Siobhan et YADRON, Danny, « U.S. Presses Beijing on Corporate Espionage », The Wall Street Journal, [En ligne], 7 juin 2013, http://online.wsj.com/news/articles/SB100014241278... (Page consultée le 2 décembre 2013).

(16) Ibid.

(17) MANN, Jonathan, op.cit.

(18) AGENCE FRANCE-PRESSE. « Espionnage des États-Unis: John Kerry esquisse un mea culpa », L'Express.fr, [En ligne], 1 novembre 2013, http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-no... (Page consultée le 21 novembre 2013).

(19) PILLON, Hélène. « NSA: faut-il attendre un changement de la part de Barack Obama? », L'Express.fr, [En ligne], 30 octobre 2013, http://www.lexpress.fr/actualite/monde/nsa-faut-il... (Page consulté le 21 novembre 2013).

Dernière modification: 2013-12-09 08:54:34

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016