Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

17 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

19 November 2013

Un pays dont on parle peu : l'Uruguay


Olivier Meunier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2013
Légalisation du cannabis en Uruguay

April
1994
Signature d'une entente menant à la création de l'Organisation mondiale du commerce

March
1991
Signature du traité menant à la création du Mercosur

March
1985
Assermentation de Julio Maria Sanguinetti à la présidence de l'Uruguay

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

February
1973
Création d'un Conseil de Sécurité nationale en Uruguay

January
1962
Fondation du mouvement de guérilla Tupamaros en Uruguay

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

April
1958
Début de la visite du vice-président américain Richard Nixon en Amérique latine

December
1951
Tenue d'un plébiscite sur la Constitution en Uruguay

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Depuis quelques années, il est plutôt rare d'associer des pays d'Amérique latine à des données économiques favorables et en progression ainsi qu'à une qualité de vie qui s'améliore. L'Uruguay, un petit pays méconnu d'une grande partie d'entre nous, fait donc exception à la règle en se démarquant de ses États voisins.

La Suisse d'Amérique et la répression

Jusqu'aux années soixante, l'Uruguay était qualifié de Suisse d'Amérique. En fait, ce petit pays d'Amérique latine jouissait d'une économie toujours croissante et d'une égalité dans la répartition des richesses qui lui valait ce surnom (1).

Le déclin du niveau de vie s'est instauré à la suite d'affrontements entre des groupes sociaux et à cause de la répression à laquelle le président de l'époque a eu recours pour tenter d'atténuer ce conflit (2). À la suite de ces événements, de nombreuses baisses de salaires ont pu être observées. Elles ont eu pour effet d'affecter la qualité de vie des travailleurs de l'Uruguay. C'est aussi à cette époque que le mouvement de libération gauchiste National-Tuparamos a vu le jour. Ce mouvement est celui dans lequel le président actuel a milité contre la répression de l'époque, ce qui lui a valu d'être mis au cachot.

Un président pas comme les autres

Élut en 2009, le président actuel de l'Uruguay, José Mujica, est très populaire sur les réseaux sociaux. Ce succès ne s'explique pas par son passé de revendicateur, mais pour ses discours pouvant être considérés comme très crus ou sans délicatesse (3). Deuxième président de gauche de l'histoire de l'Uruguay, il a déclaré, le 24 septembre 2012, dans son discours aux Nations unies: « si l'humanité aspirait vivre comme les Américains, nous aurions besoin de trois planètes (4).» Il en a ajouté en disant que c'est « une civilisation contre la simplicité, contre la sobriété, contre tous les cycles naturels, et, ce qui est pire, une civilisation contre la liberté de disposer du temps de vivre les relations humaines, l'amour, l'amitié, l'aventure, la solidarité, la famille (5).»

Cette simplicité qu'il mentionne dans ses discours, il l'applique tous les jours. En fait, il tente le plus possible d'avoir l'air d'un homme normal, près de la réalité de son peuple. C'est pourquoi il refuse 90% de son salaire présidentiel (4). Il touche donc un salaire annuel équivalant à 10 200 euros (6). Aussi, Mujica habite une petite ferme avec une maison contenant seulement une chambre et un toit de zinc. Sa seule possession est sa vieille Beatle 1987.

L'une des causes qui préoccupent principalement ce président est celle des gens sans toit. Pour leur venir en aide, il a vendu des bâtiments publics ainsi qu'une résidence officielle pour mettre sur place davantage de logements à faible coût (7). Il a même proposé d'abriter les sans-abris à l'intérieur du palais présidentiel.

Des sondages d'opinion indiquent que 39% des citoyens de ce petit pays approuvent le gouvernement actuel de Frente Amplio et que 49% apprécient le président Mujica, contre 20% au début de son mandat (8). Cette augmentation de popularité est principalement liée à la fin d'un conflit avec l'Argentine où les citoyens avaient l'impression que le président parlait plus qu'il ne prenait d'actions pour diminuer la violence.

Des conditions de vie prometteuses ?

Bien que le président Mujica soit plein de bonnes intentions, on doit attribuer la politique économique à grand succès du pays à l'ancien ministre de l'Économie, Tabaré Vazquez, que le président sortant avait battu à la primaire de 2009(9). En sept ans, les salaires des Uruguayens ont augmenté d'environ 36%, dû au fait que la croissance économique se maintient aux alentours de 6,4%, ce qui est assez important. De plus, le taux de chômage est d'environ de 5,3% et seulement 13,7 % des Uruguayens vivent sous le seuil de la pauvreté. Aussi, l'Uruguay est le seul pays membre du Mercosur à avoir d'aussi bons indicateurs sociaux et il est qualifié de deuxième pays le moins corrompu de l'Amérique latine par l'organisation non gouvernementale Transparency International (10).

Par contre, rien n'est parfait et les conditions de vie en Uruguay n'échappent pas aux problèmes. Le taux d'homicide est toujours grandissant (11). Le nombre de personnes tué chaque jour, dans ce pays, est souvent équivalent à celui du Brésil qui est beaucoup plus populeux. La violence conjugale est également un autre phénomène social inquiétant et bien présent dans ce pays où les données économiques sont prometteuses. On pouvait compter 9324 cas en 2011 et environ 12 004 au cours de l'année 2012. Selon le président, cette augmentation est liée au fait que les Uruguayens n'ont plus les mêmes valeurs familiales. Il précise aussi qu'il n'est pas la personne la plus compétente pour analyser ce phénomène (12).

Ce pays petit pays d'Amérique latine est aussi aux prises avec un problème démographique. La population a chuté à trois millions d'habitants depuis les dix dernières années et elle est de plus en plus âgée. Approximativement 19% de la population fait partie de la tranche d'âge des 60 ans et plus. Aussi, l'Uruguay connaît une forte vague d'émigration de jeunes travailleurs voulant se trouver de l'emploi à l'extérieur du pays (13).

L'Uruguay dispose de données économiques bel et bien étonnantes et prometteuses. Par contre, il faut être prudent quand vient le temps de qualifier ce pays d'exception en Amérique latine, puisqu'il connaît lui aussi d'importants problèmes sociaux. La situation économique et sociale laisse croire que l'économie grandissante est un facteur parmi tant d'autres pouvant influencer une amélioration du bien-être de la population.




Références:

(1) Eugenia Allier Montaño. « Les disparus politiques en Uruguay, entre l'histoire et la mémoire », Conserveries mémorielles [En ligne], # 10 | 2011, mis en ligne le 15 août 2011, consulté le 12 novembre 2013. URL : http://cm.revues.org/891

(2) Ibid.

(2) N.D. «Le discours "poétique" du président Mujica plébiscité sur le Net», Le Courrier International, Le Monde, 4 octobre 2013. [En ligne] http://www.courrierinternational.com/breve/2013/10... ( consulté le 10 novembre 2013)

(3) Ibid.

(4) PIRES, Carlos. «URUGUAY• José Mujica : “Le héros méconnu de l'Amérique latine”», Le Courrier International, Le Monde, 29 novembre 2012. [En ligne] http://www.courrierinternational.com/article/2012/... ( consulté le 10 novembre 2013)

(5) N.D. «Uruguay : le vrai président normal», Le Courrier International, Le Monde, 28 novembre 2012. [En ligne] http://www.courrierinternational.com/article/2012/... ( consulté le 10 novembre 2013)

(6) PIRES, Carlos, op. cit.

(7) Ibid.

(8) Ibid.

(9) Ibid.

(10) Ibid.

(11) Ibid.

(12) Ibid.

(13) Ibid.

Autres références

N.D. «How will Uruguay's marijuana law work?», The Economist, 3 août 2013. [En ligne] http://www.economist.com/blogs/americasview/2013/0... ( consulté le 10 novembre 2013)

N.D. «Uruguay country profile», BBC news, 21 octobre 2012. [En ligne] http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/country_profil... normal ( consulté le 10 novembre 2013)

N.D. «Where is Uruguay's economy headed?», Mercopress, 2 mai 2013. [En ligne] http://en.mercopress.com/2013/05/02/where-is-urugu... ( consulté le 10 novembre 2013)

World Bank. « Doing business 2014, Economie profile : Uruguay», The World Bank, 2013.[En ligne]http://www.doingbusiness.org/~/media/giawb/d... ( consulté le 10 novembre 2013)

Dernière modification: 2013-11-25 09:24:06

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016