15 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

12 novembre 2013

Peu de surprise aux élections autrichiennes


Jessika Brûlé
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2016
Élection d'Alexander van der Bellen à la présidence de l'Autriche

janvier
2013
Tenue d’un référendum sur la conscription en Autriche

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

janvier
1995
Entrée de l'Autriche, la Finlande et la Suède dans l'Union européenne

juin
1986
Élection de Kurt Waldheim à la présidence de l'Autriche

novembre
1985
Ouverture du Sommet de Genève entre Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan

avril
1983
Démission du chancelier autrichien Bruno Kreisky

avril
1979
Signature d'un accord sur les tarifs douaniers et le commerce à Genève

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

octobre
1973
Ouverture à Vienne des négociations pour la Mutual and Balance Force Reduction

janvier
1972
Entrée en fonction de Kurt Waldheim au poste de secrétaire général des Nations unies

mars
1970
Élection en Autriche d'un gouvernement socialiste dirigé par Bruno Kreisky

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

juin
1961
Rencontre entre John F. Kennedy et Nikita Khrouchtchev à Vienne

janvier
1960
Création de l'Association européenne de libre-échange

En septembre 2013, les Autrichiens étaient appelés aux urnes pour les élections législatives de leur pays. À cette occasion, environ 6,4 millions de citoyens se sont déplacés pour élire leur gouvernement (1). Cette année encore, les Autrichiens ont choisi la continuité plutôt que le changement en réélisant la coalition qui n'en est pas à son premier mandat.

Formée du Parti social-démocrate d'Autriche (SPÖ) et du Parti populaire autrichien (ÖVP), cette coalition avait obtenu 108 sièges au Parlement sur 183 en 2008, il s'agissait de son plus mauvais score depuis 1945 (2). Cette année, malgré sa victoire aux élections, elle a encore reculé de quelques sièges, avec 99 parlementaires. Ce recul peut s'expliquer par le fait que le président du SPÖ, Werner Faymann, avait subi de nombreuses allégations de corruption dans les dernières années (3).

L'extrême droite progresse aux législatives

Sans surprise, la grande coalition fut reconduite pour un autre mandat de cinq ans. Cependant, les deux partis qui la forment ont enregistré une perte de voix de la part des électeurs. Ceux-ci (ÖVP et SPÖ) ont réussi à mobiliser seulement la moitié de l'électorat avec 50,9 %, soit 4,1 % de moins qu'en 2008, ce qui représente 9 sièges de moins cette année (4).

Une baisse considérable qui vient profiter aux autres partis, comme le Parti libéral autrichien (FPÖ) et le Parti vert qui ont respectivement pris le troisième et quatrième rang dans la course. Le FPÖ a connu une remontée avec 21,4 % des votes, comparativement à 17,5 % en 2008. Ce qui lui rapporte 42 députés, soit 7 de plus qu'il y a cinq ans (5). Pour leur part, les verts ont obtenu 22 sièges, soit 3 de plus qu'aux dernières élections, et 11,5 % des voix (6). Pour ce qui est des autres partis d'Autriche, ils se partagent les 20 derniers sièges, soit 11 pour l'Équipe Stronach pour l'Autriche et 9 pour Neos-La Nouvelle Autriche, alors que l'Alliance pour l'avenir de l'Autriche (BZÖ) ne fait élire aucun député (7). Avec une participation totale de 65,9 % de la population.

La montée de l'extrême droite

Les élections de cette année ont été principalement marquées par le bon score récolté par le FPÖ, un parti d'extrême droite. Le Parti libéral, dirigé par Heinz Christian Strache, s'est rapproché du résultat des deux partis de la coalition cette année avec 21,4 % des voix. Celui-ci parle même de «miracle bleu», en référence à la couleur de son parti(8).

Le FPÖ avait ciblé sa campagne sur plusieurs points tels que son aversion pour la monnaie unique, des politiques restrictives pour l'immigration, l'allégement fiscal des PME, etc. Strache a aussi fait parler par ses nombreuses déclarations. Il a attiré l'attention des catholiques en détournant un verset de la bible, «Aime ton prochain à condition que celui-ci soit Autrichien (9).» Dans une Autriche très catholique, ce message a eu le succès escompté par Strache (9).

Le FPÖ est dorénavant le premier parti chez les ouvriers, les moins de 40 ans et les catholiques. Le parti commence aussi à séduire l'électorat féminin (10). Cette montée en popularité chez les citoyens autrichiens peut s'expliquer par leur lassitude face à la corruption qui touche les autres partis, par la disparition de l'autre parti d'extrême droite, le BZÖ, et par le projet gouvernemental de fusion forcée de certaines communes rurales dans l'est du pays (11).

Le succès électoral de FPÖ aux dernières élections lui a permis de se rapprocher à nouveau du pouvoir, comme en 1999. Certains croient même que, quand le mandat actuel se terminera dans cinq ans, l'extrême droite pourrait se frayer une place pour la première fois en presque 20 ans.




Références:

(1) Agence France Presse, Ouverture des bureaux de vote en Autriche pour les élections législatives, Le Monde, 29 septembre 2013, http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/09/29/ou... Page consultée le 10 novembre 2013.

(2) PHILIPPOT, David, Autriche : l'extrême droite progresse aux législatives, Le Figaro, 29 septembre 2013, http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/29/01... Page consultée le 10 novembre 2013.

(3) Agence France Presse, Op. Cit.

(4) Fondation Robert Schuman, La «grande coalition» Parti social-démocrate/Parti populaire reconduite en Autriche, Élections législatives en Autriche, 29 septembre 2013, http://www.robert-schuman.eu/fr/doc/oee/oee-1464-fr.pdf, Page consultée le 10 novembre 2013.

(5) Ibid.

(6) Ibid.

(7) Ibid.

(8) PHILIPPOT, David, Op. Cit.

(9) Ibid.

(10) GAUQUELIN, Blaise, Autriche : il s'en est fallu de FPÖ, Libération, 30 septembre 2013, http://www.liberation.fr/monde/2013/09/30/autriche... Page consultée le 10 novembre 2013.

(11) Ibid.

Dernière modification: 2013-11-18 08:58:45

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

20 septembre à Salzbourg : un sommet informel pour gérer la crise du Brexit
>janvier 2019


Décembre 2016 : entente pétrolière à Vienne teintée de scepticisme
>février 2017


L'immigration en Autriche : vers une politique de « tolérance zéro »?
>septembre 2016


Peu de surprise aux élections autrichiennes
>novembre 2013


Heinz Fischer réélu facilement président de l'Autriche
>septembre 2010


Mort de Jörg Haider : l'extrême droite autrichienne sous le choc
>novembre 2008


Il y a 25 ans : Kurt Waldheim quittait le poste de Secrétaire général de l'ONU
>novembre 2006


L'Autriche à l'heure des négociations
>octobre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019