15 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

12 novembre 2013

L'islamisme dans la Corne de l'Afrique : un danger pour la démocratie


Fabrice Ntompa Ilunga
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2011
Proclamation de l'état de famine en Somalie par les Nations unies

janvier
1991
Renversement du président soudanais Siad Barre

avril
1988
Signature d'un accord de paix mettant fin à la guerre de l'Ogaden

juin
1977
Début de la guerre entre la Somalie et l'Éthiopie

octobre
1969
Accession au pouvoir de Siad Barre en Somalie

mars
1964
Conclusion d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit entre la Somalie et l'Éthiopie

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Ces derniers mois, beaucoup d'attention a été portée sur l'intervention des forces étrangères au Mali pour repousser les djihadistes qui tentaient de prendre le contrôle de ce pays par la force (1). Alors que tous les yeux étaient rivés sur ce pays et la région du Sahel, un sanglant attentat contre le centre commercial Westgate de Nairobi, au Kenya, faisait 68 morts et 175 blessés (2).

Survenue le 11 septembre 2013, cette attaque est revendiquée par les extrémistes somaliens Shebabs. Ceux-ci disent avoir agi en représailles de l'intervention militaire kényane depuis deux ans dans le sud de la Somalie contre ce groupe islamiste (3).

Le Shebab somalien : une menace régionale

Al Shabbaab (ou Shebab en version francisée), qui signifie « jeunesse », est un groupe islamiste somalien issu de la fraction la plus dure de l'Union des tribunaux islamiques. Celle-ci milite pour la libération de la « terre sainte de Somalie », l'expulsion de toutes les troupes étrangères et l'instauration d'un État gouverné intégralement par la charia, la loi islamique (4).

Créée au début des années 2000, cette alliance de quinze tribunaux islamiques somaliens s'était accaparée d'une grande partie du territoire somalien en 2006 et avait rétabli l'ordre, dans un pays gravement affecté par la violence endémique et les affrontements entre milices rivales (5). L'alliance comportait aussi des modérés, tels Sharif Ahmed élu président du gouvernement fédéral transitoire de la Somalie en janvier 2009, et Hassan Dahir Aweys, qui dirige désormais le groupe Hizbul Islam (6).

Le Shebab, qui est partisan d'une révolution islamique mondiale, est soupçonné par la communauté internationale d'entretenir des liens forts avec al-Qaïda du Pakistan et d'héberger des djihadistes étrangers, dont certains proviennent d'Europe et des États-Unis (7). À ce jour, une quinzaine de camps d'entraînement du groupe ont été dénombrés sur le territoire somalien (8).

Selon les experts de l'Organisation des Nations unies (ONU), l'attaque du Westgate démontre que l'extrémisme violent dans la Corne de l'Afrique prend de plus en plus d'ampleur dans cette région du monde (9). La menace de voir se propager des cellules régionales dormantes des insurgés shebabs, ou de leurs sympathisants, est dorénavant réelle. Des centaines de jeunes hommes ont été recrutés par des extrémistes islamistes à travers la Corne de l'Afrique, avant d'être emmenés en Somalie pour suivre un entraînement poussé (10).

Dans leur rapport, publié en juillet 2013, ces experts ont fourni une liste de quelques groupes islamistes liés au Shebab. Comme Al-Hijra au Kenya, anciennement connu sous le nom Muslim Youth Center, ou Ansar Muslim Youth Center en Tanzanie (12). D'autres mouvements ont aussi été répertoriés au Rwanda et au Burundi (13).

La Corne de l'Afrique étant une région gravement touchée par la sécheresse, la famine, des conflits armés fréquents et une grande pauvreté des populations, elle devient facilement vulnérable aux recrutements du Shebab. Les populations de cette région se sentent délaissées par la communauté internationale. Ainsi, les sentiments de revanche et d'exclusion de ces populations deviennent les meilleurs outils de recrutement du Shebab (14).

En 2008, on estimait à environ 15 000 les membres de ce mouvement dont une grande partie provient d'Afghanistan, du Pakistan, de Tchétchénie, de la Péninsule arabique et d'Irak (15).

Quelques conflits armés

La violence est une constante dans l'histoire du Shebab. En mars 2006, aidé par des rebelles d'al-Qaïda, le Shebab planifie plusieurs attentats dans Mogadiscio, en Somalie, à partir d'Afgoye, une ville stratégique lui servant de base arrière (16). De là, ils ont lancé une offensive contre l'Alliance pour la restauration de la paix et pour le contre-terrorisme (ARPCT), mandatée par les États-Unis (17). Durant trois mois, il y a eu un affrontement entre le gouvernement de transition et eux. Un affrontement qui s'est achevé par la victoire du Shebab le 5 juin 2006 (18).

Réputé pour des techniques de combat comme l'attaque armée, les kamikazes, l'attaque à la bombe et les attaques ciblées des voitures, le mouvement Shebab contrôle, depuis 2007, le sud et le centre de la Somalie (19).

Le mouvement est également responsable des attentats suicides dans les républiques autonomes de Puntland et du Somaliland du Nord supportées politiquement et économiquement par l'Éthiopie (20). En tout, six attentats-suicides dans la capitale du Somaliland, Hargeisa, visaient les bureaux de l'Union africaine, le palais présidentiel et l'ambassade éthiopienne (21). À Puntland, le 29 octobre 2008, les islamistes shebab revendiquent un attentat-suicide qui coûte la vie à six agents des services de renseignement du Puntland Intelligence Service (22).

Le 17 septembre 2009, deux attentats-suicides frappaient le quartier général de la force de maintien de la paix de l'Union africaine dans Mogadiscio. Revendiqués par le Shebab, ces attentats ont fait 21 victimes parmi lesquelles le commandant adjoint de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), le général burundais Juvenal Niyoyunguruza (23).

Le 11 juillet 2010, deux attentats revendiqués par le groupe Shebab ont fait au moins 74 morts à Kampala, la capitale ougandaise. Le groupe reproche au gouvernement ougandais l'envoi de troupes de maintien de la paix en Somalie, deux ans auparavant (24). De plus, leur porte-parole ajoute : « Nous savons que l'Ouganda est opposé à l'Islam et nous nous réjouissons de ce qui s'est passé à Kampala (25). »

Avec l'attentat du centre commercial Westgate de Nairobi, le 11 septembre dernier, le Shebab a prouvé de nouveau sa capacité de planifier et d'exécuter adéquatement un attentat de grande ampleur. Avec la prise d'otages et le meurtre de deux Français, deux Canadiens et trois Britanniques (26), entre autres, ils ont réussi à avoir un impact international beaucoup plus important que les dernières attaques qui touchaient principalement des Somaliens.

Tentative de restauration de la paix

La prise de contrôle de la Corne de l'Afrique par des groupes islamistes n'est pas souhaitable pour les grandes puissances occidentales. En effet, cette partie du continent africain représente un enjeu stratégique majeur pour elles.

Le contrôle politique et militaire de ces territoires, conflictuels durant la Guerre froide entre le bloc de l'Est et le bloc de l'Ouest, bordant la côte sud de la mer Rouge et le golfe d'Aden, riches en ressources pétrolières, assurerait aux Occidentaux un commerce maritime et aérien sécuritaire dans une zone de piraterie (27).

Le 19 janvier 2007, la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) a été lancée par le Conseil de Paix et Sécurité de l'Union africaine et entérinée le 20 février par la résolution 1744 de l'ONU (28). Cette mission a pour mandat de fournir un soutien aux institutions fédérales transitoires somaliennes dans leurs efforts de stabilisation du pays et dans la poursuite du dialogue politique et de la réconciliation (29).

Initialement prévue pour être déployée pendant six mois avant le déploiement d'une force de l'ONU, elle a été renouvelée à plusieurs reprises par le Conseil de sécurité de l'ONU puis renforcée en 2012 pour atteindre 18 117 soldats déployés (30).

Même si cette force armée a su fragiliser le Shebab avec ses opérations militaires, ce mouvement continue de poser une sérieuse menace régionale et internationale via ses ramifications. Plus l'AMISOM gagne du terrain contre les islamistes en Somalie, plus les combattants du Shebab rejoignent les États voisins, souvent fragiles, avec, pour certains, l'intention de soutenir les djihads locaux (31).




Références:

1) GOYA, Michel. Mali : l'intervention militaire française en perspectives, le Diploweb, le 21 juin 2013, http://www.diploweb.com/Mali-l-intervention-militaire.html (le 7 novembre 2013)

2) LE HUFFINGGTON POST, Attentat au Kenya : l'attaque d'un centre commercial à Nairobi se poursuit, le 22 septembre 2013, http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/22/kenya-atta... (le 7 novembre 2013)

3) IRIB WORLD SERVICE. Les Shebab somaliens, une menace régionale dans la Corne de l'Afrique, Le 18 octobre 2013, http://french.irib.ir/africa/articles/item/84767-l... (le 7 novembre 2013)

4) STRADA, Jean Della. Comprendre la menace Shebab dans la Corne de l'Afrique, Wordpress, le 23 septembre 2013, https://kekeliyaojean.wordpress.com/2013/09/23/com... (le 3 novembre 2013)

5) BONAL, Cordélia. Attaque au Kenya : qui sont les Shebab, la Libération, le 23 septembre 2013, http://www.liberation.fr/monde/2013/09/23/attaque-... (le 7 novembre 2013)

6) FOKO, Judy KAAM, Stevie HOCHSCHLITZ et Moustafa KEBE. Les tribunaux islamiques en Somali: une bonne politique de la gouvernance?, avril 2008, http://www.irenees.net/bdf_fiche-analyse-789_fr.html (le 7 novembre 2013)

7) STRADA, Jean Della, Op.cit.

8) Ibid.

9) IRIB WORLD SERVICE, Op.cit.

10) KSIBI, Faouzi. Le nombre de jihadistes s'est multiplié par quatre, Africatime, 2013, http://fr.africatime.com/articles/en-une-annee-le-... (le 7 novembre 2013)

11) IRIB WORLD SERVICE, Op.cit.

12) L'EXPRESSION, Des centaines de jeunes recrutés à travers la Corne de l'Afrique. Les islamistes ont trouvé leur gisement, le 19 octobre 2013, http://www.lexpressiondz.com/internationale/182897... (le 8 novembre 201)

13) Ibid.

14) KALAN, Jonathan. Un commando du groupe d'djihadiste Shebab a fait une soixantaine de morts dans le centre commercial Westgate à Nairobi, au Kenya, pays engagé dans la lutte contre les islamistes somaliens…, 20minutes, le 22 septembre 2013, http://www.20minutes.fr/monde/somalie/1226203-2013... (le 8 novembre 2013)

15) STRADA, Jean Della, Op.cit.

16) BARGUÈS, Jean-Guilhem et Nina GUTIERREZ, AMISON, Le ROP, le 22 juillet 2013, http://www.operationspaix.net/1-historique-amisom.html (le 8 novembre 2013)

17) Ibid.

18) L'EXPRESSION, Op.cit.

19) France 24, Une série d'attentats frappe le Somaliland et le Puntland, le 29 octobre 2008, http://www.france24.com/fr/20081029-une-serie-datt... (le 8 novembre 2013)

20) Ibid.

21) AFRICATIME, le Puntland suspend ses relations avec le gouvernement central, le 5 août 2013, http://fr.africatime.com/somalie/articles/somalie-... (le 8 novembre 2013)

22) CHARET, Alain. Les insurgés somaliens en passe de terroriser le monde, Le Centre Français de Recherche sur le Renseignement, le 3 novembre 2009, http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/les-insurge... (le 8 novembre 2013)

23) France 24, Les Shebab somaliens revendiquent le double attentat de Kampala, le 12 juillet 2010, http://www.france24.com/fr/20100712-Ouganda-somali... (le 8 novembre 2012)

24) BERTHEMET, Tanguy. Al-Qaïda passe à l'attaque en Ouganda, Le Figaro, le 12 juillet 2010, http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/12/01... (le 8 novembre 2007)

25) LE HUFFINGTON POST, Attentat au Kenya : l'attaque d'un centre commercial à Nairobi se poursuit, le 22 septembre 2013, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130923.OBS8... (le 8 novembre 2012)

26) CCFD-TERRESOLIDAIRE, Corne de l'Afrique, une région convoitée faite de crises politiques et humanitaires récurentes…, le 24 août 2011, http://ccfd-terresolidaire.org/projets/afrique/eth... (le 8 novembre 2012)

27) CONSEIL DE SÉCURITÉ, Le Conseil de Sécurité autorise l'Union Africaine à établir une mission en Somalie, le 20 février 2013, http://www.un.org/News/fr-press/docs/2007/CS8960.doc.htm (le 8 novembre 2013)

28) LE ROP, AMISON, 2013, http://www.operationspaix.net/1-operation-amisom.html (le 8 novembre 2013)

29) Ibid.

30) LA FRANCE À L'ONU, Somalie-présentation, 2013, http://www.franceonu.org/la-france-a-l-onu/dossier... (le 8 novembre 2013)

31) HUBERT-RODIER, Jacques. Les États fragiles font peser une lourde menace sur le monde, Les Échos, le 30 octobre 2013, http://www.lesechos.fr/opinions/analyses/020307712... (le 8 novembre 2013)

Dernière modification: 2013-11-18 08:43:19

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Somalie continue de reculer face à la corruption
>mars 2018


Le travail infantile africain : une question de survie?
>avril 2017


Réfugiés climatiques : le défi africain du XXIe siècle?
>février 2015


L'infini bourbier somalien
>février 2015


Les camps de réfugiés somaliens : une situation critique qui perdure
>mars 2014


L'islamisme dans la Corne de l'Afrique : un danger pour la démocratie
>novembre 2013


Somalie : une nouvelle étape vers la démocratie
>novembre 2012


Fin de la famine en Somalie : mythe ou réalité?
>février 2012


Somalie : l'ONU demande une aide humanitaire d'urgence
>septembre 2011


La piraterie somalienne : une réponse à l'injustice ?
>février 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019