22 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

2 avril 2006

L'Occident réagit à la victoire de Kadima


Francis Lord
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Élections législatives en Israël

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

mars
2015
Élections législatives en Israël

août
2014
Annonce d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit dans la bande de Gaza

janvier
2014
Décès de l'ex-premier ministre israélien Ariel Sharon

janvier
2013
Élections législatives en Israël

novembre
2012
Annonce d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

janvier
2009
Intervention militaire israélienne dans la bande de Gaza

juillet
2006
Début d'un conflit entre le Hezbollah et Israël dans le sud du Liban

janvier
2003
Tenue d'élections législatives en Israël

février
2001
Élection en Israël d'un gouvernement dirigé par Ariel Sharon

septembre
2000
Début d'un deuxième soulèvement (intifada) en Palestine

octobre
1998
Signature des accords de Wye Plantation entre Israël et l'Autorité nationale palestinienne

novembre
1995
Assassinat du premier ministre israélien Yitzhak Rabin

septembre
1993
Signature d'un accord de paix israélo-palestinien à Washington

mars
1992
Attentat contre l'ambassade d'Israël en Argentine

décembre
1987
Début d'un soulèvement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie

septembre
1984
Formation en Israël d'un gouvernement d'union nationale dirigé par Shimon Peres

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

Le conflit israélo-palestinien a pris, le 28 mars 2006, un nouveau tournant. C'est le parti Kadima (centre), créé par Ariel Sharon en novembre dernier, qui est sorti gagnant de la campagne électorale israélienne, obtenait 28 sièges sur 120. Les sondeurs lui en prédisaient par contre onze de plus (1). Le Parti travailliste (gauche), a obtenu 20 sièges à la Knesset, tandis que le Likoud (droite), n'en a obtenu que 11. Le taux de participation a été faible (63%) ce qui est contraire à l'habitude des Israéliens (2).

Éhoud Olmert, le leader du parti, devra donc former une coalition, afin d'assurer la viabilité de son plan de retrait des colons juifs et de sa décision finale en ce qui a trait aux frontières définitives d'Israël. Tous sont d'accord pour affirmer que Olmert fera équipe avec les 20 députés travaillistes, les sept députés du Parti des retraités, et les quatre députés du Parti Meretz (gauche). Il devra s'allier également avec un des partis de droite comme le Parti Shas, qui est arrivé troisième avec 13 députés, pour former une majorité. Ce parti est cependant farouchement opposé au retrait des Juifs des territoires occupés (3).

Ces résultats ne laissent pas la presse occidentale indifférente. La victoire de Kadima ne surprend pas beaucoup. D'un point de vue québécois, l'éditorialiste Jean-Marc Salvet, du journal Le Soleil, se dit satisfait des élections, plus particulièrement par leur caractère éliminatoire : « Ce dont il faut se réjouir, ce n'est pas la mince victoire de Kadima aux élections israéliennes. C'est de la défaite de la droite pure et dure, du Likoud de Benjamin Netanyahu et de son rêve insensé de "Grand Israël" (4). » Salvet affirme aussi que l'aspect unilatéral des plans de Olmert est loin de représenter un règlement du conflit.

Du côté du Canada anglais, Mark MacKinnon, du Globe and Mail, explique la victoire de Kadima, un parti neuf qui sort « de nulle part », par le fait que le fondateur du parti ait su miser juste. « I think the best explanation is that Ariel Sharon, before his stroke, discovered a new centre ground in the Israeli political scene (5). »

Du côté britannique, Richard Beeston, du journal The Times, écrit que Olmert pourrait finalement amener le processus de paix à un résultat. Il affirme que la victoire de Kadima donne un mandat ferme au premier ministre pour exécuter ses plans de retrait en vue d'établir les futures frontières israéliennes (6). Il pense également que ce sont les États-Unis qui demeurent le seul acteur extérieur pouvant réellement exercer une pression pour le règlement du conflit.

Aaron David Miller, un spécialiste en politique publique au Woodrow Wilson Center, estime dans le International Herald Tribune que Kadima, maintenant, doit consolider ses appuis : «He is a leader of a new party with many big egos and he has yet to gain the trust required to make bold moves (7). »

Dans le Washington Post, on affirme que le monde entier s'attendait à voir des élections portant sur la sécurité nationale. Il semble que ce ne fut pas ;e cas. Les Israéliens ont plutôt choisi de s'occuper de l'économie : « In the one election in a long time in which Israeli voters had a chance to protest economic inequalities, they seized the opportunity (8). »

Paradoxalement, ce changement d'intérêt des électeurs vers leur économie locale serait dû au fait que la situation sur la sécurité ne bouge pas présentement.

Suite aux résultats des élections de mardi, le journal français Le Figaro affiche un sentiment partagé par plusieurs, mais en le poussant plus loin. Patrick Saint-Paul affirme en effet que les Israéliens ont voté pour le programme du parti Kadima, et non pour Olmert, « un homme sans charisme ». Selon Saint-Paul, Olmert n'aura pas le courage « d'imposer des solutions » et sera toujours porté à attendre des assentiments des autres. L'auteur globalise la pensée des Israéliens en disant que ceux-ci ont « soif de normalité et [sont] à la recherche de solutions pragmatiques (9). » Ce qui est incontestable, c'est que ces élections législatives israéliennes ne seront pas passées inaperçues, et le résultat pousse l'Occident à douter d'une résolution du conflit.




Références:

(1) AGENCE FRANCE PRESSE. « Israël accusé de vouloir "détruire" l'Autorité palestinienne ». La Presse. vendredi 17 mars 2006, p. A3.

(2) ERLANGER, Steven, MYRE, Greg. « Voters in Israel Support Parties Vowing Pullout ». The New York Times. Wednesday, March 29, 2006.

(3) GRUDA, Agnès. « Législatives israéliennes Un paysage politique brouillé ». La Presse. jeudi 30 mars 2006, p. A14.

(4) SALVET, Jean-Marc. « L'ombre de Sharon ». Le Soleil. Mercredi 29 mars 2006, p. A16.

(5) GLOBE AND MAIL UPDATE. « Mark MacKinnon on the Israeli Election ». http://www.theglobeandmail.com/servlet/story/R... 30 mars 2006. (page consultée le 1er avril 2006).

(6) BEESTON, Richard. « Result Could Spell End of US Role in Pushing for Peace ». The Times. March 29, 2006. http://www.timesonline.co.uk/article/0,,251-2109233,00.html. (page consultée le 1er avril 2006).

(7) DAVID MILLER, Aaron. « The Morning After the Elections ». International Herald Tribune. Saturday, April 1st, 2006. http://www.iht.com/articles/2006/03/31/opinion/edmiller.php. (page consultée le 1er avril 2006).

(8) DIONNE, E.J. Junior. « Israel's Surprise Issue ». Washington Post. Friday, March 31, 2006, page A19.

(9) SAINT-PAUL, Patrick. « Avec Ehoud Olmert, Israël entre dans l'ère des gestionnaires ». Le Figaro, no. 19178. vendredi 31 mars 2006, p. 19.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Israël : quand la gauche chute à droite
>mars 2018


Israël : un pays de contrastes socio-économiques
>janvier 2018


Avi Gabbay : rejoindre des votes de centre-droit avec un parti de gauche
>janvier 2018


Conflit syrien : rencontre entre la Russie et Israël
>octobre 2017


Crise identitaire à l'UNESCO
>octobre 2017


Shimon Pérès : un bilan ambigu
>janvier 2017


Réconciliation à intérêts partagés entre Israël et la Turquie
>septembre 2016


Le Foyer juif brouillera-t-il les cartes aux élections israéliennes ?
>février 2015


La place de l'or bleu dans le conflit israélo-palestinien
>février 2015


Cessez-le-feu entre Israël et la Palestine : du déjà-vu...
>octobre 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019