Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

29 October 2013

Présidentielle au Chili : bataille de titans entre l'ex-président Bachelet et la « dame de fer » de la droite


Marie-Ève Bergeron
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2013
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

October
2010
Sauvetage de 33 mineurs au Chili

January
2010
Élection de Sebastian Pinera à la présidence du Chili

January
2006
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

June
1991
Tenue du Sommet de l'Organisation des États américains à Santiago

October
1988
Référendum défavorable au président chilien Augusto Pinochet

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

September
1976
Assassinat de l'ex-ministre chilien Orlando Letelier

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

September
1974
Assassinat du général chilien Carlos Prats

September
1973
Renversement du gouvernement de Salvador Allende au Chili

November
1970
Accession de Salvador Allende à la présidence du Chili

October
1970
Assassinat du général chilien René Schneider

May
1969
Création du Pacte andin

October
1965
Création du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR) au Chili

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

December
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

En mars 2013, l'ex-présidente du Chili, Michelle Bachelet, quitte son poste de directrice aux Nations unies des femmes (ONU-femmes) à New York et rentre au bercail afin de présenter sa candidature à l'élection présidentielle du 17 novembre. Le Chili est une démocratie maintenant reconnue, mais qui conserve toutefois des vestiges de la dictature du temps d'Augusto Pinochet. Ce régime dictatorial a entaché le système politique du Chili de marques indélébiles ayant amené le peuple à réclamer une réforme; ce système étant inefficace et désuet (1).

Cette élection influencera assurément le cours de l'histoire politique du pays, puisqu'une femme sera certainement élue chef d'État; un vent de changement pourrait donc être observable dans les sphères sociales et politiques. Cette longue course à la présidence oppose en effet l'ex-présidente socialiste Michelle Bachelet (2006-2010) à l'ex-ministre du Travail, Evelyn Matthei; une candidate de droite. Le retour de la populaire Bachelet sur la scène politique suscite d'une part une vague d'espoir et de joie, et d'autre part inquiétudes et craintes pour la droite chilienne.

Un système électoral contesté

La population chilienne demande une réforme de la Constitution ainsi que du système électoral binominal qui se révèle peu représentatif, puisque la coalition qui termine au deuxième rang dans chacune des circonscriptions est surreprésentée (2). La Constitution chilienne, héritée du régime dictatorial de Pinochet en 1980, établit deux coalitions et elle instaure par le fait même un statut quo permanent qui fait en sorte que les propositions du président doivent nécessairement être négociées avec l'opposition. Autrement dit, les propositions du programme présidentiel ne peuvent pas faire l'objet d'un vote sans l'accord de celle-ci (3).

Bien que la représentation proportionnelle ait été abolie à la suite du coup d'État militaire de 1973, la Constitution de 1980 installe un système électoral à deux tours lors de l'élection présidentielle (4). Un deuxième tour est nécessaire lorsqu'aucun candidat ne parvient à dégager une majorité absolue au premier tour; inversement, le candidat qui obtient la majorité absolue au premier tour se trouvant à remporter la victoire. Le système électoral binominal présente la particularité d'offrir plus d'avantages à la minorité, ce qui produit nécessairement des résultats disproportionnés (5).

Le régime présidentiel chilien prévoit que le président soit élu au suffrage universel pour un mandat d'une durée de quatre ans, changement apporté en 2005; la Constitution interdit toutefois au président de remplir deux mandats consécutifs (6). Le président du Chili n'étant pas responsable devant le Congrès national, il ne peut donc procéder à la dissolution du Congrès; il peut toutefois nommer les membres du gouvernement (7).

Un parcours impressionnant pour Bachelet

À la suite de l'échéance de son mandat à la présidence en 2010, Michelle Bachelet, médecin pédiatre de formation, occupe le poste de directrice exécutive de l'ONU-femmes pendant trois ans (8). Elle démissionne cependant de son poste en mars 2013 pour effectuer un retour sur la scène politique; elle remportera par la suite la primaire de gauche du 30 juin 2013 avec environ 73% des voix (9). Elle se voit ainsi propulsée pour une deuxième fois dans la course à la présidence du Chili. Bachelet a également occupé la fonction de ministre de la Santé en 2000 ainsi que celle de ministre de la Défense en 2002 (10).

Le mandat de l'ex-présidente a influencé la vie sociale et politique au Chili puisqu'elle parvient à faire respecter la parité hommes-femmes au sein de son gouvernement, qu'elle a augmenté le montant de la retraite des mères de famille et qu'elle est arrivée à rendre l'allaitement sur les lieux de travail plus facile (11). Ces mesures constituent un avancement important dans la promotion de l'égalité et de l'amélioration de la condition des femmes au Chili. Des analyses de votes soulignent que le vote féminin semble avoir augmenté de façon significative, à la suite de son arrivée au pouvoir (12).

De plus, Bachelet parvient à renforcer le lien existant entre politique et citoyens. Les électeurs aspirent à la revitalisation du lien politique basé sur une meilleure proximité avec leurs représentants ainsi qu'une meilleure représentation de leurs demandes; c'est ainsi qu'ils parviennent à se reconnaître et s'identifier à la présidente (13).

Matthei, une libérale conservatrice

À la suite d'un « conclave », Evelyn Matthei est nommée par le parti de la droite conservatrice, l'Union Démocrate Indépendante, et celui de centre droit, Révolution nationale, à titre de candidate dans la course à l'investiture présidentielle (14). « Pugnace et connue pour son langage haut en couleurs (sic), cette économiste de formation ne devrait pas hésiter à attaquer Bachelet frontalement, tout en tentant de marquer sa différence sur les questions économiques dont elle est spécialiste (15) ». La « dame de fer » de la droite chilienne se qualifie de libérale sur le plan économique et d'ouverte sur le plan moral, tout en faisant partie d'un parti conservateur ; ce qui est susceptible de créer une certaine confusion au sein de l'électorat centriste (16).

Contrairement à Bachelet, qui défend férocement la condition des femmes, Matthei ne s'est jamais attardée à leurs revendications (17). Plusieurs affirment que si elle était élue présidente, son mandat imposerait d'importants changements au sein de la société chilienne. Elle affirme être en faveur de l'avortement thérapeutique, ce qui est présentement interdit et vigoureusement contesté par la droite (18).

Après avoir remporté haut la main les primaires, Michelle Bachelet demeure la candidate favorite dans la course à la présidence. Plusieurs prétendent même qu'elle sera élue dès le premier tour (19). Il ne faut toutefois par crier victoire de sitôt, puisque, selon certains analystes, il est fort probable qu'un deuxième tour soit nécessaire afin de déterminer la future présidente (20). Cette rencontre au sommet entre ces deux candidates, toutes deux filles de généraux de l'armée de l'air, sera une saga qui saura certainement retenir l'attention, puisque cette élection pourrait constituer un point tournant dans l'histoire politique du pays.




Références:

(1) LE MONDE.FR, « La socialiste Michelle Bachelet, favorite de la présidentielle de 2013 au Chili», [En ligne], 29 août 2012, http://america-latina.blog.lemonde.fr/2012/08/29/ ... (Page consultée le 25 octobre 2013).

(2) COMITÉ AMÉRIQUE LATINE DU JURA. « Chili. Élections présidentielles: deux femmes candidates », Inter Press Service, [En ligne], 5 septembre 2013, http://www.lecalj.com/ 2013/09/05/chili-elections-... (Page consultée le 25 octobre 2013).

(3) LEBRET, Pierre. « Chili: un duel féminin pour la mémoire », Le Huffington Post, [En ligne], 15 août 2013, http://www.huffingtonpost.fr/pierre-lebret/chili-u... (Page consultée le 25 octobre 2013).

(4) ACE ELECTORAL KNOWLEDGE NETWORK. « Chili: une système régi par les intérêts des élites», [En ligne], http://aceproject.org/ace-fr/topics/es/esy/esy_cl, (Page consultée le 28 octobre 2013).

(5) Ibid.

(6) MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. « Présentation du Chili », France Diplomatie, [En ligne], 16 octobre 2013, http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/chi... (Page consultée le 28 octobre 2013).

(7) Ibid.

(8) VILLACÈQUE, Marie. « Présidentielle chilienne 2013: Bachelet II? », Jeune Afrique, [En ligne], 1 avril 2013, http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2724p060_061.xml3/, (Page consultée le 25 octobre 2013).

(9) LEBRET, Pierre, op.cit.

(10) BÈLE, Patrick. « Duel de dames pour la présidentielle chilienne », Le Figaro.com, [En ligne], 7 août 2013, http://blog.lefigaro.fr/amerique-latine/2013/08/du... (Page consultée le 25 octobre 2013).

(11) LATINREPORTERS.COM, « Chili: Michelle Bachelet reprend le chemin de la présidence », [En ligne], 17 mars 2013, http://www.latinreporters.com/index.html, (Page consultée le 25 octobre 2013).

(12) GAUDICHAUD, Franck. « L'élection de Michelle Bachelet et la transition chilienne: une mise en perspective critique », Visages d'Amérique Latine, no.4, décembre 2006, à la p. 15.

(13) « M. Bachelet, pour une autre politique ? », La Chronique des Amériques, mars 2006, n°12, Université du Québec à Montréal (www.ameriques.uqam.ca), (Page consultée le 26 octobre 2013).

(14) LEBRET. Pierre, op. cit.

(15) SCIENCESPO. «Élections présidentielles chiliennes: Bachelet en route vers un second mandat?» 9En ligne], 2014, http://www.sciencespo.fr/opalc/content/elections-p... (Page consultée le 25 octobre 2013).

(16) LEBRET, Pierre, op. cit.

(17) COMITÉ AMÉRIQUE LATINE DU JURA, op. cit.

(18) LA RÉDACTION. « Au Chili, une élection présidentielle 100% féminine », Terre Femina.com, [En ligne], 26 juillet 2013, http://www.actualite24h.com/actualites/au-chili-un... (Page consultée le 25 octobre 2013).

(19) VILLACÈQUE, Marie, op. cit.

(20) LA PRESSE.CA. « Chili: neuf candidats à la présidentielle, Bachelet en tête », [En ligne], 20 août 2013, http://www.lapresse.ca/international/amerique-lati... (Page consultée le 26 octobre 2013).

Dernière modification: 2013-11-04 08:52:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016