Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

24 September 2013

Une femme forte quitte le département de la sécurité intérieure des États-Unis


Alexis Montambault Trudelle
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Janet Napolitano annonce qu'elle quittera son poste de directrice du département de la sécurité intérieure des États-Unis, le 6 septembre 2013. Le département de la sécurité intérieure, créé par George W. Bush à la suite des attentats du 11 septembre 2001, s'occupe de toutes les questions de sécurité à l'intérieur des frontières américaines comme le terrorisme, l'immigration ainsi que les catastrophes naturelles. En poste depuis 2009, Napolitano quitte pour diriger le réseau universitaire public de la Californie à l'Université de la Californie.

La tête de l'emploi

Avant que Barack Obama ne nomme Janet Napolitano à la tête du département de la sécurité intérieure, en 2009, elle a occupé des postes d'importance. Elle fut procureure générale de l'Arizona, une première dans l'histoire des États-Unis(1), et gouverneure de l'État de l'Arizona.

Cet État était d'ailleurs aux prises avec de virulents débats au sujet de l'immigration illégale(2). Napolitano ne cachait pas sa position ferme sur la sécurité de la frontière américano-mexicaine et les pénalités que les employeurs qui engagent des immigrants illégaux devraient recevoir. En fait, ces pénalités, selon Napolitano, n'étaient pas assez punitives et elle affirme que le système de sécurité de la frontière était inefficace. Cette dernière était donc une ardente défenseure d'une réforme de la législation sur l'immigration(3). De surcroît, elle implanta une stratégie de sécurité intérieure étatique ainsi qu'un centre de lutte contre le terrorisme(4).

Un bilan mitigé

Durant son mandat à la sécurité intérieure, la ferme volonté de Janet Napolitano d'assurer une meilleure sécurité à la frontière américano-mexicaine lui a attiré les foudres des défenseurs des droits des immigrants. Effectivement, sous sa direction, le quota de déportations était fixé à 400 000, soit 1 200 déportations par jour (5).

De plus, certains critiquent le « Secure Communities Program » qui donne plus d'emprise aux services de police, tant au niveau local qu'étatique. Les services de police ont dorénavant accès à la base de données d'empreintes digitales du département de la sécurité intérieure afin d'autoriser ou non la présence d'un individu sur le territoire américain(6). Par ailleurs, les républicains n'ont pas ménagé leurs critiques sur la décision de Napolitano d'implanter des scanneurs à rayons X dans les aéroports et sur le retard de l'agence dans le combat contre le cyber terrorisme(7).

Par contre, depuis l'arrivée de Napolitano en 2009, le département de la sécurité intérieure a augmenté ses saisies d'argent de 74 %, celles de drogue de 41 % et celles d'armes à feu de 159 %. Par ailleurs, les crimes aux frontières de l'Arizona, la Californie, le Texas et le Nouveau-Mexique ont significativement diminué (8). Ces résultats sont directement liés à deux facteurs. Tout d'abord, une meilleure surveillance technologique des zones particulièrement achalandées. Ensuite, l'effectif d'agents aux frontières a plus que doublé depuis 2004 pour atteindre le cap des 21 000 sous son mandat(9).

Parallèlement, la directrice croyait en la possibilité d'une modification du système d'immigration qui aurait pavé la voie à une obtention plus facile de la citoyenneté aux 11 millions d'immigrants sans papiers qui vivent déjà sur le territoire américain(10). Janet Napolitano reconnaissait donc que la proposition du Sénat d'une réforme du système d'immigration était un premier pas très important pour la cause des immigrants illégaux(11).

Bref, malgré un curriculum parfait pour l'emploi et des chiffres en sa faveur, Janet Napolitano n'a pas été épargnée par les critiques. À ne pas s'y tromper, elle quitte un des sièges les plus difficiles à occuper de Washington.




Références:

1. NATIONAL ASSOCIATION OF ATTORNEY GENERAL, « former Arizona attorney general confirmed as Homeland Security secretary », [En ligne], http://www.naag.org/former-arizona-attorney-genera... consulté le 21 septembre 2001

2. BIOGRAPHY, « Janet Napolitano », [En ligne], http://www.biography.com/people/janet-napolitano-20681097, consulté le 21 septembre 2013

3. Ibid.

4. ARCHIBOLD, Randal C., « The new team : Janet Napolitano », 12 novembre 2008, [En ligne], http://www.nytimes.com/2008/11/12/us/politics/12we... consulté le 23 septembre 2013

5. NAVARES, Griselda, « Janet Napolitano's fight for border security and immigration reform, Huffington Post, 13 juillet 2013, [En ligne],http://www.huffingtonpost.com/2013/07/13/ja... consulté le 21 septembre 2013

6. Ibid.

7. WATERMAN, Shaun, « Janet Napolitano's legacy at Homeland Security goes beyond immigration reform », Washington Times, 14 juillet 2013, [En ligne], http://www.washingtontimes.com/news/2013/jul/14/ja... consulté le 21 septembre 2013

8. NAVARES, Griselda, Op. cit.

9. Ibid.

10. UPI TOP NEWS, « Napolitano defends Senate immigration reform proposal », UPI Top News, 23 avril 2013, [En ligne], http://www.upi.com/Top_News/US/2013/04/23/Napolita... consulté le 23 septembre

11. Ibid.

Dernière modification: 2013-09-30 11:02:45

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016