16 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 septembre 2013

Tchad : l'ancien président Hissène Habré devant la justice


Fabrice Ntompa Ilunga
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2016
Condamnation de l'ex-président tchadien Hissène Habré à la prison à vie

décembre
1990
Renversement du président tchadien Hissène Habré

septembre
1987
Signature d'un accord de cessez-le-feu entre le Tchad et la Libye

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

février
1979
Début de la guerre civile au Tchad

avril
1975
Renversement du président tchadien Ngarta Tombalbaye


1974
Famine au Sahel

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

Berceau de l'humanité, le Tchad connait fréquemment, depuis son indépendance de la France le 11 août 1960, des troubles liés à des dissensions internes, aux invasions répétées de la Libye et à l'expansion de la guerre civile au Darfour, au Soudan (1). La séparation entre le nord du Tchad, désertique et peuplé de musulmans, et le sud, fertile et habité par des chrétiens, a été affermie par le colonisateur français qui a avantagé le sud au détriment du nord historiquement dominant (2). Le 7 juin 1982, Hissène Habré arrive au pouvoir au Tchad à la suite d'un coup d'État qui renverse Goukouni Oueddei (3). Son règne de huit ans (1982-1990) plongera la population tchadienne dans un « climat » de terreur.

Parcours politique entaché de persécutions

Grandement soutenu par les présidents Ronald Reagan (États-Unis) et François Mitterrand (France), Hissène Habré organise un coup d'État le 7 juin 1982 et s'empare du pouvoir au détriment de Goukouni Oueddei (4). Au lendemain de sa prise de pouvoir, il met en place un régime de parti unique dans l'espoir d'unifier la population tchadienne (5). Il se résout à écarter toute opposition à son parti au sein de la République.

Dans un premier temps, il punit violemment la partie sud du pays, majoritairement opposée à son régime. Le sud abritait les CODOS, un groupe de rebelles farouchement opposés au gouvernement Habré. Avec l'aide de ses Forces armées nationales tchadiennes (FANT), Habré prend le contrôle des principales villes du sud : « Ainsi, quand Hissène Habré a pris le pouvoir [...], les gens du Moyen-Chari, les gens de Sahr et de sa région, étaient les principaux suspects (6).» Cette période fait partie de l'épisode de «septembre noir»; alors qu'une vague de répression frappait toute la région du Moyen-Chari. Plusieurs centaines de personnes, dont un certain nombre de personnalités et de chefs de canton, y ont trouvé la mort (7).

Puis, dans un deuxième temps, vers 1987-1988, comme les opposants politiques provenaient maintenant du nord, Habré réprime également violemment la population de cette partie du pays. Celui qui sera son successeur, Idriss Déby, sera obligé de se réfugier au Soudan afin d'échapper à sa capture et à d'éventuels préjudices (8).

Dur constat pour le peuple tchadien

Le 1er décembre 1990, après un an de rébellion, Idriss Déby et le Front patriotique du Salut, force rebelle dirigée par Déby, renversent le gouvernement d'Hissène Habré. Ce dernier va se réfugier au Sénégal, espérant échapper à la justice tchadienne. Dès le début de son mandat, en 1990, le président Idriss Déby met en place, par décret, une Commission chargée d'enquêter sur les crimes qu'aurait commis le gouvernement Habré (9).

Cette commission produit un rapport, en mai 1992, qui trouve l'ancien président coupable de « massacres généralisés et d'actes d'une effroyable sauvagerie (10)», commis sur les opposants politiques et les simples citoyens. La commission reproche à Habré la mort de quelque 40 000 personnes. Elle le condamne à mort par contumace; c'est-à-dire que l'accusé a été trouvé coupable et condamné à mort sans toutefois qu'il ait assisté au procès parce qu'il se trouve en état de fuite (11).

L'ancien dictateur fait face à la justice

Le 30 juin 2013, Hissène Habré, après plus de 22 ans d'exil au Sénégal, a été arrêté à son domicile de Dakar par des gendarmes qui l'ont placé en garde à vue (12). Il est accusé par la Cour pénale internationale (CPI) de crime contre l'humanité, crimes de guerre et de tortures. Ces actes auraient été perpétrés alors qu'il dirigeait la République du Tchad de 1982 à 1990 (13).

Rappelons qu'Habré avait d'abord été arrêté, puis relâché, au Sénégal en 2000; toutefois les tribunaux sénégalais avaient jugé que ce dernier ne pouvait pas être jugé dans ce pays. Finalement, après plusieurs négociations avec les juges de la CPI et les membres de l'Union africaine, Habré a été arrêté et placé en garde à vue au Sénégal. Son procès est loin de débuter, car ni le Sénégal ni l'Union africaine ni la Cour pénale internationale ne s'entendent sur le lieu du déroulement de ce procès historique pour l'Afrique (14).




Références:

1) TRIAL, Tchad- Commission d'enquête sur les crimes et détournements commis par l'ex-président, ses co-auteurs et/ou complices, le 30 juillet 2013, http://www.trial-ch.org/fr/ressources/commissions-... (le 20 septembre 2013)

2) Loc. cit.

3) CORREAU, Laurent. 1982-90 Le Tchad dans la main d'Hissène Habré, RFI, 18 août 2008, http://www.rfi.fr/actufr/articles/104/article_70537.asp, (le 20 septembre 2013)

4) RAPPORT DE LA COMMISSION D'ENQUÊTE NATIONALE DU MINISTÈRE TCHADIEN DE LA JUSTICE, Les crimes et détournements de l'ex-président Habré et de ses complices, Tchad, L'Harmattan, 1993, pp 28-30.

5) TRIAL, op. cit.

6) VENDRELY, Matthieu. Tchad : Hissène Habré face à la justice, un système en procès. TV5MONDE, le 3 juillet 2013, http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les... (le 20 septembre 2013)

7) HALLABANDA, j-m. Le septembre noir au Tchad et la réconciliation, Tchad forum, 2003, http://www.tchadforum.com/node/8428, (le 20 septembre 2013)

8) Loc. cit.

9) TRIAL, op. cit.

10) Loc .cit.

11) SY, Souleymane Diam. Jugement de l'ancien président Tchadien : Hussein Habré placé en garde à vue, Le Soleil, 01 juillet 2013, http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_conten... (le 20 septembre 2013)

12) Loc. cit.

13) LE ROUX, Gaëlle. Hissène Habré face à la justice, un moment historique pour l'Afrique. France24, 30 juin 2013, http://www.france24.com/fr/20130207-tchad-hissene-... (le 21 septembre 2013)

14) SY, Souleymane Diam, op. cit.

Dernière modification: 2016-07-05 08:15:38

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Idriss Déby : un règne incessant pour le Tchad
>février 2016


Le G5 Sahel : une offensive antiterroriste amorcée
>janvier 2016


Tchad : justice sera-t-elle rendue aux victimes d'Hissène Habré?
>octobre 2015


Tchad : l'ancien président Hissène Habré devant la justice
>septembre 2013


Les Nations unies remplaceront l'Union européenne au Tchad
>février 2009


Tchad : quand le soutien français vacille
>novembre 2008


La crise au Soudan s'étend : état d'urgence au Tchad
>novembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019