Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

24 September 2013

Chili: manifestations du 1er mai mouvementées


Michel Cornillon Brixeno
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2013
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

October
2010
Sauvetage de 33 mineurs au Chili

January
2010
Élection de Sebastian Pinera à la présidence du Chili

January
2006
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

June
1991
Tenue du Sommet de l'Organisation des États américains à Santiago

October
1988
Référendum défavorable au président chilien Augusto Pinochet

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

September
1976
Assassinat de l'ex-ministre chilien Orlando Letelier

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

September
1974
Assassinat du général chilien Carlos Prats

September
1973
Renversement du gouvernement de Salvador Allende au Chili

November
1970
Accession de Salvador Allende à la présidence du Chili

October
1970
Assassinat du général chilien René Schneider

May
1969
Création du Pacte andin

October
1965
Création du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR) au Chili

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

December
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

Les festivités entourant la célébration de la fête du Travail donnent souvent lieu, un peu partout à travers le monde, à des manifestations portant sur la condition des travailleurs. Ces rassemblements servent de tribune à des groupes activistes de la société civile pour faire valoir leurs opinions. Dans certains pays, divergences idéologiques et tensions présentes au sein du tissu social occasionnent de violents affrontements entre groupes revendicateurs et forces de l'ordre. C'est précisément le cas du Chili qui a été témoin de violentes répressions policières lors des manifestations du premier mai. Le climat social y est déjà particulièrement tendu à cause des mesures d'austérité qui sévissent dans le pays (1).

Début dans le calme, puis détérioration de la situation

Les manifestations, qui devaient initialement se dérouler de façon pacifique, ont vite dégénéré en affrontements entre groupes «encapuchonados» (cagoulés en espagnol) et forces de l'ordre. Ces cagoulés, composés surtout de casseurs et d'anarchistes, mais aussi de jeunes étudiants, ont vite monopolisé l'attention des manifestations et des forces de l'ordre (2). C'est ainsi que la masse hétéroclite des manifestants - travailleurs, syndicats, familles et étudiants - a été mise à rude épreuve face au déploiement massif de l'escouade anti-émeute et des camions citernes propulsant de forts jets d'eau pour disperser la foule. À cet effet, un site web d'extrême gauche libertaire relaye d'ailleurs plusieurs informations et contenus audiovisuels relatifs aux émeutes (3).

Bien que les diverses associations et syndicats alors présents ont fait mention, dans les jours subséquents, de leur mécontentement quant à la tournure des évènements, les autorités ont quant à elles omis de commenter les incidents (4). Pour justifier son silence et pour tenir tête aux manifestants, le gouvernement en place semble s'appuyer sur sa légitimité démocratique et sur les résultats positifs de la croissance économique chilienne dans un contexte de ralentissement global (5). Seules les forces de police ont fait état, dans un communiqué de presse, du nombre de manifestants présents, notamment dans les rues de la capitale, chiffre que les manifestants et les groupes de la société civile revoient à la hausse, soit 80 000 manifestants comparativement à 37 500 (6).

Manne pour les étudiants militants

La position des étudiants face à l'attitude des autorités envers les manifestations est très critique, et ce, même si ces manifestations concernaient davantage les travailleurs que les étudiants. En effet, ceux-ci ont entrepris depuis 2011 de faire plier le gouvernement sur son refus de rendre gratuit le système d'éducation chilien. D'importants rassemblements de différente envergure, locales et régionales, ont eu lieu partout à travers le pays «dont la plus importante a regroupé 600 000 personnes -[générant] une grève de 48 heures qui a reçu le soutien de plus de 80 associations du mouvement ouvrier et coûté à l'économie chilienne près de 400 millions de dollars !» rapportent des chercheurs belges (7). Résultat de cette conjoncture : les universitaires chiliens ont passé près de 7 mois en grève. Cette année, en pleine année scolaire (celle-ci débutant en mars, hémisphère sud oblige) les mouvements étudiants, sous la bannière de la Confédération des étudiants du Chili (CONFECH), n'ont pas décrété l'appel à la grève, malgré la poursuite des manifestations dont témoignent les récents évènements (8).

Les mouvements estudiantins ont donc largement tiré profit des manifestations du 1er mai dernier, dont ils sont rapidement devenus les principaux protagonistes, pour rappeler et faire valoir leurs revendications. Elles sont dans l'ordre: la gratuité scolaire, la diminution des inégalités sociales et l'abandon du modèle socio-économique hérité de l'ancien régime dictatorial sous Augusto Pinochet (9).

Qui plus est, le bouillonnement social, à quelques mois de l'élection présidentielle chilienne, leur semble favorable (10), puisque l'ex-présidente Michelle Bachelet, de retour comme candidate, a fait de la gratuité scolaire revendiquée par les étudiants l'un de ses principaux chevaux de bataille (11).

La campagne électorale lors de la rentrée promet elle aussi d'être...mouvementée.




Références:

(1) CITIZENSIDE. «Chili: La manifestation du 1er Mai dégénère en affrontements», 1er mai 2013, http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/201... (page consultée le 8 septembre 2013).

(2) LE CHAT NOIR ÉMEUTIER. «Émeute à Santiago», 2 mai 2013, http://lechatnoiremeutier.antifa-net.fr/1er-mai-a-... (page consultée le 8 septembre 2013).

(3) YOUTUBE. «Policia militariza actua violentamente en Chile contra manisfestantes en el dia del trabajador», http://m.youtube.com/watch?v=gWForqvLhVY, (page consultée le 8 septembre 2013).

YOUTUBE. «Chile : La represion policial en jordana de paralizacion nacional», http://www.youtube.com/watch?v=ClW4ZfIvHs0, (page consultée le 8 septembre 2013).

(4) LE NOUVEL OBSERVATEUR. «Chili : Une manifestation d'étudiants s'achève en affrontements avec la police», 28 mai 2013, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130528.AFP4... (page consultée le 9 septembre 2013).

(5) OCDE. « Chapitre 2. Évolutions dans les pays membres de l'OCDE : Chili », Perspectives économiques de l'OCDE, 2012, pp. 85-202.

(6) LE CHAT NOIR ÉMEUTIER. «Chili : La rage étudiante ne faiblit pas : manif pour la gratuité scolaire», 8 mai 2013, http://lechatnoiremeutier.wordpress.com/tag/manife... (page consultée le 8 septembre 2013).

(7) L'ÉCOLE DÉMOCRATIQUE. «Chili : nouvelle manifestations étudiantes», 22 avril 2013, http://www.skolo.org/spip.php?article1553, (page consultée le 27 septembre 2013).

(8) ROBICHAUD, Olivier. « 120 000 étudiants chiliens reprennent la rue », La Presse, 28 juin 2012, http://www.lapresse.ca/international/amerique-lati... (page consultée le 27 septembre 2013).

(9) LE NOUVEL OBSERVATEUR. «Chili : Une manifestation d'étudiants s'achève en affrontements avec la police», op. cit., (page consultée le 9 septembre 2013).

(10) LE NOUVEL OBSERVATEUR. «Chili : Manifestations pour de meilleurs conditions de travail», 12 juillet 2013, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130712.AFP9... (page consultée le 9 septembre 2013).

(11) L'EXPRESS. «Chili: le retour de l'ex-présidente Michelle Bachelet, candidate à la présidentielle de novembre», http://www.lexpress.fr/actualite/monde/chili-le-re... (page consultée le 20 septembre 2013).

Autres références

FACTS ON FILE. «Chile: Demonstrators, Police Clash in Two-Day Strike», Facts On File. World News Digest. Infobase Learning, 8 Sept. 2011. Web. 17 Sept. 2013. http://wnd.infobaselearning.com.ezproxy.usherbrook... (page consultée le 10 septembre 2013).

FACTS ON FILE. «Chile: Student Demonstrators Clash With Police», Facts On File. World News Digest. Infobase Learning, 18 Aug. 2011. Web. 17 Sept. 2013. http://wnd.infobaselearning.com.ezproxy.usherbrook... (page consultée le 10 septembre 2013).

MORIN, Simon. « Grève étudiante au Chili: Origine et revendications de la mobilisation », Chaire Nycole Turmel sur les espaces publics et les innovations politiques, 2013, http://www.turmel.uqam.ca/node/457, (page consultée le 20 septembre 2013).

PLUMELLE, Bernadette. « Chili : un système éducatif contesté », Revue internationale d'éducation de Sèvres, 2006, pp.12-13.

PULGAR, Marcela et ZACCAI, Edwin. « L'évolution des associations et des mouvements sociaux environnementaux dans le contexte politique chilien », Écologie & politique, 2013, pp. 95-107.

Dernière modification: 2013-10-14 13:58:46

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016