Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

17 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

24 September 2013

L'arrestation de Trevino Morales: une victoire d'étape dans une guerre sans fin


Philip Aaron Bowes
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2018
Élection d’Andrés Manuel Lopez Obrador à la présidence du Mexique

September
2017
Tremblement de terre dévastateur au Mexique

July
2012
Élection d'Enrique Pena Nieto à la présidence du Mexique

June
2009
Confirmation d'une pandémie de grippe A (H1N1) par l'OMS

July
2006
Élection de Felipe Calderon à la présidence du Mexique

July
2000
Élection de Vicente Fox à la présidence du Mexique

January
1994
Début du soulèvement des Indiens du Chiapas, au Mexique

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

July
1988
Élection de Carlos Salinas de Gortari à la présidence du Mexique

September
1985
Tremblement de terre meurtrier au Mexique

July
1982
Élection de Miguel de la Madrid Hurtado à la présidence du Mexique

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

June
1975
Ouverture d'une conférence internationale sur les femmes à Mexico

October
1968
Répression d'une manifestation étudiante sur la Place des trois cultures à Mexico

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Le 15 juillet 2013, l'infanterie de marine mexicaine arrête Miguel Angel Trevino Morales, le leader du cartel de drogue «Los Zetas». Sa voiture est interceptée près de la ville de Nuevo Laredo, dans le nord-est du Mexique, sans qu'un tir soit effectué.

Des entreprises criminelles d'envergure

Selon un attaché de presse du ministère de l'Intérieur mexicain, les services de renseignement américain et mexicain avaient observé la région depuis plusieurs mois. L'arrestation se produit quand la marine mexicaine apprend que Trevino Morales y serait. Un hélicoptère de la marine commence la poursuite à 3 h 45 et oblige la voiture de Trevino Morales de serrer à droite. Ensuite, des forces terrestres de l'infanterie de marine l'encerclent et le capturent avec ses deux accompagnants (1).

Arturo Fontes, un ancien agent du FBI, souligne que cette arrestation est surprenante étant donné que Trevino Morales a été capturé vivant. Selon Fontes, celui-ci a toujours préféré être tué que capturé (2). Rachel Levin, un reporteur pour Al-Jazeera, qualifie l'arrestation de «grande victoire», considérant aussi que «ces leaders sont habituellement tués quand la police tente de les arrêter, entraînant une perte de renseignements (3)».

Les renseignements sur «Los Zetas» sont déjà multiples, ce cartel de drogue étant le plus grand du pays en termes de représentation géographique: «Los Zetas» opère dans 17 des 31 Etats fédéraux mexicains, se concentrant surtout sur l'est du pays. Dans l'ouest, le cartel dominant est la «Fédération Sinaloa». Ce cartel se démarque par sa coopération avec des autorités corrompues, utilisant ces autorités contre ses adversaires au besoin. «Los Zetas», par contre, préfère la brutalité (4). En 2010 et 2011 par exemple, l'organisation avait tué 269 émigrants près de la frontière texane comme mise en garde contre des rivaux et les agents de lutte à la drogue (5).

Le penchant des «Los Zetas» pour l'emploi de la force s'explique aussi par leur passé militaire (6). Le Cartel du Golfe (le cartel-mère des «Los Zetas») avait recruté une trentaine d'anciens membres d'une unité aéromobile dans les années 90 comme gardes du corps. Ce service de protection s'est séparé du Cartel du Golfe pour former sa propre organisation en 2008.

C'est aussi en 2008 que Heriberto Lazcano, le leader des «Los Zetas», nomme Trevino Morales «commandant national des "Los Zetas" au Mexique (7)». Ce choix s'explique par ses bonnes connaissances du nord-est du Mexique et sa volonté de recourir à la violence (8). Lazcano meurt dans une fusillade avec l'infanterie de marine en octobre 2008, faisant de Trevino Morales le nouveau leader. Comme tel, il est «le trafiqueur de drogues le plus sadique au Mexique (9)», estime le professeur de politique latino-américaine George Grayson. Aux Etats-Unis, il y a au moins cinq accusations contre Trevino Morales, entre autres pour meurtre, distribution de drogues et blanchiment d'argent.

Une lutte sanglante

Son arrestation en juillet s'inscrit dans une série d'au moins 363 depuis 2007, dont 80 concernent les «Los Zetas» (10). Ces chiffres sont essentiellement le résultat de la stratégie du président Felipe Calderon (2006-2012). Elle ciblait l'élimination des personnages clés des cartels, ce qui créait un déséquilibre de puissance (11). De la lutte pour combler le vide de pouvoir découlait un accroissement de la violence. Par conséquent, 60 000 personnes sont mortes depuis 2006 en raison de crimes reliés aux drogues (12). Contrairement à son prédécesseur, le président Enrique Pena Nieto (2012- ) cherche à attaquer ces crimes par en bas, au niveau local. Il compte y arriver par une nouvelle gendarmerie nationale forte de 10 000 personnes (13).

Le succès reste à voir, considérant que le commerce de drogue a une valeur annuelle de 13 milliards de dollars (14). Le salaire minimum étant à 5,10 dollars par jour seulement (15), beaucoup de jeunes voient la drogue comme la seule «option professionnelle» (16). Un remède de la part du gouvernement pourrait donc être d'élever le salaire minimum. Une deuxième serait d'améliorer les débouchés des anciens militaires pour contrer le nombre élevé de ceux attirés par les cartels. Par contre, tant que la consommation de drogues existe, les itinéraires de trafic lucratifs existeront aussi et, donc, il y aura toujours des cartels prêts à les occuper (17).




Références:

(1) AGREN, David et John BACON, «Arrest could break cartel's hold in Mexico», USA Today, le 16 juillet 2013, http://www.usatoday.com/story/news/nation/2013/07/... (page consultée le 20 septembre 2013).

(2) CORCHADO, Alfredo et Dianne SOLIS, «Zetas chief's capture caps tough year for Trevino Morales clan», dallasnews, le 17 juillet 2013, http://www.dallasnews. com/news/ nationworld/mexico/20130716-zetas-chiefs-capture-c... (page consultée le 20 septembre 2013).

(3) AL JAZEERA, «Mexico captures leader of brutal drugs cartel», le 16 juillet 2013, http://www. aljazeera.com/news/americas/2013/07/20137160824338553.html, (page consultée le 21 septembre 2013).

(4) STRATFOR, «Polarization and Sustained Violence in Mexico's Cartel War», le 24 janvier 2012, http://www.stratfor.com/sample/analysis/polarizati... (page consultée le 21 septembre 2013).

(5) GARDNER, David. «Captured with $2 million in cash, the drugs baron who stewed enemies in boiling oil and beheaded hundreds», Mail Online, le 17 juillet 2013, http://www.dailymail.co.uk/news/article-2364911/Ca... (page consultée le 21 septembre 2013).

(6) STRATFOR, op. cit.

(7) CORCHADO, Alfredo, «Zetas leader captured by Mexican marines, authorities confirm», dallasnews, le 17 juillet 2013, http://www.dallasnews.com/ news/nationworld/mexico/ 20130715-zetas-leader-captured-by-mexican-marines-... (page consultée le 20 septembre 2013).

(8) loc. cit.

(9) BRATU, Becky, «Capture of Zetas leader may increase violence in Mexico», NBC News, le 17 juillet 2013, http://worldnews.nbcnews.com/_news/2013/07/17/1950... (page consultée le 20 septembre 2013).

(10) TEXAS DEPARTMENT OF PUBLIC SAFETY, «Texas Public Threat Overview 2013», février 2013, http://www.txdps.state.tx. us/director_staff/media_and_ communications/ threatOverview.pdf, (page consultée le 21 septembre 2013).

(11) STRATFOR, op. cit.

(12) BBC, «Q&A: Mexico's drug-related violence», le 16 juillet 2013, http://www.bbc.co. uk/news/world-latin-america-10681249, (page consultée le 20 septembre 2013).

(13) FABIAN, Jordan, «Mexican President Enrique Pena Nieto Outlines New Drug War Plan», ABC News, le 18 décembre 2012, http://abcnews.go.com/ABCUnivision/ News/mexico-president-enrique-pena-nieto-charts-dr... #.UeVKV42G2-1, (page consultée le 21 septembre 2013).

(14) BBC, op. cit.

(15) HARRUP, Anthony, «Mexico raises minimum wage by 3.9% for 2013», Market Watch: The Wall Street Journal, le 18 décembre 2012, http://www.marketwatch.com/story/mexico-raises-min... (page consultée le 21 septembre 2013).

(16) HART, Stanley, «Mexico: on the verge of a meltdown», The Guardian, le 4 septembre 2013, http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/sep/... (page consultée le 20 septembre 2013).

(17) STRATFOR, op. cit.

Dernière modification: 2013-10-01 12:36:39

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016