Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 août 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

25 February 2014

Le général Vo Nguyen Giap : un héros national vietnamien


Guillaume Harcc-Boutin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
1997
Ouverture du septième Sommet de la Francophonie

May
1993
Tenue d'élections législatives au Cambodge

February
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

May
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

July
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

January
1979
Début de l'occupation vietnamienne au Cambodge

July
1976
Réunification du Viêt Nam en un seul État

January
1973
Signature des accords de Paris sur la guerre au Viêt Nam

September
1969
Décès du président de la République démocratique du Viêt Nam, Ho Chi Minh

January
1968
Offensive du Têt au Viêt Nam

August
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

November
1966
Session constituante du tribunal Russell sur les crimes de guerre au Viêt Nam

August
1964
Incident naval entre Nord-Vietnamiens et Américains dans le golfe du Tonkin

November
1963
Renversement du gouvernement de Ngô Dinh Diêm au Viêt Nam du Sud

December
1960
Création du Front national de libération du Viêt Nam

April
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

July
1954
Signature des accords de Genève sur l'Indochine

Le vingtième siècle fut ponctué de nombreux conflits au Vietnam. En plus d'une guerre d'indépendance, le Vietnam connut une guerre nationale exacerbée par l'intervention de forces extérieures dans le contexte de la guerre froide. Mise à part l'importance politique qui lie ces deux affrontements, un point commun les unit : la participation du général Vo Nguyen Giap, mort en octobre 2013(1).

Patriote idéaliste convaincu

Vo Nguyen Giap naît en 1911 dans la colonie française d'Indochine, qui regroupe approximativement le territoire actuel du Vietnam, du Cambodge et du Laos(2). Dès son jeune âge, il milite contre l'occupation coloniale en plus de joindre les rangs du Parti communiste, alors restreint à la clandestinité. Cette étape amorce une carrière politique et militaire prolifique, Vo Nguyen Giap côtoie de futurs chefs d'état et hommes très influents comme Hô Chi Minh(3).

Autodidacte, afin de parfaire ses connaissances logistiques et tactiques de combat, le général Giap étudia l'art de la guerre à travers les précédentes guerres sino-vietnamiennes, en plus de s'intéresser aux conquêtes napoléoniennes(4).

En 1941, il participe à la création du Viet Minh, front regroupant les différents regroupements nationalistes vietnamiens(5). Plus tard, il se vit confier la tâche de créer une armée populaire de libération qui servira de bras armé aux Viet Minh afin de lutter contre le colonialisme (6).

À la tête ce cette armée, le général Giap, considéré par certains comme un des plus fins stratèges militaires du vingtième siècle, infligea une importante défaite aux troupes françaises à Diên Biên Phu, en 1954(7). Cet échec militaire, combiné aux ravages de la Seconde Guerre mondiale, poussa les Français à entamer les pourparlers de paix à Genève (8).

Fort de sa victoire contre les Français, le général est promu ministre de l'Intérieur, avant d'occuper la fonction de ministre de la Défense, dans le premier gouvernement souverain vietnamien(9).

C'est ce dernier poste qu'il occupe lorsque les États-uniens décident d'intervenir militairement au Vietnam. Confronté à une armée largement supérieure, tant en troupes qu'en moyens, le général Giap entend répéter ses exploits de la guerre d'indépendance(10). Associant les techniques de guérilla, de contre-attaque et des défensives stratégiques, l'apport tactique du légendaire général fut déterminant dans l'annonce du retrait des troupes américaines au Vietnam, au cours des années 1970(11).

Lors de cette guerre, son principal fait d'armes fut l'organisation de l'offensive du Têt en 1968. Cette attaque multi-cibles visait à démoraliser les troupes ennemies et fut un point tournant de la guerre(12).

À partir de ce jour, selon le général Giap, les États-Uniens passèrent en mode défensif en plus de voir leur opinion publique se ranger contre la guerre du Vietnam (13). Vo Nguyen Giap signa ainsi une autre victoire contre les forces impérialistes étrangères, car quelques mois après cette offensive, les négociations de paix s'entamèrent à Paris(14).

Homme de pari et tacticien hors pair

En Occident, les impressions quant aux prouesses militaires du général sont partagées. D'une part, plusieurs Occidentaux lui reprochent les énormes sacrifices humains nécessaires à l'obtention de la victoire. Le général américain William Westmoreland s'avance même à dire que si lui-même avait perdu autant d'hommes au combat lors d'une offensive, il aurait été mis à pied (15).

D'autre part, les médias occidentaux font l'éloge des capacités de mobilisation et de motivation du général. En effet, à partir d'une base majoritairement paysanne, il sut composer une armée, bien que sous-équipée et sous entraînée, suffisamment motivée pour arriver à vaincre à la fois les forces française et états-uniennes(16).

Enfin, son génie logistique est reconnu par la presse occidentale. Inspiré par une célèbre maxime napoléonienne, « Là où une chèvre passe, un homme peut passer ; là où un homme passe, un bataillon peut passer », le général put avoir le dessus sur les troupes françaises lors de la bataille de Diên Biên Phu. Afin d'acheminer les vivres et le ravitaillement profondément dans la jungle, Vo Nguyen Giap et ses troupes durent utiliser 260 000 porteurs, plus de 20 000 bicyclettes, 11 800 radeaux, 400 camions et 500 chevaux(17).

Le Vietnam vit le deuil d'un de ses héros anti-impérialistes qui lutta pour l'établissement du communisme. Même si le régime a changé depuis, l'estime de ses compatriotes est demeurée grande, ce qu'atteste le fait des funérailles nationales ont été organisées en son honneur.




Références:

(1) RFI. «Le général Giap, héros du Vietnam indépendant, n'est plus», 4 octobre 2013, http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20131004-general-... ,(page consultée le 25 février 2014).

(2) LAROUSSE. Indochine française, [en ligne], http://www.larousse.fr/encyclopedie/autre-region/I... , (page consultée le 25 février 2014).

(3) LE MONDE. «Le général Giap, héros de l'indépendance vietnamienne, est mort» , 4 octobre 2013, http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2013/10... , (page consultée le 25 février 2014).

(4) Ibid.

(5) LAROUSSE. Viêt-minh, [en ligne], http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Vi%C3%A... ,(page consultée le 25 février 2014).

(6) MONTHEARD, Xavier.« Et le stratège défit l'Amérique», Le Monde diplomatique, août 2009, http://www.monde-diplomatique.fr/mav/106/MONTHEARD/17654 , (page consultée le 25 février 2014).

(7) AFP. «Décès du général Giap, le vainqueur de Dien Bien Phu», Libération, 4 octobre 2013, http://www.liberation.fr/monde/2013/10/04/deces-du... ,(page consultée le 25 février 2014).

(8) THE ECONOMIST. «General Giap», The Economist, 12 octobre 2013, http://www.economist.com/news/obituary/21587762-vo... , (page consultée le 24 février 2014).

(9) AFP. «Décès du général Giap, le vainqueur de Dien Bien Phu», op. cit.

(10) Ibid.

(11) MONTHEARD, Xavier.« Et le stratège défit l'Amérique», op. cit.

(12) THE ECONOMIST. «General Giap», op. cit.

(13) TEMPLER, Robert. «General Vo Nguyen Giap obituary», The Guardian, 4 octobre 2013, http://www.theguardian.com/world/2013/oct/04/gener... ,(page consultée le 25 février 2014).

(14) GREGORY, Joseph.« Gen. Vo Nguyen Giap, Who Ousted U.S. From Vietnam, Is Dead»,New York Times, 4 octobre 2013, http://www.nytimes.com/2013/10/05/world/asia/gen-v... , (page consultée le 25 février 2014).

(15) TEMPLER, Robert. «General Vo Nguyen Giap obituary», op. cit.

(16) MONTHEARD, Xavier.« Et le stratège défit l'Amérique», op. cit.

(17) LE MONDE. «Le général Giap, héros de l'indépendance vietnamienne, est mort» , op. cit.

Dernière modification: 2014-03-03 07:47:52

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016