21 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

11 février 2014

Une élection présidentielle marquante après quatre ans de crise à Madagascar


Alima Azang Arielle Raïssa
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2016
Ouverture du seizième Sommet de la Francophonie

mars
2009
Renversement du président malgache Marc Ravalomanana

février
1993
Élection d'Albert Zafy à la présidence de Madagascar

juin
1991
Contestation populaire à Madagascar

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

septembre
1984
Émeutes du «Kung Fu» à Madagascar

décembre
1975
Instauration de la deuxième République à Madagascar

mai
1972
Protestations étudiantes à Madagascar

avril
1971
Soulèvement du Monima et déclenchement d'une crise au Madagascar

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

juin
1960
Proclamation de l'indépendance de Madagascar

Depuis 2009, Madagascar est en transition politique. Le président en place à ce moment, Marc Ravalomanana, a subi un coup d'État de l'armée et a été remplacé par Andry Rajoelina(1). Durant cette période de crise, la situation socio-économique s'est dégradée dans le pays. Selon les Nations unies, 4 habitants sur 5 à Madagascar vivent sous le seuil de pauvreté. Par conséquent, l'élection présidentielle de 2013 représente un espoir de changement pour le peuple malgache dont la vie est devenue bien difficile depuis 4 ans (2).

Une présidentielle assez mouvementée

Déjà, les dates de cette élection ont été repoussées. Celle-ci avait été prévue en mai 2013 pour le premier tour, et en juillet pour le second. Les dates ont finalement été fixées au 25 octobre pour le premier tour et au 20 décembre pour le second (3).

Par ailleurs, des 45 candidats qui se sont présentés, huit ont été retirés des listes électorales. Parmi ceux-là figuraient Lalao Ravalomanana, épouse de l'ex-président Marc Ravalomanana; Andry Rajoelina, le président sortant, et Didier Ratsiraka, lui aussi un ex-président. Ces trois candidats ont été rejetés sous la pression de la communauté internationale qui pense que leur exclusion va contribuer à apaiser la crise politique dans laquelle se trouve le pays. En plus, ils n'avaient pas respecté les délais d'inscription(4).

Trente-trois candidats ont participé au premier tour de cette présidentielle et c'est Hery Rajaonarimampianina, ministre des Finances et du Budget (2009-2013), et Robinson Jean Louis, un ex-ministre de la Santé (2004-2008), qui ont terminé en tête avec respectivement 15,85 % et 21,10 % des voix (5). Le taux de participation était de 61 %, mais des infractions du candidat Hery Rajao ont été dénoncées par la commission électorale et il a perdu plusieurs voix (6).

Le second tour du scrutin s'est déroulé le 20 décembre 2013, mais le taux de participation a baissé de 10 %(7). L'une des raisons est que les candidats ne sont pas très connus du public. Mais on constate aussi que les deux derniers présidents malgaches s'affrontent par personnes interposées, à travers les deux candidats du deuxième tour. Hery Rajaonarimampianina pour le président sortant, Andry Rajoelina, et Robinson Jean Louis pour l'ex-président Ravalomanana. C'est finalement le favori du président sortant, Hery Rajaonarimampianina, qui est vainqueur de cette élection avec 53 % des voix (8). Il devient donc le nouveau président de Madagascar et prendra ses fonctions au début de 2014.

Nouveau président, synonyme de changement?

Les Malgaches ont perdu espoir vu les conditions précaires dans lesquelles ils vivent depuis 2009. Selon la Banque mondiale, la croissance économique est nulle ou négative depuis le début de la crise. Le nouveau président a beaucoup de travail à faire. Les instances gouvernementales ont perdu du crédit aux yeux de la société. Cette dernière veut que les choses changent. Les citoyens malgaches s'attendent à ce que le nouveau gouvernement sache diriger le pays sans être dictatorial. Ils veulent que l'État respecte les lois et rende compte de ses agissements (9).

Le nouveau dirigeant, Hery Rajaonarimampianina, a dit pendant la campagne électorale que s'il était élu, il allait commencer par mettre fin aux délestages de courant dans les 6 mois qui suivraient. Il a aussi parlé de renégociation des contrats miniers avec les compagnies étrangères. Selon lui, la crise socioéconomique du pays est due à l'instabilité du gouvernement de transition (10).

Lors de son assermentation, le 25 janvier 2014, le président a promis de lutter activement contre la corruption. Il se présente comme un président rassembleur qui invite la société malgache à se réconcilier. Hery Rajaonarimampianina veut rompre avec le passé et promet le changement. Ce qui est sûr, c'est qu'il est encore trop tôt pour confirmer cela. En effet, il faudra d'abord que le nouveau président puisse gagner la confiance de son peuple (11).




Références:

(1) RFI.FR «Madagascar : quatre ans de crise payés au prix fort», 17 mars 2013, http://www.rfi.fr/afrique/20130317-madagascar-quat... (consultée le 07 février 2014)

(2) Ibid.

(3) RFI.FR «Madagascar : élection présidentielle les 8 mai et 3 juillet 2013», 1er aout 2012, http://www.rfi.fr/afrique/20120801-madagascar-elec... (consultée le 07 février 2014)

(4) BOUILLON, Sophie. «Après les candidats éliminés, une présidentielle "au forceps" ?», Courrier International, 19 aout 2013, http://www.courrierinternational.com/revue-de-pres... (consultée le 07 février 2014)

(5) ROMANDIE.COM. «Présidentielle à Madagascar: des irrégularités mais résultat du 1er tour confirmé», 22 novembre 2013, http://www.romandie.com/news/n/_Presidentielle_a_M... (consultée le 05 février 2014)

(6) Ibid.

(7) CENIT.MG. « Récapitulation Nationale», 3 janvier 2014, http://www.cenit.mg/dossiers/Recap_National_confro... (consultée le 07 février 2014)

(8) LE MONDE.FR. «Second tour de la présidentielle et des législatives à Madagascar», 20 décembre 2013, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/12/20/s... (consultée le 07 février 2014)

(9) JOELSON, Jonasy. «Présidentielle : les Malgaches veulent une nouvelle ère», repris de Madagascar-Tribune.com, 3 janvier 2014, http://www.courrierinternational.com/article/2014/... (consultée le 07 février 2014)

(10) FRANCE 24. COM. «Après quatre ans de crise, Madagascar élit son président», 25 octobre 2013, http://www.france24.com/fr/20131024-madagascar-ele... (consultée le 07 février 2014)

(11) RFI.FR. «Madagascar: le nouveau président se pose en rassembleur», 25 janvier 2014, http://www.rfi.fr/afrique/20140125-madagascar-le-n... (consultée le 7 février 2014)

Dernière modification: 2014-02-17 07:14:09

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Madagascar : le nouveau président Andry Rajoelina tient sa revanche
>février 2019


Une élection présidentielle marquante après quatre ans de crise à Madagascar
>février 2014


Retrait de l'aide américaine à trois pays africains : choix opportun?
>janvier 2010


Crise politique à Madagascar : un dénouement incertain
>octobre 2009


Manifestation monstre à Madagascar
>février 2009


Madagascar : un entrepreneur réélu à la présidence.
>janvier 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019