24 mars 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

4 février 2014

Des manifestations majeures en Ukraine divisent le pays entre deux camps


Stéphane Junior Carroll
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

juillet
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

mars
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

février
2014
Renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovytch

février
2010
Élection de Viktor Ianoukovytch à la présidence de l'Ukraine

décembre
2004
Élection de Viktor Yushchenko à la présidence de l'Ukraine

décembre
1991
Création de la Communauté des États indépendants

Une crise politique d'envergure traverse l'Ukraine depuis décembre 2013 à la suite de la décision du gouvernement ukrainien de renoncer à la signature d'un accord de libre-échange et de coopération avec l'Union européenne (UE)(1). Depuis, des centaines de milliers de manifestants protestent dans les rues de Kiev.

Opposition franche entre pro-occidentaux et russophones

Les évènements se déroulant actuellement en Ukraine ne sont pas sans rappeler ceux de la Révolution orange ayant eu lieu au même endroit en 2004 (2). À cette époque, l'opposition s'était soulevée à la suite de l'élection du candidat présidentiel pro-russe, Viktor Ianoukovitch. Les manifestants croyaient en fait qu'il y avait eu des élections truquées. Ainsi, à la suite des protestations, ils obtinrent l'annulation du scrutin et l'avènement d'une seconde élection qui mena cette fois-ci au triomphe du candidat pro-occidental, Viktor Iouchtchenko (3).

Selon Radio-Canada, la scission du pays entre les partisans russophones à l'est et les supporteurs du rapprochement de l'Europe à l'ouest ne faisait à ce moment plus aucun doute (4).

Le 21 novembre 2013, alors que l'Ukraine semblait prête à signer un accord d'association avec l'UE, elle décida subitement de se désister (5). Cela fut perçu comme un acte de trahison par l'opposition. Elle croyait en effet qu'il s'agissait plutôt d'une inclinaison favorable envers la Russie de la part du président Ianoukovitch (6). De plus, le 17 décembre, ce dernier conclut un accord de rapprochement économique avec la Russie, solidifiant par ce fait même la crainte de l'opposition (7).

Depuis ce temps, l'opposition, menée par l'ancienne première ministre Ioulia Timochenko et l'ex-champion du monde de boxe et futur candidat à la présidence Vitali Klitschko, appelle à la protestation jusqu'à ce que ses demandes trouvent des réponses (8). Au départ, l'opposition désirait seulement la signature du traité d'association avec l'UE et la libération de madame Timochenko, qui avait auparavant été emprisonnée pour abus de pouvoir (9). Toutefois, ils demandent maintenant la destitution immédiate du président et la démission du gouvernement qu'ils accusent de « "vendre" l'Ukraine à la Russie (10) ».

Le premier ministre Mikola Azarov remit sa démission le 28 janvier 2014 (11). Le président Ianoukovitch refuse toutefois de faire la même chose, tout comme il a écarté l'option de déclarer l'état d'urgence (12).

Une communauté internationale divisée, mais tournée vers une sortie de crise

Le secrétaire d'État américain John Kerry croit que les concessions proposées par le président ukrainien ne sont pas suffisantes pour sortir le pays de la crise. Ce dernier a accepté la démission de son gouvernement et a offert d'amnistier tous les manifestants pacifiques (13). Kerry ne croit toutefois pas que la communauté internationale devrait s'impliquer dans cette crise puisqu'il considère que c'est une question qui ne concerne que le peuple ukrainien (14). Les États-Unis ont cependant révoqué les visas de plusieurs personnes ayant été reliées à des actes de brutalité policière contre des manifestants (15).

Les autorités russes affirment quant à elles que certains des politiques européens devraient s'abstenir de s'impliquer dans les manifestations. Elles affirment qu'il est plutôt déplacé de prendre part à des manifestations anti-gouvernementales lorsqu'ils sont en pourparlers avec les entités gouvernementales visées (16). La cheffe de la diplomatie européenne, Catherine Asthon, fut visée par ces propos puisqu'elle a été aperçue dans les rues de Kiev en compagnie de manifestants (17).

Pour sa part, l'UE accuse la Russie d'exercer une pression inadéquate auprès des autorités ukrainiennes. Knut Fleckenstein, un député allemand au Parlement européen, a affirmé que pour empêcher cette crise de devenir une guerre civile, il fallait la coopération de la Russie et de l'UE (18).

Donc, au vu de l'importance que revêt cette crise, la diplomatie européenne a chargé Mme Ashton de trouver un terrain d'entente entre le président Ianoukovitch et l'opposition (19). Les demandes renouvelées d'élections anticipées par les opposants ne laissent pas énormément de marge de manoeuvre au président Ianoukovitch. L'état incertain dans lequel se retrouve plongée la gouverne du pays laisse donc planer un doute quant à la portée réelle de ces négociations et leurs avancées futures.

Hormis la diplomatie, Bruxelles et les États-Unis préparent conjointement un programme d'aide financière à l'attention de l'Ukraine. Cette aide viserait à soutenir les réformes économiques et politiques dont ce pays a grandement besoin (20).




Références:

1) GAURON, Roland, « Comprendre la crise en Ukraine », Le figaro.fr, 2 décembre 2013, http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/02/01... (3 février 2014)

2) RADIO-CANADA, « 4 questions pour comprendre la crise en Ukraine », 7 décembre 2013, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... (3 février 2014)

3) Ibid.

4) Ibid.

5) SALLON, Hélène, « Ukraine: retour sur un mois de crise », lemonde.fr, 13 décembre 2013, http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/12/13/re... (3 février 2014)

6) Ibid.

7) Ibid.

8) Ibid.

9) Ibid.

10) L'EXPRESS.FR, « Cinq questions sur la crise en Ukraine », 8 décembre 2013, http://www.lexpress.fr/actualite/monde/cinq-questi... (3 février 2014)

11) BALMFORTH, Richard, POLITYUK, Pavel, « Ukraine PM resigns amid unrest, parliament revokes anti-protest laws », Reuters, 28 janvier 2014, http://www.reuters.com/article/2014/01/28/us-ukrai... (3 février 2014)

12) BALMFORTH, Richard, « Ukraine will not declare state of emergency- presidential aide », Reuters, 21 janvier 2014, http://www.reuters.com/article/2014/01/21/us-ukrai... (3 février 2014)

13) JONES, Gareth, « Kerry says Ukraine's president must do more to end crisis », Reuters, 31 janvier 2014, http://www.nytimes.com/reuters/2014/01/31/world/eu... (3 février 2014)

14) Ibid.

15) BALMFORTH, Richard, POLITYUK, Pavel, « Ukraine opposition says they'll brave bullets after talks with Yanukovich fails », Reuters, 22 janvier 2014, http://www.reuters.com/article/2014/01/22/us-ukrai... (3 février 2014)

16) PIPER, Elizabeth, « Russia urges Europe not to interfere in Ukraine, fears growing crisis », Reuters, 21 janvier 2014, http://www.reuters.com/article/2014/01/21/us-ukrai... (3 février 2014)

17) CROFT, Adrian, « EU, Russia to swap recriminations over Ukraine », Reuters, 26 janvier 2014, http://www.reuters.com/article/2014/01/26/us-eu-ru... (3 février 2014)

18) Ibid.

19) RFI, « Ukraine: la diplomatie européenne s'active pour un règlement de la crise », 3 février 2014, http://www.rfi.fr/europe/20140203-ukraine-diplomat... (3 février 2014)

20) Ibid.

Autres références

CADOT, Élizabeth, « Un plan pour aider à la sortie de crise de l'Ukraine », Deutsche Welle, 3 février 2014, http://www.dw.de/un-plan-pour-aider-%C3%A0-la-sort... (3 février 2014)

DE SAISSET, Bertrand, « Crise en Ukraine: l'opposition rejette les propositions du président », La Presse, 25 janvier 2014, http://www.lapresse.ca/international/europe/201401... (3 février 2014)

RADIO-CANADA, « Crise en Ukraine: la situation s'enlise, le désarroi grandit », 31 janvier 2014, http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International... (3 février 2014)

TALLÈS, Olivier, « En Ukraine, la crise politique se double d'une crise économique », La Croix, 12 décembre 2013, http://www.la-croix.com/Actualite/Europe/En-Ukrain... (3 février 2014)

Dernière modification: 2014-03-04 08:01:55

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le désastre démographique ukrainien
>avril 2018


L'extrême droite en Ukraine : gains et recul
>mars 2017


Écrasement du vol MH17 : la guerre de l'information continue
>novembre 2015


Toujours le même refrain : guerre larvée dans l'est, luttes entre oligarques, endettement colossal, révisionnisme idéologique et, en prime, un raton-laveur venu de Géorgie
>juin 2015


La Voïvodine, nouvelle cible de désintégration des Balkans
>mars 2015


Accords de Minsk II : en attendant la reprise des combats
>février 2015


Vent de changement en Ukraine lors de la présidentielle
>septembre 2014


Une Ukraine en éruption
>février 2014


Des manifestations majeures en Ukraine divisent le pays entre deux camps
>février 2014


Élections en Ukraine : une démocratie à la dérive
>novembre 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016