17 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 janvier 2014

La liberté de presse se détériore encore en Gambie


Stéphanie Dumont
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2017
Assermentation d’Adama Barrow à la présidence de la Gambie

juillet
1994
Renversement du président Dawda Jawara en Gambie

janvier
1982
Entrée en vigueur de la confédération de Sénégambie

janvier
1981
Accession d'Abdou Diouf à la présidence du Sénégal

En 1996, Yahya Jammeh était élu à la présidence de la Gambie. Près de 19 ans plus tard, celui-ci se retrouve toujours à la tête d'un pays où la démocratie a fait place depuis longtemps à un régime dictatorial (1). En effet, plusieurs critiquent les mesures prises par Jammeh afin de garder le pouvoir sur son peuple. D'ailleurs, le régime gambien est régulièrement accusé d'user de méthodes contraires aux principes démocratiques, telles que l'intimidation et l'agression, particulièrement contre la presse (2).

De ce fait, un rapport intitulé «Perils of being in exile: The plight of Gambian exiled journalists», effectué par le réseau interafricain pour les femmes, médias, genre et développement, démontre que plus de 110 journalistes gambiens auraient fui le pays depuis 1994. La majorité d'entre eux affirment avoir été victimes de menaces, d'agressions et d'arrestations (3). L'arrestation de la journaliste Fatou Camara, en septembre 2013, est un exemple de cette persécution.

Une arrestation jugée illégitime

Auparavant directrice des communications pour le régime Jammeh, Fatou Camara était journaliste depuis quelques années et animait le « Fatu Show », une émission d'actualité de tout genre et de divertissement (4). Elle fut arrêtée en septembre 2013 par la police du président Jammeh, accusée d'avoir signé une entente extérieure avec un média sénégalais. En plus, elle aurait diffusé de fausses informations, avec l'intention de ternir l'image du président (5). Certains croient que le président aurait été fâché que Camara eût le désir de quitter le pays (6). D'ailleurs, Camara est loin d'être la première journaliste à passer des services du régime Jammeh à la prison de Banjul (7).

Après près d'un mois en prison, la journaliste fut libérée provisoirement. Faisant face à une peine de plus de 15 ans de prison, celle-ci a décidé de fuir le pays, convaincue de perdre sa cause contre l'État gambien (8).

Une situation inquiétante

Le 22 juillet 2013, à l'occasion de la « journée de la liberté » en Gambie, Amnistie internationale publia une déclaration dans laquelle cette organisation fait état de la situation des droits de l'homme, et particulièrement de la liberté de presse, au pays(9). Ce rapport affirme que toute critique à la politique ou au comportement du gouvernement est abusivement réprimée par les forces armées du gouvernement.

En 2012, deux journaux indépendants et une station de radio indépendante ont été fermés sans aucune raison valable. D'ailleurs, au mois de juillet 2013, le président a décidé de limiter une fois de plus la liberté de presse, cette fois-ci sur Internet. Le « Information and Communication (Amendment) Act » instaure la possibilité pour le gouvernement d'emprisonner pour au moins 15 ans des journalistes ayant critiqué des membres du gouvernement en ligne.

De plus, durant les dernières années, le gouvernement gambien a été condamné à deux reprises par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), pour torture et disparition de journalistes (10).

En 2013, Freedom House présentait également un rapport sur la situation des droits de l'homme en Gambie (11). Ce rapport démontrait que la note du pays pour les libertés civiles était passée de 5 à 6, et ce, notamment à cause de l'absence de procédures équitables pour les accusés. Soulignons que sept est la pire note sur cette échelle. Les exécutions de neuf prisonniers, sans avocats ni procès justes, en 2012, en sont un exemple. Exécutions qui furent d'ailleurs condamnées par l'Union africaine (UA), l'Union européenne (UE) et le bureau du Haut Commissariat des Nations unies pour les droits de l'homme (HCDH). En plus, le pays se retrouvait en 2012 au 105e rang sur 176 pour la corruption.

Dans le même ordre d'idées, selon des données de Reporters sans frontières, en 2013, la Gambie se retrouvait au 152e rang sur 176 pour la liberté de presse (12). Alors que seulement un an plus tôt, ce pays se retrouvait au 141e rang (13). En 2005, la Gambie se retrouvait même au 130e rang (14).

Ces classements démontrent bien que le cas de la journaliste Camara n'est pas un cas isolé. Il sera donc intéressant de voir les mesures qui seront prises par les différents organismes internationaux durant les prochains mois et prochaines années quant à la situation critique des droits de l'homme en Gambie et face à la présidence contestée de Jammeh.




Références:

(1) N.D, «Gambie : 17e annriversaire de la dictature», RFI, 23 juillet 2011, [En ligne], http://www.rfi.fr/afrique/20110723-gambie-17e-anni... (consultée le 26 janvier 2014)

(2) N.D, «Présentation de la Gambie», France Diplomatie, 22 juillet 2013, [En ligne] http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/gam... (consultée le 26 janvier 2014)

(3) TOURÉ, Adama, « Journalistes gambiens en exil : liberté d'expression en peril», La Gazette, 25 novembre 2013,[En ligne] http://www.lagazette.sn/journalistes-gambiens-en-e... (consultée le 26 janvier 2014)

(4) FADERA, Hatab, «Gambia: Fatu Show celebrates fourth anniversary», allAfrica, 10 septembre 2012, [En ligne] http://allafrica.com/stories/201209100917.html, (consultée le 26 janvier 2014)

(5) SECK, Babacar, ««Fatou Camara, animatrice gambienne emprisonnée par Yahya Jammeh parce qu'elle a travaillé pour TFM», Senego, 8 octobre 2013, [En ligne] http://senego.net/2013/10/08/fatou-camara-animatri... (consultée le 26 janvier 2014)

(6) Ibid.

(7) BA, Mehdi, «Gambie : il ne faut jamais dire Jammeh», Jeune Afrique, 25 septembre 2013, [En ligne] http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2758p034.xml0/, (consultée le 26 janvier 2014)

(8) N.D, «Fatou Camara raconte son arrestation en Gambie et les chefs d'accusation», Dernièreminutes.SN, 30 octobre 2013, [En ligne] http://www.derniereminute.sn/fatou-camara-raconte-... (consultée le 26 janvier 2014)

(9) N.D, « Gambia: no compromise on human rights: Intergovernmental organizations have a significant role to play helping the Gambian people secure their human rights», amnesty.org, 22 juillet 2013, [En ligne] http://www.amnesty.org/en/library/asset/AFR27/006/... (consultée le 26 janvier 2014)

(10) Ibid.

(11) N.D, «The Gambia», Freedom House, 2013, [En ligne] http://www.freedomhouse.org/report/freedom-world/2... (consultée le 26 janvier 2014)

(12) N.D, « Classement mondial 2013», Reporters sans frontières : pour la liberté de l'information, [En ligne], http://fr.rsf.org/spip.php?page=classement&id_rubrique=1054, (consultée le 26 janvier 2014)

(13) N.D, « Classement mondial 2011-2012», Reporters sans frontières : pour la liberté de l'information, [En ligne], http://fr.rsf.org/spip.php?page=classement&id_rubrique=1054, (consultée le 26 janvier 2014)

(14) N.D, « Classement mondial 2005», Reporters sans frontières : pour la liberté de l'information, [En ligne], http://fr.rsf.org/spip.php?page=classement&id_rubrique=1054, (consultée le 26 janvier 2014)

Dernière modification: 2014-02-03 08:16:58

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

De la Gambie d'un seul parti à la démocratie
>janvier 2017


La liberté de presse se détériore encore en Gambie
>janvier 2014


Course électorale gambienne : le président Jammeh désire un quatrième mandat
>novembre 2011


Gambie: remède miracle?
>mars 2007


Élections législatives en Gambie: résultats peu surprenants
>février 2007


Des élections sans surprise en Gambie ?
>septembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019