Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

21 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 janvier 2014

« Steadfast Jazz » de l'OTAN: un écho de la guerre froide ?


Tristan Rivard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2015
Élection en Pologne du parti Droit et Justice

avril
2010
Écrasement d'un avion transportant le président polonais Lech Kaczynski

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

octobre
2007
Élection en Pologne d'un gouvernement dirigé par Donald Tusk

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

mai
1997
Tenue d’un référendum constitutionnel en Pologne

décembre
1990
Élection de Lech Walesa à la présidence de la Pologne

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

septembre
1980
Fondation du syndicat Solidarnosc en Pologne

juin
1979
Premier voyage du pape Jean-Paul II en Pologne

octobre
1978
Élection du pape Jean-Paul II

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

décembre
1970
Soulèvements ouvriers dans plusieurs villes polonaises

juin
1956
Dénouement d'une grève spontanée à Poznan, en Pologne

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

janvier
1947
Tenue d'élections législatives en Pologne

Moins de deux mois seulement après le déroulement d'un exercice militaire conjoint entre la Russie et la Biélorussie(1), les 28 États membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) ont procédé à l'exercice « Steadfast Jazz ». Plus importante simulation militaire conduite par l'OTAN depuis 2006, cette opération conjuguait les forces armées nationales face à différents scénarios(2). Bien que cette organisation militaire présente ses objectifs officiels dans une perspective strictement logistique, certains analystes ont souligné les dimensions politiques de l'évènement.

Un exercice militaire de grande envergure

Hôtes de ces « jeux de guerre », la Pologne et les États baltes - Lituanie, Lettonie, Estonie - ont accueilli les troupes de 31 États pour un exercice militaire d'ampleur(3). Des forces armées terrestres, maritimes et aériennes issues des nations impliquées furent combinées pour faire face à des scénarios de cyberattaque, de crime de guerre et d'autres menaces aux civils(4).

L'envergure des opérations fut considérable : le positionnement de navires dans la mer Baltique, l'envoi d'avions militaires au-dessus de l'Europe centrale et le déploiement d'environ 3 000 soldats dans l'ouest de la Pologne(5). Les ressources mobilisées inclurent, entre autres, 1000 unités d'infanterie mécanisée, 11 hélicoptères, 11 navires, un sous-marin ainsi que des bataillons chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires(6).

Des objectifs militaires sans buts politiques?

Dans le discours officiel, « Steadfast Jazz » était l'occasion de préparer la Force de réaction de l'OTAN (NRF) à son inauguration prévue pour l'année 2014, après de nombreux délais(7). L'OTAN maintient que le but était d'assurer que la NRF soit « prête à défendre n'importe quel allié, à se déployer n'importe où et à faire face à n'importe quelle menace(8)». La certification de la NRF est considérée comme une « étape cruciale » dans le processus d'optimisation de la « connectivité et [de l'] interopérabilité (9)» des forces armées. Processus qui aurait d'ailleurs atteint un niveau inégalé depuis les 60 années d'existence de l'OTAN(10).

Toutefois, au-delà des impératifs logistiques, certains relèvent l'aspect géopolitique de « Steadfast Jazz ». D'abord, il s'agit de la première fois que l'OTAN, dont les ressources financières et technologiques proviennent avant tout des États-Unis, impose une présence militaire majeure près de la frontière qui sépare la Russie de l'Union européenne (UE) (12). Ce précédent n'a pas manqué de réjouir les pays baltes(13), dont la sécurité nationale repose en bonne partie sur l'article 5 de l'OTAN au sujet de la défense collective(14).

Ensuite, la faible implication des États-Unis pourrait annoncer un éventuel processus d'européanisation de l'OTAN. La superpuissance militaire n'a fait parvenir que 160 effectifs, contre 1200 dépêchés par la France et 1040 par la Pologne(15). De ce point de vue, l'intérêt américain pour l'OTAN, suivant la fin de la guerre froide, se limiterait désormais à la formation de coalitions de volontaires(16). Saisissant cette occasion, la France, après des coupures dans son budget de défense, pourrait vouloir compenser en prenant l'initiative au sein de l'alliance collective(17).

Finalement, d'autres évoquent l'importance de la date choisie sur le plan des relations internationales. « Steadfast Jazz » s'est déroulé quelques semaines seulement avant le sommet de l'UE sur le Partenariat oriental, alors que les volontés de rapprochement de l'Ukraine sont entravées par la Russie(18). D'autant plus que l'Ukraine est le premier pays non membre de l'OTAN à s'être joint à la NRF(19). L'organisation militaire dit supporter ses aspirations européennes, tout en respectant son choix de non-alignement(20).

Russie : à la fois adversaire et invitée

Nonobstant l'importance géopolitique et symbolique de l'Ukraine pour Bruxelles et Moscou(21), la logique de la guerre froide semble tempérée par des rapports diplomatiques ambivalents. D'une part, le Kremlin a manifesté publiquement son mécontentement à l'égard du fait que « Steadfast Jazz » soit conduit si près de ses frontières(22). D'autre part, la Russie a tout de même accepté l'invitation de l'OTAN à participer à l'exercice par l'envoi d'une délégation représentative russe(23).

L'OTAN se défend de raviver d'anciennes tensions, affirmant ne pas comprendre les raisons de l'inquiétude russe et assurant que l'exercice n'est pas dirigé contre Moscou(24). Il n'en reste pas moins que la Russie partage un passé trouble avec l'OTAN, de sorte que le perfectionnement des moyens et méthodes de l'alliance continuera vraisemblablement de représenter une menace latente aux yeux de son rival d'antan.




Références:

(1) ZAREMBO, Igor. « Russian Troops Set off to Belarus for Joint Military Drills », RIA Novosti, 9 septembre 2013, http://en.ria.ru/military_news/20130909/183286744.html (consulté le 27 janvier 2014).

(2) NATO. « NATO's Steadfast Jazz exercice gets underway », 2 novembre 2013, http://www.nato.int/cps/fr/SID-C963635C-9D444EF5/n... (consulté le 27 janvier 2014).

(3) Ibid.

(4) VANDIVER, John. « NATO forces mobilize across eastern Europe for war games », Stars & Stripes. 4 novembre 2013, http://www.stripes.com/news/europe/nato-forces-mob... (consulté le 27 janvier 2014).

(5) Ibid.

(6) Ibid.

(7) DEMPSEY, Judy. « What NATO's Steadfast Jazz Exercises Mean for Europe », Carnegie Europe, 31 octobre 2013, http://carnegieeurope.eu/strategiceurope/?fa=53467 (consulté le 27 janvier 2014).

(8) NATO, op.cit.

(9) Ibid.

(10) Ibid.

(11) MORGAN, David. « Gates criticizes NATO; How much does U.S. pay? », CBS News, 10 juin 2011, www.cbsnews.com%2Fnews%2Fgates-criticizes-nato-how... (consulté le 27 janvier 2014).

(12) DEMPSEY, Judy, op.cit.

(13) Ibid.

(14) CORUM, James. « The Security Concerns of the Baltic States as NATO Allies », Strategic Studies Institute, août 2013, http://www.strategicstudiesinstitute.army.mil/pdff... (consulté le 27 janvier 2014).

(15) DEMPSEY, Judy, op.cit.

(16) Ibid.

(17) Ibid.

(18) Ibid.

(19) AKULOV, Andrei. « NATO Steadfast Jazz Exercise ? Chill of Cold War », Strategic Culture Foundation, 17 octobre 2013, http://www.strategic-culture.org/news/2013/10/17/n... (consulté le 27 janvier 2014).

(20) Ibid.

(21) PFLIMLIN, Edouard. « UE-UKRAINE : « Moscou a remporté une nouvelle bataille géopolitique », Le Monde, 22 novembre 2013, http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/11/22/ue... (consulté le 28 janvier 2014).

(22) RIA NOVOSTI. « Provocation? NATO War Games on Russian Border. "Exercise in Areas that are a 30-second jet flight from Russia's border" », Global Research, 3 novembre 2013, http://www.globalresearch.ca/provocation-nato-war-... (consulté le 27 janvier 2014).

(23) INTERFAX. « Russian delegation to attend NATO's Exercice Steadfast Jazz 2013 ? Russian Defense Minister », Russia Beyond the Headlines, 23 octobre 2013, http://rbth.ru/news/2013/10/23/russian_delegation_... (consulté le 27 janvier 2014).

Dernière modification: 2014-02-03 07:52:07

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Une confrontation entre la Pologne et l'Union européenne
>octobre 2018


Pologne : des mouvements migratoires inégaux
>avril 2017


L'avortement en Pologne : volte-face du gouvernement
>novembre 2016


Élections en Pologne : un vent de changements
>janvier 2016


Une surprise lors de l'élection présidentielle en Pologne
>septembre 2015


Donald Tusk : la détermination que l'Europe attendait
>janvier 2015


L'héritage controversé de Wojciech Jaruzelski
>septembre 2014


Le parcours d'un célèbre politicien polonais : Lech Walesa
>janvier 2014


« Steadfast Jazz » de l'OTAN: un écho de la guerre froide ?
>janvier 2014


Varsovie : aucun progrès mesurable lors du sommet sur les changements climatiques
>janvier 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016