21 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 mars 2015

L'Inde cherche à devenir une puissance spatiale


Luc-Olivier Leclerc
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

août
2018
Début d’inondations dévastatrices en Inde

avril
2014
Élection en Inde d'un gouvernement dirigé par le Parti Bharatiya Janata de Narendra Modi

avril
2009
Tenue d'élections législatives en Inde

novembre
2008
Attentats terroristes à Bombay, en Inde

avril
2004
Tenue d'élections législatives en Inde

janvier
2001
Tremblement de terre dévastateur à Gujarat, en Inde

septembre
1999
Tenue d'élections législatives en Inde

mai
1998
Explosion d'une première bombe atomique par le Pakistan

février
1998
Tenue d'élections législatives en Inde

avril
1996
Tenue d'élections législatives en Inde

mai
1991
Assassinat de l'ex-premier ministre indien Rajiv Gandhi

novembre
1989
Élection d'un gouvernement du Front national en Inde dirigé par V. P. Singh

décembre
1984
Tragédie industrielle à Bhopal, en Inde

octobre
1984
Assassinat de la première ministre indienne Indira Gandhi

janvier
1980
Élection du parti du Congrès d'Indira Gandhi en Inde

octobre
1979
Attribution du prix Nobel de la paix à mère Teresa de Calcutta

mars
1977
Élection du Parti Janata en Inde

juin
1975
Proclamation de l'état d'urgence en Inde

mai
1974
Explosion d'une première bombe atomique par l'Inde

Les programmes spatiaux font partie de la vie politique depuis longtemps.S'ils ne suscitent pas autant de débats que les autres enjeux, ils sont pourtant source de fierté nationale pour les pays qui les développent(1). Quand on pense aux programmes spatiaux, on pense souvent à des pays tels que la Russie et les États-Unis; ces deux pays ont été les premiers à se lancer dans la course spatiale.

Il est toutefois très intéressant de savoir que des pays en voie de développement, tels que l'Inde, possèdent aussi leur propre programme spatial(2). Récemment, l'Inde a fait sa marque en devenant le premier pays de l'histoire à placer un satellite en orbite autour de Mars à sa première tentative(3), prouvant aux autres qu'elle a sa place dans la modernité. Non seulement la mission a été une réussite, mais elle a coûté moins cher que la production du film « Gravity » (4).

Le programme spatial indien est très diversifié. D'une part, il a un volet très utilitaire. De plus, il comporte un volet plutôt commercial. Finalement, le programme comporte aussi un volet scientifique basé sur les missions d'exploration(5), comme la mission d'exploration de Mars.

Des satellites multifonctions et vitaux

Depuis 1969, le programme spatial indien est dirigé par l'Indian Space Research Organisation (ISRO), une compagnie d'État qui relève du Département de l'Espace(6). L'ISRO a lancé plus de 70 satellites à des fins utilitaires(7). Ces satellites sont devenus des outils très précieux pour le gouvernement indien, lui permettant d'accomplir des tâches très importantes. En 2013, un satellite météorologique indien a permis d'évacuer à temps plus d'un million de personnes, parce qu'il a transmis des informations sur le cyclone Phailin, donnaient au gouvernement la chance de réagir rapidement à cette menace (8). Phailin ne causera pas plus de 25 décès(9), en raison d'une intervention gouvernementale rapide. La dernière tempête aussi forte qui a frappé l'Inde était le cyclone Oshida. Les agents du gouvernement n'ont pas été aussi rapides et plus de 10 000 Indiens sont morts(10).

Non seulement les satellites indiens sont utilisés pour prévenir les catastrophes naturelles, mais ils permirent le développement de la télé-médecine dans le but de permettre aux gens des régions éloignées d'avoir accès à un médecin(11). Le gouvernement s'en sert également dans le but de créer un système de télé-éducation(12), pour offrir une éducation aux gens qui vivent en régions éloignées. D'autres satellites sont utilisés dans le but d'offrir des services de communication à la population; ils sont également utilisés pour lutter contre la corruption(13).

En somme, plus de 70 départements du gouvernement indien font l'utilisation des applications de l'ISRO(14). Ainsi, les satellites permettent au gouvernement indien d'offrir des services à sa population, malgré la taille importante de son territoire.

Un programme commercial

Le programme spatial indien contient également un élément commercial. Faire des affaires n'est pas la mission de l'ISRO, mais c'est celle d'ANTRIX, une division commerciale et indépendante de l'ISRO(15). Toutefois, l'ISRO offre du soutien technologique à ANTRIX(16). ANTRIX permet à l'Inde de se tailler une place dans le marché international en procédant à des missions de lancement de satellites pour le compte d'autres pays. En juin 2014, Antrix a lancé des satellites pour les besoins de pays tels que la France, l'Allemagne, le Canada et Singapour(17). L'année 2015 risque aussi d'être occupée, puisque l'Inde va procéder à des missions de lancement pour mettre dans l'espace 3 satellites britanniques et 2 satellites indonésiens(18). En date du 17 juin 2014, après avoir lancé 40 satellites de 19 pays différents, l'Inde a généré des revenus totaux de 70 millions de dollars américains(19).

Bien que le programme spatial indien n'est pas le meilleur du monde, il a fait sa marque grâce à la fiabilité du Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV). Si l'Inde est entrée dans le marché des petits satellites grâce au PSLV, elle espère aussi entrer dans celui des satellites lourds avec le GeoSynchronous Satellite Launch Vehicle (GSLV) (20). Les satellites pourraient se révéler cruciaux pour l'Inde dans un futur proche (21).

L'importance de la planète rouge

La dernière dimension du programme spatial indien est caractérisée par des missions scientifiques comme la mission d'exploration de Mars. Bien que l'Inde ne consacre que 7% de son budget aux missions d'exploration scientifique. En septembre 2014, l'Inde est devenue la première nation asiatique à mettre un satellite en orbite autour de la planète rouge, alors que la Chine et le Japon ont échoué (22). La mission s'est aussi fait remarquer par son coût chiffré à 72 millions de dollars américains, soit dix fois moins qu'une mission américaine ayant le même but. Le bas coût s'explique parce que l'Inde paye ses employés moins cher et qu'ils travaillent plus longtemps, mais aussi parce qu'elle favorise les produits locaux au détriment des produits étrangers(23). La mission d'exploration de Mars se trouve donc à être un exploit historique pour l'Inde(24).

C'est surtout pour des raisons politiques que l'Inde se lance dans la conquête spatiale internationale. Avant la mission indienne, il n'y avait que les États-Unis, l'Europe et la Russie qui ont réussi à placer un satellite autour de la planète rouge. En réussissant le même exploit, l'Inde se traille une place comme puissance spatiale sur la scène internationale (25). Cette réussite a aussi pour effet de rendre les compagnies plus attrayantes pour les investisseurs (26). Ainsi, la mission sur Mars est une source de fierté nationale pour les Indiens(27).

L'Inde accusée d'ignorée la pauvreté

Toutefois, des activistes et des journalistes occidentaux pensent que le programme spatial indien, et en particulier la mission d'exploration sur Mars, constitue un luxe inutile et une preuve que le gouvernement n'est pas intéressé à lutter contre la pauvreté(28). Il est vrai de dire que l'Inde vit un problème de pauvreté majeur. Selon les données collectées par la Banque mondiale, 1 pauvre sur 5 dans le monde vit en Inde. La moitié des Indiens n'ont pas de maison, 70% d'entre eux n'ont pas accès à une toilette, 35% des ménages n'ont pas accès à une source d'eau potable et près de 35% des Indiens vivent sous le seuil de la pauvreté(29). Mais peut-on affirmer pour autant, que le programme spatiale indien a un lien avec cette pauvreté ?

Pour Balaji Viswanathan, ces critiques sont tout simplement déplacées, sinon racistes, personne n'ayant accusé l'Angleterre d'ignorer ses pauvres quand ses athlètes ont gagné dix médailles d'or lors des Jeux olympiques de 2012. De plus, selon lui, la mission d'exploration est nécessaire pour l'Inde (30), et les dépenses de l'ISRO aident le gouvernement indien à combattre la pauvreté(31).

La pauvreté en Inde existe, mais on ne peut en rendre le programme spatial indien responsable. En revanche, certains facteurs, tels que la libéralisation économique, la globalisation et la persistance historique d'un système de caste comme organisation sociale de la société indienne sont plus susceptibles d'avoir un effet sur la pauvreté en Inde(32).




Références:

1. PIEL, Jean, «Questions internationales :(2) Isabelle Sourbès-Verger : ( L'aventure spatiale est un facteur de fierté, mais aussi de modernité) », RFI, 14 Aout, 2009, [En Ligne], http://www1.rfi.fr/fichiers/mfi/politiquediplomatie/2858.asp (page consultée le 21 Mars 2015)

2. VOLVERT, Phillipe, «Puissances spatiales ayant réussi une satellisation», [En Ligne], http://www.destination-orbite.net/lanceurs/liste.php (page consultée le 21 Mars 2015)

3. Agence Science Presse, «L'inde et ses femmes autour de Mars», 29 septembre 2014, [En Ligne], http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2014/09/2... (page consultée le 21 Mars 2015)

4. LEBLANC, Claude, « En s'offrant Mars à petit coût, l'Inde marque un grand coup », L'opinion, 25 Septembre 2014, [En Ligne], http://www.lopinion.fr/25-septembre-2014/en-s-offr... (Page consultée le 18 Mars 2015)

5. ANAND, Anu, « Shoestring theory: India's pioneering budget space probe is halfway to Mars », The Guardian, 2 Mai 2014, [En Ligne], http://www.theguardian.com/world/2014/may/02/india... (Page consultée le 18 Mars 2015)

6. AMITHAB, Sinha, «Government departments seek more space, dial ISRO to innovate», The Indian Express, 22 Mars 2015, [En Ligne], http://indianexpress.com/article/india/india-other... (Page consultée le 22 Mars 2015)

7. BUNDHUN, Rebecca, « India's space technology plays key role in variety of sectors », The National, 14 Novembre 2013, [En Ligne], http://www.thenational.ae/business/industry-insigh... (Page consultée le 18 Mars 2015)

8. HOLTHUS, Eric, «Cyclone Phailin is set to become the strongest India has ever seen», QUARTZ, 11 Novembre 2013, [En Ligne], http://qz.com/134630/cyclone-phailin-is-set-to-bec... (Page consultée le 22 Mars 2015)

9. CBC «Cyclone Phailin evacuation kept Indian villagers alive», 14 Octobre 2013, [En Ligne], http://www.cbc.ca/news/world/cyclone-phailin-evacu... (Page consultée le 22 Mars 2015)

10. HOLTHUS, Eric, «Cyclone Phailin is half the size of India and strengthening quickly as it heads for land», QUARTZ, 11 Novembre 2013, [En Ligne], http://qz.com/134028/cyclone-phailin-is-half-the-s... (Page consultée le 22 Mars 2015)

11. Press Trust of India, «Health ministry to start national network for tele-medicine», Business Standard, 13 Mars 2015, [En Ligne], http://www.business-standard.com/article/pti-stori... (Page consultée le 22 Mars 2015)

12. AHIRAJ, M., « Tele-education to be introduced in six districts», The Hindu, 16 février 2015, [En Ligne], http://www.thehindu.com/todays-paper/tp-national/t... (Page consultée le 18 Mars 2015)

13. ANAND, Anu, Op. Cit.

14. AMITHAB, Sinha, Op. Cit.

15. NARASIMHAN, T. E. , «Isro to launch 5 satellites for Antrix this month», Business Standard, 13 juin 2014, [En Ligne], http://www.business-standard.com/article/current-a... (Page consultée le 22 Mars 2015)

16. LELE, Ajey, «India and the satellite launch market», The Space Review, 30 juin 2014, [En Ligne], http://www.thespacereview.com/article/2542/1 (Page consultée le 22 Mars 2015)

17. NARASIMHAN, T. E. , Op. Cit.

18. NEW DEHLI TELEVISION, «India To Launch 4 Navigation And 5 Foreign Satellites in 2015, Says ISRO Chief», 14 décembre 2014, [En Ligne], http://www.ndtv.com/india-news/india-to-launch-4-n... (Page consultée le 22 Mars 2015)

19. INDIA, «Income Through Launching of Satellite», 17 juin 2014, [En Ligne], http://pib.nic.in/newsite/PrintRelease.aspx?relid=106824 (Page consultée le 22 Mars 2015)

20. KALRA, Aditya, « ISRO tests its heaviest space launch vehicle, eyes global market », Reuters, 18 Décembre 2014, [En Ligne], http://in.reuters.com/article/2014/12/18/india-spa... (Page consultée le 18 Mars 2015)

21. LELE, Ajey, «GSLV-D5 success: A major "booster" to India's space program», The Space Review, 6 Janvier 2014, [En Ligne], http://www.thespacereview.com/article/2428/1 (Page consultée le 22 Mars 2015)

22. LAKSHMI, Rama, «National pride soars as India puts spacecraft into Mars orbit before China», The Washington Post, 24 Spetembre 2014, [En Ligne], http://www.washingtonpost.com/world/ asia_pacific/national-pride-soars-as-indian-spacec... 2014/09/24/14542c2f-4cfa-4e9a-a121-c80144646255_story.html (Page consultée le 22 Mars 2015)

23. AMOS, Jonathan, «Why India's Mars mission is so cheap - and thrilling», BBC NEWS, 24 septembre 2014, [En Ligne], http://www.bbc.com/news/science-environment-29341850 (Page consultée le 22 Mars 2015)

24. RAM, Arun et Kumar, CHETHAN, «Isro's Mars mission successful, India makes history», Times of India, 24 septembre 2014, [En Ligne], http://timesofindia.indiatimes.com/india/Isros-Mar... (Page consultée le 22 Mars 2015)

25. ANATHASWAMY, Anil, «India's Mars triumph signals a rising space power», Newscientist, 26 septembre 2014, [En Ligne], http://www.newscientist.com/article/dn26276-indias... (Page consultée le 22 Mars 2015)

26. KALRA, Aditya, «India triumphs in maiden Mars mission, sets record in space race», Reuters, 24 septembre 2014, [En Ligne], http://in.reuters.com/article/2014/09/24/india-mar... (Page consultée le 18 Mars 2015)

27. LAZARUS, Neville, «Mars Mission Gives Confidence To Indians», Sky News, 24 septembre 2014, [En Ligne], http://news.sky.com/story/1341487/mars-mission-giv... (Page consultée le 18 Mars 2015)

28. FENNER, James, «India Mars Mission to Launch Amidst Overwhelming Poverty», Liberty Voice, 4 novembre 2013 [En Ligne], http://guardianlv.com/2013/11/india-mars-mission-t... (Page consultée le 18 Mars 2015)

29. Poverties.Org, « Effects of Poverty in India: Between Injustice and Exclusion », [En Ligne], http://www.poverties.org/poverty-in-india.html (Page consultée le 18 Mars 2015)

30. VISWANATHAN, Balaji, «Indian Space Mission, Poverty and Closet Racism», Quora,5 novembre 2013, [En Ligne], http://balajiviswanathan.quora.com/Indian-Space-Mi... (Page consultée le 18 Mars 2015)

31. VISWANATHAN, Balaji, «Why is India not focused on eradicating poverty and instead spends money on space research and defence expansion?, Quora, 15 mai 2014, [En Ligne], http://www.quora.com/Why-is-India-not-focused-on-e... (Page consultée le 18 Mars 2015)

32. Poverties.Org, «Causes of Poverty in India, Traditions of Discrimination & Exclusion», [En Ligne], http://www.poverties.org/causes-of-poverty-in-india.html (Page consultée le 18 Mars 2015)

Dernière modification: 2015-04-13 07:52:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Inde : la Cour suprême décriminalise enfin l'homosexualité
>février 2019


Inde : un mur des femmes pour l'égalité déchaîne des affrontements
>février 2019


Les barrages du fleuve Narmada : un défi multifacette
>février 2019


Inde et Amérique latine : vers une coopération Sud-Sud?
>novembre 2018


L'Inde : la modernité avant tout
>mars 2018


Le sida en Inde : une crise ébranlant la tradition
>novembre 2017


Visite historique du premier ministre indien en Israël
>octobre 2017


Le microcrédit en Inde : un levier contre la pauvreté à réformer
>avril 2017


Le pari risqué de la démonétisation en Inde
>février 2017


Vers une meilleure qualité de l'air à New Delhi
>février 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016