24 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

10 janvier 2015

Merkel vis-à-vis Tsipras


Khalid Adnane
économiste,
enseignant à l'École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2019
Élection du parti Nouvelle Démocratie de Kyriakos Mitsotakis en Grèce

mai
2019
Élections au Parlement européen

septembre
2018
Référendum en Macédoine sur un éventuel changement de nom du pays

septembre
2015
Tenue d'élections législatives en Grèce

juillet
2015
Tenue d'un référendum sur un plan d'aide financière européenne à la Grèce

janvier
2015
Élection de la Coalition de la gauche radicale d'Alexis Tsipras en Grèce

juin
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

mai
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juillet
1974
Fin du régime des colonels en Grèce

juillet
1974
Intervention turque à Chypre

mai
1969
Remise du prix du jury à Cannes au film Z de Costa-Gavras

Le moins qu'on puisse dire, c'est que rien n'est jamais simple dans la zone euro et que celle-ci a véritablement le sens du drame. En effet, le 1er janvier dernier, au moment où on accueillait avec artifices un 19e membre, la Lituanie, on surveillait du coin de l'oeil un autre membre, la Grèce, qui pourrait bien quitter cette zone très prochainement. C'est que les élections anticipées prévues au pays le 25 janvier ont ramené le spectre de la crise de la zone euro, associé étroitement au risque de défaut grec et ses conséquences sur l'ensemble de la zone. Du coup s'est engagée une sérieuse partie de poker entre le candidat favori de ces élections grecques, Alexis Tsipras, et la chancelière allemande Angela Merkel.

Le renouveau

D'un côté, Tsipras, chef du parti Syriza, Coalition de la gauche radicale, promet s'il est élu premier ministre, de revoir les plans de réformes structurelles imposées à son pays par la Troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international). Il fait valoir que le pays a assez souffert de ces politiques d'austérité, constat partagé, d'ailleurs, par nul autre que le Fonds monétaire international lui-même. Il plaide que dans cette entreprise qui dure depuis près de cinq ans, la Grèce aura perdu plus de 20 % de son PIB et a vu sa dette continuer de grimper pour culminer à plus de 170 % du PIB aujourd'hui.

Donc, dans son programme électoral, il promet un réinvestissement social, une augmentation du salaire minimum, et pour se donner des marges de manoeuvre afin de réaliser son programme, il veut, entre autres, rouvrir le chapitre des remboursements exigés dans le cadre de restructuration de la dette grecque, voire la négocier à nouveau.

Et devant un blocage, fort probable d'ailleurs, de la part des partenaires européens, il laisse subtilement entrevoir un éventuel défaut de paiement, une possibilité qui n'a rien de rassurant ni pour la Grèce ni pour l'ensemble de la zone euro.

L'engagement

De l'autre côté, Mme Merkel semble assez catégorique : aucun manquement de la Grèce à ses engagements pris dans le cadre des plans de sauvetage ne sera toléré. La Grèce doit choisir entre assumer ses responsabilités ou la sortie de la zone euro, le fameux «Grexit» (informations coulées cette semaine par le magazine allemand Der Spiegel).

Mme Merkel rappelle à la Grèce qu'elle a bénéficié d'une assistance substantielle de la part de ses partenaires européens et que les sacrifices nécessaires doivent être faits, comme l'ont fait, par exemple, les Allemands quelques années plus tôt. En ce sens, la discipline budgétaire est de mise, car elle représente la seule voie viable et acceptable pour le redressement de la Grèce. Elle avertit aussi que contrairement à l'épisode de 2012, le risque de contagion vers d'autres pays fragiles, comme le Portugal, l'Espagne ou l'Irlande, est aujourd'hui presque sous contrôle, que la zone s'est dotée de moyens de renforcement comme le fameux pare-feu, le mécanisme européen de stabilité (MES) fort de ses 500 milliards d'euros, sans oublier qu'une union bancaire ait été établie depuis et que la Banque centrale européenne est prête à jouer un plus grand rôle pour apaiser les tensions sur les marchés si la situation l'exige.

Le jeu!

Mais, au-delà de tous ces arguments et de la rhétorique qui l'accompagne, tous les deux savent très bien qu'un défaut de paiement pour la Grèce n'est ni souhaitable ni facile à gérer, tout comme l'est d'ailleurs une possible sortie de la Grèce de la zone euro. En fait, c'est clairement une partie de poker entre les deux joueurs!

Et dans ce jeu, Mme Merkel détient un atout sur M. Tsipras. En fait, ce que la chancelière allemande a réussi à faire, c'est surtout de s'inviter dans la campagne électorale grecque. Ce faisant, elle joue la carte du doute, voire de la peur, afin d'influencer directement l'électorat grec, une sorte de «remake» des élections de 2012. Qui sait, peut-être réussira-t-elle à convaincre les indécis, attachés à l'euro, d'abandonner Alexis Tsipras et son parti Syriza au profit du statuquo et du premier ministre conservateur Antonis Samaras? D'ailleurs, ceux-ci sont déjà nombreux et ils le seront davantage au fur et à mesure que l'échéance électorale approchera.

En ce sens, le décompte est déjà commencé et ce sont les citoyens grecs qui décideront de l'issue de cette partie de poker, pas plus tard que le 25 janvier prochain.

Est-ce que ça sera «business as usual» ou plutôt «rien ne va plus»? Faites vos jeux!



Dernière modification: 2015-03-16 14:19:27

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'Aube dorée : une bombe à retardement de l'extrême droite grecque
>septembre 2019


1967 à 1974 : la Grèce paralysée sous le régime des colonels
>février 2017


Grèce : le flamboyant ministre des Finances Yanis Varoufakis démissionne
>octobre 2015


Une rencontre Grèce-Russie qui soulève des questionnements
>septembre 2015


Le Pasok : un parti politique en voie de disparition en Grèce
>février 2015


La Grèce et l'Union européenne de retour à la table de négociation
>février 2015


Merkel vis-à-vis Tsipras
>janvier 2015


La crise grecque, 6 ans plus tard : un lourd bilan socioéconomique
>avril 2014


Le réveil inattendu de l'extrême droite en Grèce
>mars 2013


La Grèce a-t-elle troqué sa souveraineté ?
>mars 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019