14 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 octobre 2014

Boko Haram : un kidnapping qui suscite de vives émotions mondiales


Virginie Desmarais
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
2015
Élection de Muhammadu Buhari à la présidence du Nigeria

avril
2014
Enlèvement de lycéennes nigérianes par le Boko Haram

mai
1999
Assermentation d'Olusegun Obasanjo à la présidence du Nigeria

octobre
1979
Assermentation d'Alhaji Shehu Shagari à la présidence du Nigeria

février
1976
Tentative de coup d'État et assassinat du président Murtala Ramat Mohammed au Nigeria

mai
1967
Proclamation de l'indépendance du Biafra

janvier
1966
Accession du général Johnson T.U. Aguiyi-Ironsi à la présidence du Nigeria

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

Le 14 avril 2014, des membres du groupe Boko Haram ont enlevé 267 lycéennes de la ville de Chibok, dans le nord du Nigeria. Dans une vidéo de 57 minutes publiée dans les quelques jours suivant l'enlèvement, le chef du groupe, Abubakar Shekau, revendique le kidnapping et déclare l'intention du groupe islamiste de « traiter [les jeunes filles] en esclaves, de les vendre et de les marier de force (1) ». Les membres de la communauté internationale ont réagi vivement à l'annonce de ce rapt, déclenchant du même coup une vague de protestations sur les réseaux sociaux.

Un groupe contre « l'occidentalisation »

Boko Haram est un groupe dont le nom signifie « l'éducation occidentale est interdite » en haoussa. Il « est en état d'insurrection depuis 2009 » et vise la création d'un « État islamiste dans le nord du [pays] 2) ». Fondé en 2002, le Boko Haram s'attaque plus précisément aux écoles enseignant de façon jugée « trop occidentale », où il commet des exécutions et des enlèvements, en plus de multiplier des attaques violentes (3). Le président nigérian Goodluck Jonathan « [les] accuse de vouloir déstabiliser le gouvernement (4) ».

L'enlèvement de femmes et de jeunes filles n'est pas un phénomène récent. Dans un rapport de Human Rights Watch publié le 27 octobre 2014, on apprend notamment que le groupe islamiste a enlevé plus de 500 femmes et jeunes filles depuis le début de l'insurrection, en 2009 (5). La grande majorité des kidnappées sont de confession chrétienne. Celles qui refusent de se convertir à l'Islam sont sujettes à des sévices physiques et psychologiques tels que le travail forcé, la participation forcée à des opérations militaires, le mariage forcé avec leurs kidnappeurs ainsi que des sévices sexuels incluant le viol (6).

Toutefois, c'est vraisemblablement le rapt des lycéennes de Chibok qui a suscité le plus d'émoi à l'échelle mondiale. C'est dans la nuit du 14 au 15 avril 2014 que les membres du Boko Haram sont arrivés « lourdement armés dans des camions et sur des motos, se dirigeant vers l'école (7) ». Malgré la présence de militaires dans la ville, chargés d'assurer la sécurité des étudiants, les islamistes ont tout de même pu les maîtriser avant de procéder à l'enlèvement des écolières (8). Selon certaines sources, les jeunes filles auraient été divisées en groupes avant que quelques-unes soient acheminées, par minibus, vers les bases du groupe islamiste au Cameroun et au Tchad (9). Elles y auraient été vendues « pour une dizaine d'euros (10) ».

Les médias sociaux, l'arme de la communauté internationale

Ce n'est que deux semaines plus tard que l'opinion de la communauté internationale apparaît sur les réseaux sociaux par l'utilisation du hashtag « #bringbackourgirls ». Celui-ci a « rapidement conquis la Toile et a été tweeté près de 2 millions de fois depuis le 1er mai (11) ». La popularité de ce mouvement a été telle que les médias traditionnels n'ont eu d'autre choix que de relayer cette information, faisant de celle-ci un enjeu international.

Les réactions sont vives aux quatre coins du monde : à l'interne, « le gouvernement nigérian [est] vivement critiqué [par les citoyens] compte tenu de l'absence de résultats des forces armées du pays après plusieurs jours de recherche (12) ». À l'externe, outre la mobilisation sociale via les réseaux sociaux et les pétitions ainsi que le Tumblr lancé par Amnesty International, les gouvernements internationaux ont vivement réagi à cette annonce. Le président de la France, François Hollande, a annoncé « la tenue probable (...) d'un sommet de dirigeants africains sur la sécurité du Nigeria (...) (13) », alors que Benyamin Netanyahou, le premier ministre israélien, a assuré que son pays « [est] prêt à aider à localiser les adolescentes et à combattre le cruel terrorisme qui a frappé [le Nigeria] (14) ». Pour sa part, le Conseil de sécurité des Nations unies, a « condamné fermement l'enlèvement (15) » et a affirmé que ces exactions « peuvent constituer des crimes contre l'humanité (16) ».

Cependant, l'attention médiatique sur la situation n'est pas vue d'un bon oeil par tous. En effet, selon Jumoke Balogun, cofondatrice du site informatif et de débat Compare Afrique, « la pression (...) ne ferait qu'accélérer une intervention militaire au Nigeria, en particulier de la part des États-Unis (17)», une éventualité qui, à la lumière d'interventions passées, l'inquiète quelque peu.




Références:

(1) AFP, Nigeria - Boko Haram : « J'ai enlevé vos filles. Elles seront traitées en esclaves » », 19 août 2014, [En ligne], http://afrique.lepoint.fr/actualites/nigeria-boko-... (28 octobre 2014)

(2) PERSPECTIVE MONDE, Enlèvement de lycéennes nigérianes par le Boko Haram, 2014, [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (25 octobre 2014)

(3) Loc. cit.

(4) AGENCE FRANCE PRESSE, Nigeria : le président accuse le Boko Haram de vouloir déstabiliser le gouvernement, 24 juin 2014, [En ligne], http://www.lapresse.ca/international/afrique/20120... (31 octobre 2014)

(5) LE MONDE, Les islamistes de Boko Haram utilisent les femmes otages « en première ligne », 27 octobre 2014, [En ligne], http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/10/27/h... (28 octobre 2014)

(6) HUMAN RIGHTS WATCH, « Those terrible weeks in their camp » / Summary, 2014, [En ligne], http://features.hrw.org/features/HRW_2014_report/T... (28 octobre 2014)

(7) JEUNE AFRIQUE, Nigeria: plus de 100 écolières enlevées par le Boko Haram à Borno, 15 avril 2014, [En ligne], http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140415163455/, (28 octobre 2014)

(8) Loc. cit.

(9) RFI, Nigeria : des lycéennes enlevées par Boko Haram acheminées au Cameroun, 28 avril 2014, [En ligne], http://www.rfi.fr/afrique/20140428-nigeria-lyc%C3%... (28 octobre 2014)

(10) LE MONDE, L'enfer des 200 lycéennes enlevées au Nigeria, 7 mai 2014, [en ligne], http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/05/07/a... (28 octobre 2014).

(11) LE MONDE, Enlèvement de lycéennes au Nigeria : une indignation mondiale mais tardive, 9 mai 2014, [en ligne], http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/05/09/e... (28 octobre 2014)

(12) Loc. cit.

(13) AGENCE FRANCE PRESSE, La mobilisation internationale pour les Nigérianes enlevées, 11 mai 2014, [en ligne], http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societ... (28 octobre 2014).

(14) ASSOCIATED PRESS, Nigérianes enlevées : l'ONU parle de « crimes contre l'humanité », 9 mai 2014, [en ligne], http://www.lapresse.ca/international/afrique/20140... (28 octobre 2014)

(15) Loc. cit.

(16) LE MONDE, Enlèvement de lycéennes au Nigeria..., op. cit.

(17) Loc. cit.

Dernière modification: 2014-11-03 07:49:11

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Bukola Saraki entre dans la course présidentielle nigériane
>septembre 2018


L'africapitalisme : un développement économique différent
>avril 2018


Hausse des pirates maritimes du Nigeria
>octobre 2017


À la recherche d'une croissance inclusive pour l'Afrique
>janvier 2017


L'huile de palme en Afrique de l'Ouest : or rouge ou cadeau empoisonné?
>mars 2015


Boko Haram : un kidnapping qui suscite de vives émotions mondiales
>octobre 2014


Le delta du Niger : une région souillée par l'industrie pétrolière
>février 2014


Mesure exceptionnelle au Nigeria : l'état d'urgence déclaré
>septembre 2013


Un autre pas vers la démocratisation en Afrique
>février 2012


Nigeria : Boko Haram attaque le siège de l'ONU à Abuja
>octobre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019