Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

24 juin 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

16 September 2014

L'héritage controversé de Wojciech Jaruzelski


Yolande Mindjongo Mvogo
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2015
Élection en Pologne du parti Droit et Justice

April
2010
Écrasement d'un avion transportant le président polonais Lech Kaczynski

June
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

October
2007
Élection en Pologne d'un gouvernement dirigé par Donald Tusk

June
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

April
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

July
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

May
1997
Tenue d’un référendum constitutionnel en Pologne

December
1990
Élection de Lech Walesa à la présidence de la Pologne

May
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

September
1980
Fondation du syndicat Solidarnosc en Pologne

June
1979
Premier voyage du pape Jean-Paul II en Pologne

October
1978
Élection du pape Jean-Paul II

August
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

December
1970
Soulèvements ouvriers dans plusieurs villes polonaises

June
1956
Dénouement d'une grève spontanée à Poznan, en Pologne

May
1955
Signature du pacte de Varsovie

October
1947
Annonce de la fondation du Kominform

January
1947
Tenue d'élections législatives en Pologne

Un vestige de l'époque de l'ex-Union soviétique (URSS) disparaît avec le décès de l'ex-président polonais Wojciech Witold Jaruzelski, survenu le 25 mai 2014 à l'hôpital militaire de Varsovie. Il avait 90 ans.

Un personnage qui intrigue

Le portrait que The Economist dresse du personnage démontre ses grandes capacités intellectuelles et militaires(1). Sa carrière débute pendant la Deuxième Guerre mondiale, alors qu'il prend part à la libération de son pays de l'occupation allemande. Devenu par la suite le plus jeune général de l'armée polonaise communiste à 33 ans, il est nommé ministre de la Défense en 1968. Il participe à l'invasion russe de la Tchécoslovaquie la même année. Puis, l'assassinat par l'armée de 44 travailleurs polonais des ports baltiques en 1970 est au centre des accusations criminelles qui seront portées contre lui après son mandat.

Le boulet historique et politique que Jaruzelski a traîné durant les 30 dernières années était l'imposition de la loi martiale à ses concitoyens le 13 décembre 1981, alors qu'il était président. Cette décision visait à rétablir l'ordre face aux velléités démocratiques du puissant syndicat Solidarność (« Solidarité ») de Lech Walesa (2). De 1981 à 1983, des milliers d'opposants polonais au communisme ont été emprisonnés ou tués.

Toutefois, il est difficile de parler de la transition démocratique survenue en Pologne en 1989 sans mentionner Wojciech Jaruzelski. C'est avec sa bienveillance, sinon sous son impulsion, que le dialogue avec Solidarité autour de la « Table ronde » a permis l'avènement de la démocratie dans le pays(3).

Traître ou héros?

Toutefois, personne n'a oublié les événements du début des années 1980. Selon Jaruzelski, il n'avait pas d'autre choix que de décréter la loi martiale de 1981 en Pologne. Moscou lui aurait mis la pression afin qu'il viole l'ordre constitutionnel du pays. S'il avait refusé, les Russes auraient occupé la Pologne dans le sang(4). Des violations graves des droits de l'homme ont néanmoins émaillé le passage de Jaruzelski à la tête du pays(5).

Quoi qu'il en soit, les sondages faits auprès des Polonais démontrent que 44% des gens interrogés en 2011 pensaient que l'instauration de la loi martiale en 1981 était justifiée, contre 34%, selon The Economist (6).

Par ailleurs, Hella Pick de The Guardian relate sans détour le rôle qu'a joué la Central Intelligence Agency (CIA) en sourdine pour aider Solidarité à contester l'ordre communiste en Pologne(7). De plus, durant la présidence de Jaruzelski, les politiques nationales et internationales étaient dominées par la guerre froide. Or, le dialogue entre un dirigeant et son opposition, comme cela se produira en 1988 en Pologne, n'était jamais arrivé dans le bloc soviétique. Certains pensent d'ailleurs que la « Table ronde » était l'un des signes avant-coureurs de la chute du communisme.

Acteur de sa propre histoire

À l'annonce du décès de Wojciech Jaruzelski, la question des funérailles officielles ainsi que du statut posthume du défunt a fait rage entre anti et pro-Jaruzelski. Ses opposants les plus virulents souhaitaient le voir inhumé au Kremlin. D'anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale ont d'ailleurs protesté contre la décision des autorités polonaises d'inhumer Jaruzelski au cimetière Powazki, « le lieu de repos des patriotes polonais(8)».

Lech Walesa, qui avait succédé à Jaruzelski à la tête de la Pologne, a assisté à ses funérailles ainsi que le président actuel Bronisław Komorowski et l'ex-président Aleksander Kwaśniewski. Comme plusieurs dirigeants qui ont connu l'ère communiste, Walesa a fait une déclaration indulgente au sujet de l'ex-général-président en ces termes : «Sa génération devait faire des choix difficiles. Certains adhéraient à la trahison communiste, d'autres tentaient de s'y opposer de l'intérieur(9). »

Jaruzelski a décidé qu'il reposerait à Powazki, non pas à l'Avenue d'Honneur, mais dans la section militaire du cimetière, auprès de ses frères d'armes. Était-ce une façon pour lui de couper court à toute polémique après sa mort?




Références:

(1)THE ECONOMIST, « Wojciech Jaruzelski », en ligne le 26 Mai 2014, http://ezproxy.usherbrooke.ca/login?url=http://sea... consulté le 6 septembre 2014

(2) ŻYGULSKI, Witold, « Death of a General», The Warsaw Voice, en ligne le 4 juillet 2014, http://www.warsawvoice.pl/WVpage/pages/article.php... consulté le 8 septembre 2014

(3) SMOLAR, Piotr, «Ancien président polonais-Wojciech Jaruzelski», Le Monde, en ligne le 27 mai 2014, http://biblio.eureka.cc/WebPages/Document/Document... pdf, consulté le 8 septembre 2014

(4) ŻYGULSKI, Witold, Op. cit.

(5) KAUFMAN Michael T. and Nicholas KULISH, «Gen. Wojciech Jaruzelski, Solidarity's Foil, Dies at 90», The New York Times, en ligne le 25 mai 2014 http://www.nytimes.com/2014/05/26/world/euro... consulté le 8 septembre 2014

(6) THE ECONOMIST, Op. cit.

(7) PICK, Hella. «General Wojciech Jaruzelski obituary», The Guardian, en ligne le 25 mai 2014, http://www.theguardian.com/world/2014/may/25/gener... consulté le 8 septembre 2014

(8) ŻYGULSKI, Witold, Op. cit.

(9) SMOLAR, Piotr, Op. cit.

Dernière modification: 2014-09-22 09:02:45

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016