20 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

16 septembre 2014

Vent de changement en Ukraine lors de la présidentielle


Marc-Alexis Laroche
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Élection de Volodymyr Zelensky à la présidence de l’Ukraine

juillet
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

mars
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

février
2014
Renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovytch

février
2010
Élection de Viktor Ianoukovytch à la présidence de l'Ukraine

décembre
2004
Élection de Viktor Yushchenko à la présidence de l'Ukraine

décembre
1991
Création de la Communauté des États indépendants

Le 25 mai 2014, les yeux du monde étaient rivés sur l'élection présidentielle qui avait lieu en Ukraine. Cet exercice démocratique avait alors une plus grande importance qu'à l'habitude. Cette présidentielle allait non seulement avoir un impact sur le pays tout entier, mais également sur la politique d'États voisins. C'est pourquoi plus de 1000 observateurs furent envoyés sur le terrain par l'Organization for Security and Co-operation in Europe (OSCE) et l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) afin de vérifier que l'élection d'un nouveau président se déroule de façon démocratique(1).

Tensions populaires

Le 22 février 2014, la Verkhovna Rada, l'unique chambre du Parlement ukrainien, votait sur une résolution visant à exiger la démission du président Viktor Ianoukovitch(2). Cette résolution faisait suite à une position prise par ce dernier de se rapprocher de la Russie sur le plan économique. Cette position fut très loin de faire l'unanimité au sein de la population, dont une partie se révolta contre le gouvernement en place.

L'escalade de ces tensions poussa le Parlement ukrainien à exiger la démission du président Ianoukovitch, par une résolution où l'on stipule que « Ianoukovitch s'est de lui-même mis à l'écart et ne remplit plus ses fonctions (3)». En plus de réclamer la démission du président, la Verkhovna Rada résolut qu'il fut de la plus grande importance d'exiger la tenue d'une élection dans les plus brefs délais. C'est pourquoi il fut décidé de lancer une nouvelle élection présidentielle le 25 mai 2014(4).

Bien que le soulèvement de la population ait poussé la Verkhovna Rada à destituer Ianoukovtch de son poste, cette résolution ne fit pas l'unanimité en Ukraine, et plus particulièrement dans la région de la Crimée. Cette région de l'est de l'Ukraine, majoritairement habitée par une population d'origine russe, exprima un profond désaccord avec la démission d'Ianoukovtich(5). Ce qui résulta en une augmentation des tensions.

La Crimée, ne se sentant plus représentée par le gouvernement ukrainien, enclencha des procédures afin de se séparer de l'Ukraine, et ce, par voie référendaire. La grande majorité de la population de Crimée vota ainsi, le 16 mars 2014, pour une séparation immédiate et une annexion au territoire russe(6). À partir de cet instant, les relations entre la Crimée, l'Ukraine et la Russie ne firent que s'envenimer tout en faisant les manchettes, et ce, au niveau planétaire.

Une victoire écrasante

L'élection ukrainienne fut plutôt brève et concorda avec les attentes de la plupart des analystes, car celle-ci se termina au premier tour de scrutin(7). Ce fut Petro Porochenko qui remporta la victoire avec 54,7 % des voix, devant ses plus proches adversaires Ioulia Timochenko, avec 12,9 % des votes, suivie d'Oleh Lyashko qui obtint 8% des voix(8).

Selon la plupart des analystes et experts, la victoire de Porochenko serait en grande partie due à sa volonté de vouloir rapprocher l'Ukraine de l'Union européenne, un point essentiel pour la population ukrainienne(9). De plus, les analystes sont clairs sur le fait que ce fut Porochenko qui réussit le mieux à convaincre et à rassurer la population en ce qui a trait à une paix éventuelle sur l'ensemble du territoire ukrainien(10).

Par ailleurs, le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, affirma, en parlant du programme électoral de Porochenko : « Ce programme vise à accomplir des tâches économiques et sociales, à stabiliser la situation politique en Ukraine et à consolider la société ukrainienne(11).» Alors, non seulement Porochenko fut en mesure de convaincre la population ukrainienne, mais il réussit également à convaincre des dirigeants des pays voisins.

Bien que Porochenko réussit à convaincre la majorité de la population ukrainienne de pouvoir restaurer la paix, cela est loin d'être chose faite. En effet, les tensions à la suite de son élection reprirent de plus belle(12), car bien que l'arrimage de l'Ukraine à l'Union européenne soit une idée qui plaise à la majorité des Ukrainiens, elle est loin de faire l'unanimité en Crimée.




Références:

(1) Le Monde, Ukraine : une présidentielle « largement conforme aux normes démocratiques », 26 mai 2014, http ://www.lemonde.fr/europe/article/2014/05/26/ukrain... (5 septembre 2014)

(2) Ibid.

(3) Le Point, Ukraine : Le parlement décide d'une élection présidentielle anticipée le 25 mai, 22 février 2014, http ://www.lepoint.fr/monde/ukraine-le-parlement-decid... (5 septembre 2014)

(4) Ibid.

(5) Corinne Deloy, Petro Porochenko triomphe dès le premier tour de l'élection présidentielle en Ukraine, Fondation Robert Schuman, 25 mai 2014, http ://www.robert-schuman.eu/fr/doc/oee/oee-1512-fr.pdf, (5 septembre 2014)

(6) Ibid.

(7) Huffington Post, Élection présidentielle en Ukraine : Porochenko donné vainqueur au premier tour avec 55,9% des voix, 25 mai 2014, http ://www.huffingtonpost.fr/2014/05/25/election-presi... (5 septembre 2014)

(8) Election Guide, Election for President Ukraine 2014, 25 mai 2014, http://www.electionguide.org/elections/id/2338/, (5 septembre 2014)

(9) Shaun Walker, Petro Porochenko wins Ukraine presidency according to exit polls, The Guardian, 25 mai 2014, http://www.theguardian.com/world/2014/may/25/petro... (5 septembre 2014)

(10) Ibid.

(11) Ria Novosti, Une victoire de Porochenko, une preuve du soutien de son programme (Nazarbaïev), 31 mai 2014, http://fr.ria.ru/world/20140531/201394802.html, (8 septembre 2014)

(12) Le Monde, op.cit.

Dernière modification: 2014-09-22 08:31:42

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le désastre démographique ukrainien
>avril 2018


L'extrême droite en Ukraine : gains et recul
>mars 2017


Écrasement du vol MH17 : la guerre de l'information continue
>novembre 2015


Toujours le même refrain : guerre larvée dans l'est, luttes entre oligarques, endettement colossal, révisionnisme idéologique et, en prime, un raton-laveur venu de Géorgie
>juin 2015


La Voïvodine, nouvelle cible de désintégration des Balkans
>mars 2015


Accords de Minsk II : en attendant la reprise des combats
>février 2015


Vent de changement en Ukraine lors de la présidentielle
>septembre 2014


Une Ukraine en éruption
>février 2014


Des manifestations majeures en Ukraine divisent le pays entre deux camps
>février 2014


Élections en Ukraine : une démocratie à la dérive
>novembre 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019