23 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 février 2015

L'immigration au Royaume-Uni : plus qu'un enjeu politique


Joanie Dansereau-Béchard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2019
Élections au Parlement européen

mai
2019
Annonce de la démission de la première ministre britannique Theresa May au Royaume-Uni

juin
2017
Réélection du Parti conservateur de Theresa May au Royaume-Uni

mars
2017
Début d’une série d’attentats terroristes au Royaume-Uni

juin
2016
Tenue d'un référendum au Royaume-Uni sur la sortie de l'Union européenne

mai
2015
Réélection du gouvernement conservateur de David Cameron au Royaume-Uni

septembre
2014
Tenue d'un référendum sur l'indépendance de l'Écosse

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

juillet
2012
Ouverture des Jeux olympiques de Londres

mai
2010
Élection au Royaume-Uni d'un gouvernement dirigé par le conservateur David Cameron

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

avril
2009
Tenue du Sommet du G20 à Londres

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Assermentation de Gordon Brown au poste de premier ministre du Royaume-Uni

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

mai
2007
Formation d'un gouvernement dirigé par Ian Paisley en Irlande du Nord

mai
2005
Réélection au Royaume-Uni d'un gouvernement travailliste dirigé par Tony Blair

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

mars
2003
Début d'une offensive militaire d'envergure en Irak

Comme la majorité des pays du monde, le Royaume-Uni, qui compte 63 742 977 habitants, accueille chaque année des dizaines de milliers de personnes(1). De nouvelles modalités concernant les immigrants issus de l'Union européenne (UE) sont désormais appliquées par le gouvernement conservateur.

Une immigration européenne grandissante

Une mesure spéciale a été annoncée au mois de novembre 2014 par le premier ministre britannique, David Cameron. Les immigrants européens habitant au Royaume-Uni n'auront plus accès aux programmes d'aide sociale sans avoir travaillé au préalable quatre ans sur le territoire (2). Il faut comprendre que les logements sociaux ainsi que les programmes d'assistance financière sont inclus dans le programme coupé. Selon le Daily Telegraph, qui rapporte certains propos de Cameron, ceux qui ne se trouveront pas de travail dans les six mois qui suivent leur arrivée pourraient être bannis du pays (3).

Les nouveaux arrivants proviennent en majorité de l'Inde et du Pakistan(4). Cependant, dans le cas qui nous intéresse, la politique touche seulement les ressortissants de l'UE. Beaucoup de ceux-ci sont originaires de l'Europe de l'Est, notamment de la Pologne, de la Roumanie et de la Bulgarie. Le nombre d'immigrants provenant de ces deux derniers pays a pratiquement triplé(5).

Selon les bureaux responsables de l'immigration au Royaume-Uni, le taux d'immigration aurait augmenté de façon fulgurante entre 2011 et 2013(6). On rapporte une hausse de 40%. Environ 154 000 personnes se sont établies au Royaume-Uni entre les mois de septembre 2011 et 2012. Toutefois, entre septembre 2012 et septembre 2013, 212 000 personnes sont entrées au pays. La politique de Cameron touche les immigrants de l'UE parce que ce sont en majorité eux qui ont choisi le Royaume-Uni comme terre d'accueil(7). Le nombre de migrants venant de l'extérieur de l'UE a diminué, passant de 269 000 à 244 000 de juin 2011 à juin 2012 (8).

L'immigration, l'enjeu électoral en 2015

Selon un sondage, en juillet 2014, 39 % de la population britannique affirmait que l'immigration constitue un problème de grande importance à ses yeux (9). Le professeur Gilles Grenier, du Groupe de recherche sur l'économie de l'immigration, explique que le processus migratoire est un facteur souvent positif touchant plusieurs aspects de la société (10). En effet, les immigrants peuvent venir combler certaines failles du développement économique et social d'un pays. Par exemple, l'accueil de nouveaux arrivants permet, entre autres, de contrer le vieillissement rapide de la population, de combler des postes et d'apporter de nouveaux revenus à l'État. Ces raisons ne sont que quelques-uns des avantages de se tourner vers l'immigration, selon Grenier. Pour sa part, Cameron mentionne que les immigrants ne doivent pas alourdir le système social du pays sans y contribuer (11).

À la base même des fondements de l'UE se trouve le principe de libre circulation des citoyens (12). Par ce concept, on entend qu'ils ont droit à des «privilèges» comme moins de bureaucratie pour le traitement de leur dossier, donc moins d'attente, et la possibilité de se déplacer avec un passeport sans avoir besoin de visa. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, mentionne que la limitation de ces droits par le Parti conservateur n'est pas envisageable pour l'UE (13).

Pour sa part, le parti indépendantiste United Kingdom Independance Party (UKIP) a profité de l'annonce de Cameron pour lui reprocher le fait qu'il ne soit pas capable de contrôler adéquatement les entrées et sorties sur le territoire(14). La position de l'UKIP est claire, un affranchissement de l'UE est la raison principale de l'existence du parti et le rejet des élites traditionnelles est l'un de leurs thèmes principaux(15).

Imitant les autres partis dans la course aux élections de 2015, le Parti travailliste a présenté ses idées sur l'immigration. Des propositions ont été faites concernant des restrictions à l'embauche de travailleurs extracommunautaires par les agences de recrutement ainsi qu'un meilleur suivi des déplacements des personnes immigrantes(16). Le Parti travailliste dit répondre aux préoccupations des gens quant à l'immigration avec ces propositions(17).

Quel avenir pour le Parti conservateur de Cameron?

Le gouvernement de David Cameron semble tenir le cap sur ses positions depuis quelques mois(18). La mission du premier ministre britannique était d'avoir un solde migratoire de moins de 100 000 personnes avant 2015 (19), c'est-à-dire la différence entre le nombre de migrants entrant au pays et ceux qui en sortent. Les chiffres le démontrent, il n'est pas arrivé à ses fins à temps. Toutefois, le Journal du Dimanche affirme qu'il pourrait être le seul à pouvoir former un gouvernement aux prochaines élections(20). Une coalition pourrait cependant être nécessaire pour que le Parti conservateur puisse garder le pouvoir. Sa position sur la question de l'immigration a été clairement démontrée et sa démarche semble répondre aux inquiétudes des citoyens quant à l'immigration(21).

Certains affirment que par la mise en oeuvre de cette politique, le gouvernement de Cameron souhaite retrouver les appuis de certains électeurs intéressés à voter pour le parti UKIP(22). Selon le Telegraph, une politique anti-immigration serait généralement attribuée à ce dernier(23). Qualifié d'europhobe, le parti de Nigel Farage a cependant de bonnes chances d'obtenir près de 20% des votes aux prochaines élections (24). Maintenant qu'il s'est imposé lors des élections européennes avec 27,5 % des voix, il faudra attendre les élections législatives pour voir si le parti pourra répéter l'exploit face au Parti conservateur (25).

Tous les principaux partis du Royaume-Uni abordent la question de l'immigration à l'heure actuelle (26). Comme ils présentent tous sensiblement les mêmes politiques, nous devrons attendre pour savoir lequel saura le mieux jouer ses cartes au cours des prochains mois et, ainsi, gagner la mise lors des élections.




Références:

(1) 7sur7, L'immigration à la hausse au Royaume-Uni, 27 février 2014, http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/deta... 22 février 2015

(2) Courriel international, Les immigrés européens bientôt privés d'aides sociales, 28 novembre 2014, http://www.courrierinternational.com/article/2014/... 21 février 2015

(3) loc. cit.

(4) Steven Doughty, Decade that changed the face of the UK: 4 million migrants settle here - and in London less than half of the population is white British, DailyMail Online, 12 décembre 2012, http://www.atlantico.fr/pepites/royaume-uni-plus-4... 21 février 2015

(5) 7sur7, op. cit.

(6) loc. cit.

(7) loc. cit.

(8) loc. cit.

(9) LeMonde.fr, L'immigration, une préoccupation plus britannique que française, 4 juillet 2014, http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/0... 22 février 2015

(10) Gilles Grenier, L'immigration comme outil de développement économique, 2011, http://www.symposium-interculturalisme.com/pdf/Gil... 21 février 2015

(11) Courrier international, David Cameron veut «donner la priorité aux Britanniques», 29 juillet 2014, http://www.courrierinternational.com/article/2014/... 22 février 2015

(12) Europa : synthèse de la légalisation de l'UE, Droit de circulation et de séjour des citoyens de l'Union et des membres de leur famille, 2009, http://europa.eu/legislation_summaries/justice_fre... 21 février 2015

(13) Courrier international, Les immigrés européens..., op. cit.

(14) 7sur7, op. cit.

(15) Éric Albert, Au Royaume-Uni, victoire historique des anti-européens de l'UKIP, 26 mai 2014, http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/201... 22 février 2015

(16) Reuters, Les travaillistes britanniques veulent séduire sur l'immigration, 23 octobre 2014, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141023.REU9... 22 février 2015

(17) La Tribune.fr avec AFP, Grande-Bretagne: trop d'immigrés dans certains secteurs pour le chef de l'opposition travailliste, 22 juin 2012, http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-... 22 février 2015

(18) Courrier international, David Cameron veut «donner la priorité aux Britanniques», op. cit.

(19) 7sur7, op. cit.

(20) Le JDD, Royaume-Uni, Grèce, Israël...les enjeux électoraux en 2015, 3 janvier 2015, http://www.lejdd.fr/International/Royaume-Uni-Grec... 21 février 2015

(21) Zebulon, Grande-Bretagne : L'immigration est le sujet d'inquiétude numéro un d'après un sondage Ipsos, Fdesouche, 20 décembre 2014, http://www.fdesouche.com/546689-grande-bretagne-li... 22 février 2015

(22) Courrier international, David Cameron veut «donner la priorité aux Britanniques», op. cit.

(23) loc. cit.

(24) Yves Bourdillon, Une poussée populiste et anti-austérité attendue en Europe en 2015, Les Échos.fr, 4 janvier 2015, http://www.lesechos.fr/monde/europe/0204051620679-... , 21 février 2015

(25) Éric Albert, op. cit.

(26) Reuters, op. cit.

Éric Albert, op. cit.

Dernière modification: 2015-03-02 08:00:10

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Johnson prend l'ascendant dans la course au 10 Downing Street
>septembre 2019


Le Brexit fera t-il tomber Theresa May?
>février 2019


Baisse du taux de chômage au Royaume-Uni : une bonne nouvelle?
>janvier 2019


Glasgow, la ville trouble
>janvier 2019


Après le Brexit, l'Afrique est dans la mire des Britanniques
>octobre 2018


Il y a 40 ans : Amnistie internationale décrochait le prix Nobel de la paix
>mars 2018


D'Hollywood à Westminster : l'internationalisation d'un mouvement
>novembre 2017


Brexit : dur divorce au sein de l'Europe
>octobre 2017


Des élections crève-cœur pour le Parti national écossais
>octobre 2017


Martin McGuinness provoque un bouleversement politique en Irlande du Nord
>mars 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019