7 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

10 février 2015

Égypte : la liberté d'expression en danger


Caress Pinard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2014
Référendum sur une nouvelle Constitution en Égypte

juillet
2013
Renversement du président Mohamed Morsi en Égypte

décembre
2012
Référendum constitutionnel en Égypte

septembre
2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

juin
2012
Annonce de l'élection de Mohamed Morsi à la présidence de l'Égypte

février
2011
Démission du président égyptien Hosni Moubarak

juin
2009
Discours de Barack Obama à l'université du Caire

septembre
2005
Élection de Hosni Moubarak à la présidence de l'Égypte

janvier
1992
Entrée en fonction de Boutros Boutros-Ghali au poste de secrétaire général des Nations unies

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

octobre
1981
Assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate

septembre
1978
Signature des accords de camp David entre Israël et l'Égypte

novembre
1977
Discours historique du président Anouar el-Sadate devant la Knesset

octobre
1973
Début du premier «choc pétrolier»

octobre
1973
Déclenchement de la guerre du Kippour au Moyen-Orient

avril
1971
Proclamation de l’Union des Républiques arabes

septembre
1970
Décès du président égyptien Gamal Abdel Nasser

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

juin
1967
Début de la guerre des Six jours au Moyen-Orient

Le 29 décembre 2013, trois journalistes de la chaine Al-Jazeera sont arrêtés dans leur chambre d'hôtel du Caire en Égypte : l'Égypto-Canadien Mohamed Fahmy, l'Australien Peter Greste et l'Égyptien Baher Mohamed (1). Le gouvernement les accuse d'avoir diffusé de fausses informations et d'être liés aux Frères musulmans, une organisation qualifiée d'illégale par le pouvoir en place. Lors de leur procès, en juin 2014, ils sont condamnés à des peines allant de 7 à 10 ans d'emprisonnement (2).

De la démocratie à la censure politique

Le nouveau gouvernement est celui de l'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi. Il est responsable du coup d'État de juillet 2013 menant à la destitution du président Mohamed Morsi, le seul président à avoir été élu démocratiquement en Égypte (3). Après l'emprisonnement des journalistes, un mouvement populaire, demandant leur libération, prend forme sur les réseaux sociaux : #FreeAJStaff (4). Ce litige nuit à l'image de l'Égypte que Fattah al-Sissi tente d'exhiber au reste du monde.

En janvier 2015, la Cour de cassation annule la condamnation et ordonne qu'un nouveau procès débute en février (5). Puis, le 1er février 2015, Peter Greste est expulsé de l'Égypte. Il est renvoyé en Australie, alors que Mohamed Fahmy renonce à sa double citoyenneté égyptienne pour pouvoir peut-être revenir au Canada (6). Selon une nouvelle loi, faite sur mesure pour cette condamnation, les prévenus peuvent être expulsés pour être rejugés ou pour purger leur peine dans leur pays. Les prochains jours laisseront savoir ce qu'il adviendra de Mohamed Fahmy et de son collègue égyptien Baher Mohamed.

Des points de vue journalistiques diamétralement opposés

Cette situation politique donne un aperçu de ce qui advient de la liberté d'expression en Égypte. Par contre, plusieurs perspectives restent inconnues du public occidental. La liberté d'expression était contrainte à la justice militaire avant l'arrivée de Mohammed Morsi, en 2013, mais l'ascension de ce dernier au pouvoir ne l'a pas nécessairement fait progresser. Une fois au pouvoir, il a fait nommer des responsables de la presse gouvernementale proches des Frères musulmans. Ce qui a eu pour effet d'influencer la ligne directrice des médias égyptiens et de faire place à une islamisation médiatique (7).

Selon un article publié dans Al-Haram Hebdo, un hebdomadaire francophone en Égypte, la branche égyptienne d'Al Jazeera, créée en 2011 lors de l'arrivée au pouvoir de Morsi, est décrite comme étant « un outil flagrant de propagande dans les tentacules des Frères musulmans du Qatar (8)». Al Jazeera serait en affrontement constant contre le gouvernement d'Abdel Fattah al-Sissi ; ce média associerait la prise de pouvoir de al-Sissi à un « coup d'État militaire » et non à une révolte des Égyptiens contre Morsi.

Dans un autre article publié le 17 décembre 2014 dans Al-Haram Hebdo, le journal renchérit en affirmant qu'Al Jazeera est « un acteur politique et non un outil médiatique (9) ». Cette chaine présenterait à ses yeux une couverture partiale en faveur des Frères et serait le messager d'un discours « violent et terroriste portant atteinte à la sécurité du pays (10) ».

La perception d'Al-Haram Hebdo est foncièrement opposée à celle des journalistes à l'extérieur de l'Égypte. Elle se rapproche beaucoup de celle de Fattah al-Sissi : le journal accuse d'ailleurs Al Jazeera de propagande contre le gouvernement pendant que celui-ci emprisonne des journalistes. Ainsi, après une « morsi-isation» des médias en Égypte, des observateurs se demandent si nous n'assistons pas maintenant à une « sissi-isation» de ceux-ci. En effet, une chasse aux Frères musulmans semble clairement installée depuis la prise de pouvoir par Abdel Fattah al-Sissi le 3 juillet 2013 (11).




Références:

(1) SALLON, Hélène. « L'Égypte renvoie en Australie le journaliste d'Al-Jazira Peter Greste », Le Monde, en ligne le 2 février 2015, http://www.lemonde.fr/international/article/2015/0... (page consultée le 8 février 2015).

(2) Afrique expansion, « L'Égypte rejugera les journalistes d'Al-Jazeera à partir de jeudi », en ligne le 8 février 2015, http://www.afriqueexpansion.com/depeches-afp/19184... (page consultée le 8 février 2015).

(3) Loc. cit.

(4) Le Devoir, « Manque de preuve pour condamner des journalistes d'Al-Jazeera », en ligne le 9 février 2015, http://www.ledevoir.com/international/actualites-i... (page consultée le 9 février 2015).

(5) ALJAZEERA, « #FREEAJstaff : One year on », en ligne le 30 décembre 2014, http://www.aljazeera.com/indepth/inpictures/2014/1... (page consulté de 9 février 2015)

(6) SALLON, Hélène, op.cit.

(7) Reporters sans frontières, « fiche pays Égypte », mis à jour le 12 février 2015, http://fr.rsf.org/report-egypte,149.html? (page consultée le 13 février 2015).

(8) HARB, GHAZALI. OSSAMA, « La politique dAl-Jazerra », Al-Haram Hebdo, en ligne le 2 décembre 2014, http://hebdo.ahram.org.eg/NewsContent/1012/4/132/5... (page consultée le 8 février 2015).

(9) Al-Maghrabi, « Al-Jazeera : Toujours le même discours », Al-Haram Hebdo, en ligne le 17 décembre 2014, http://hebdo.ahram.org.eg/NewsContent/1054/10/124/... (page consultée le 8 février 2015).

(10) Loc. cit.

(11) Reporters sans frontières, Op. cit.

Dernière modification: 2015-02-16 07:49:08

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Égypte : le régime de la terreur d'al-Sissi
>avril 2019


La dette égyptienne : difficile de s'en sortir
>octobre 2018


Le canal de Suez : un tremplin pour l'économie égyptienne
>mars 2017


Boutros Boutros-Ghali : un « dirigeant mémorable » des Nations unies
>février 2017


La justice égyptienne sévère à l'endroit d'un ex-président
>novembre 2016


Al-Sissi : de l'armée à la présidence égyptienne
>novembre 2015


Afrique : un pas de plus vers l'intégration économique
>septembre 2015


Égypte : la liberté d'expression en danger
>février 2015


L'armée égyptienne : acteur immuable du pouvoir présidentiel
>décembre 2014


Égypte : une économie asphyxiée, une destination délaissée
>avril 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019