16 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

10 février 2015

Présidentielle tunisienne 2014 : un modèle à peaufiner


Jordan Lavigne-Pelletier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

janvier
2011
Démission du président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali

avril
2002
Attentat terroriste en Tunisie

février
2000
Manifestations et grèves en Tunisie

août
1992
Début de procès collectifs en Tunisie

novembre
1987
Destitution du président tunisien Habib Bourguiba

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

décembre
1983
Déclenchement des émeutes du pain en Tunisie

janvier
1978
Déclenchement d'une grève générale en Tunisie

janvier
1974
Dévoilement des accords de Djerba entre la Tunisie et la Libye

juin
1967
Émeutes à Tunis

mai
1963
Adoption d'une réforme agraire en Tunisie

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

juillet
1961
Crise de Bizerte, en Tunisie

mars
1956
Proclamation de l'indépendance de la Tunisie

C'est le 21 décembre 2014 qu'a eu lieu le deuxième tour de la première élection présidentielle depuis l'adoption de la Constitution en Tunisie (1). Béji Caïd Essebsi est sorti vainqueur avec 55,68% des suffrages.

Cette élection fut tenue sous haute surveillance étant donné la menace terroriste qui plane toujours sur le pays. Aux prises avec des troubles de sécurité intérieure, le ministère de la Défense a adopté des mesures afin d'assurer la sécurité et le bon déroulement du scrutin (2). Alors qu'au premier tour, en novembre, les autorités avaient fermé la frontière avec la Libye, les forces tunisiennes ont plutôt procédé à plusieurs frappes et arrestations préventives cette fois-ci. Plus de 60 000 agents de sécurité étaient déployés à travers le pays dans le but de préserver l'ordre public.

De plus, environ 30 000 observateurs du monde entier étaient présents pour observer cette dernière étape d'un long processus démocratique amorcé avec le « Printemps arabe » en 2011 (3). Si la victoire de Essebsi a été acclamée par plusieurs acteurs de la communauté internationale, il n'en reste pas moins que le scrutin ne fut probablement pas complètement démocratique. En effet, des observateurs, tels l'organisation ATIDE, ont souligné que l'élection présidentielle fut ponctuée d'évènements qui remettent en question la valeur démocratique de ce suffrage : non-respect du silence électoral, entrave au travail des observateurs, violence, etc...(4).

D'un autre côté, certains affirment que la proximité entre les médias tunisiens et certains politiciens nuit à la mise en place d'une scène politique réellement favorable à la démocratie (5). Par exemple, le nom du président sortant est souvent associé à la chaine « Nessma », qui lui a donné un appui considérable durant la campagne. Bref, s'il s'agit bien d'un pas en avant pour la démocratie, le modèle tunisien n'est pas sans lacunes.




Références:

1. AUFFRAY, Elodie, « Présidentielle en Tunisie : Le président Marzouki félicite Essebsi », LIBERATION, 22 décembre 2014,http://www.liberation.fr/monde/2014/12/22/pre... (page consultée le 8 février 2015).

2. NAJJAR, Yasmin, « Renforcement de la sécurité en Tunisie à l'approche de l'élection », 18 décembre 2014, MAGHAREBIA, http://magharebia.com/fr/articles/awi/features/201... (page consultée le 9 février 2015).

3. HUFFINGTON POST MAGHREB, « Tunisie : 30 000 observateurs internationaux attendus pour les élections, selon Chafik Sarsar », (2 septembre 2014), http://www.huffpostmaghreb.com/2014/09/02/tunisie-... (page consultée le 8 février 2015).

4. ATIDE, « Les observations de ATIDE en Tunisie », 21 décembre 2015, http://www.atide.org/communique-de-presse-18h00-21... (page consultée le 8 février 2015).

5. MASTOURI, Amir, « Élections tunisiennes : un modèle démocratique? », CONTREPOINTS, 22 janvier 2015, http://www.contrepoints.org/2015/01/22/195314-elec... (page consultée le 8 février 2015).

Dernière modification: 2015-03-02 16:08:03

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Tunisie : virage vers l'égalité
>octobre 2017


Présidentielle tunisienne 2014 : un modèle à peaufiner
>février 2015


La Tunisie après le printemps arabe : un portrait optimiste
>décembre 2014


Démocratie et effet de remous
>novembre 2014


Élections législatives en Tunisie : une victoire du parti laïc Nidaa Tounès
>novembre 2014


Tunisie : révolution au parfum de démocratie ?
>janvier 2011


Retour au bercail controversé pour un réfugié politique tunisien
>octobre 2007


«La Cité du siècle» : développement économique moderne en Tunisie
>septembre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019