Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

10 February 2015

Venezuela : après Chavez, la crise


Jose Morilla-Ugaz
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2017
Élection controversée d’une Assemblée constituante au Venezuela

December
2015
Victoire de l'opposition aux législatives vénézuéliennes

March
2013
Décès du président vénézuélien Hugo Chavez

October
2012
Réélection de Hugo Chavez à la présidence du Venezuela

February
2009
Tenue d'un référendum au Venezuela

December
2006
Réélection de Hugo Chavez à la présidence du Venezuela

April
2002
Tentative de coup d'État contre Hugo Chavez au Venezuela

December
1999
Pluies torrentielles et inondations au Venezuela

December
1998
Élection de Hugo Chavez à la présidence du Venezuela

January
1994
Émeute dans la prison de Maracaibo, au Venezuela

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

May
1969
Création du Pacte andin

September
1960
Création de l'Organisation des pays producteurs de pétrole

April
1960
Dévoilement de la doctrine Betancourt à Caracas

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1958
Retour de Romulo Betancourt à la présidence du Venezuela

April
1958
Début de la visite du vice-président américain Richard Nixon en Amérique latine

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

L'actuel président du Venezuela, Nicolas Maduro, doit faire face depuis son arrivée au pouvoir en 2013 à d'importants problèmes économiques. Cette situation, héritée du gouvernement de Hugo Chavez qui le précéda, se traduit principalement, pour la population, en une pénurie de biens essentiels et de produits alimentaires de base.

L'instabilité économique, source de la pénurie

La crise économique qui frappe le pays se manifeste notamment par une inflation de 64%, plaçant le Venezuela au deuxième rang des États avec les plus haut taux d'inflation, derrière la Syrie (1). De plus, la baisse de la production se reflète directement sur le produit intérieur brut qui chuta de 30% de 2012 à 2014 (2).

Cette baisse de la production s'explique par les politiques appliquées depuis l'arrivée de Chavez en 1998. Ainsi, l'État exerce un contrôle des prix sur des centaines de produits, ce qui décourage les producteurs à produire et à investir dans leurs infrastructures (3).

Cette baisse de la production est accompagnée d'une augmentation de la demande intérieure. En effet, les mesures de redistribution de la richesse issues de l'exportation pétrolière eurent pour effet d'augmenter la consommation de biens au sein de la population. Il y eut donc une augmentation de la demande alors que le pays connaissait une chute de la production (4).

Pour pouvoir satisfaire les besoins de sa population, le Venezuela dut importer davantage en utilisant ses devises étrangères comme le dollar américain. La baisse de la disponibilité du dollar américain nuisit à son tour à la production dans plusieurs secteurs où la devise américaine est primordiale pour se procurer des équipements ou des matières premières (5).

Ce manque de dollars américains, accompagné de problèmes de corruption au sein de l'État, empêche les importateurs d'avoir accès aux produits de base, causant ainsi cette pénurie de biens essentiels. Selon la Banque centrale du Venezuela, il manquait 28,3% des biens de consommation en 2013 (6).

Des solutions aux résultats modérés

Pour tenter de remettre sur pied l'économie vénézuélienne et régler les problèmes sociaux occasionnés par cette pénurie, le gouvernement de Nicolas Maduro prit plusieurs actions souvent controversées. Parmi celles-ci, le gouvernement mit sur pied un système de reconnaissance d'empreintes digitales dans certains grands commerces du pays afin de s'assurer que les achats ne soient ni destinés à l'exportation illégale ni au marché noir local. En effet, en plus des contrebandiers, plusieurs personnes faisaient la file pendant des heures pour se procurer des biens afin de les revendre à des prix plus élevés dans la rue (7).

Pour pallier cette pénurie, mais aussi l'inflation qui fit exploser les prix des biens, le gouvernement décida de subventionner ses importations, diminuant ainsi le prix pour les revendeurs et la population. Cependant, selon le gouvernement, 40% des aliments importés à faible prix seraient par la suite exportés de nouveau par le crime organisé vers d'autres pays latino-américains. Ils peuvent ainsi les revendre à des prix plus avantageux et se faire davantage de profit (8).

Le gouvernement occupe aussi militairement des usines qu'il accuse de volontairement baisser leur production pour nuire au régime en place. Ainsi, des entreprises privées ont été forcées d'accueillir des militaires dans leurs usines et de les prendre financièrement en charge pendant la durée de l'opération (9). D'autres entreprises ont été expropriées par l'État qui, à son tour, se chargea de la production. Ces actions envers des entreprises privées eurent pour effet d'apeurer davantage les investisseurs étrangers dont les investissements diminuèrent de 50% en 2007 (10).

Selon le gouvernement Maduro, il ne fait aucun doute que le Venezuela subit une guerre économique orchestrée par les États-Unis dans le but de déstabiliser le régime socialiste. Subséquemment, le gouvernement arrête désormais ceux accusés d'être à la source de la pénurie de biens, mais aussi ceux accusés d'attiser l'image de pénurie au pays. Dans cet esprit, des responsables de pharmacies furent arrêtés parce que plusieurs caisses enregistreuses n'étaient pas utilisées alors qu'il y avait une longue file qui attendait pour se faire servir (11).

Cette situation économique difficile aux grandes répercussions sociales nuit tellement au Venezuela, premier pays en ce qui a trait aux réserves pétrolières, qu'il lui est maintenant plus rentable d'importer du pétrole que d'en produire (12). 




Références:

1. «Country comparison: inflation rate », CIA The World Factbook, [ En ligne ], https://www.cia.gov/library/publications/the-world... (Page consultée le mardi 5 février 2015).

2. Les Echos. « Venezuela | PIB », [En ligne], http://data.lesechos.fr/pays-indicateur/venezuela/... (Page consultée le mardi 5 février 2015).

3. LANGELIER, Jean-Pierre. « Au Venezuela, la révolution est en marche, mais pas l'économie, malgré la manne pétrolière », Le Monde, [En ligne], 14 juin 2008. http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/06/14/... (Page consultée le 5 février 2015).

4. DELCAS, Marie. « Au Venezuela, pénurie et petits trafics en série », Le Monde, [En ligne], 11 mars 2014, http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/11/... (Page consultée le 5 février 2015).

5. DE GRANDI, Michel. « Venezuela : le président Maduro de plus en plus isolé », Les Echos, [En ligne], 26 janvier 2015, http://www.lesechos.fr/journal20150126/lec1_monde/... (Page consultée le mardi 5 février 2015).

6. DELCAS, Marie. op. cit.

7. VASQUEZ, Paula. « Comment le Venezuela en est venu à rationner ses habitants malgré sa richesse pétrolière », Atlantico, [En ligne], 3 novembre 2014, http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-venezue... (page consultée le 5 février 2015).

8. DELCAS, Marie. op. cit.

9. MAUPAS, Claire. « Venezuela : l'armée au secours du papier toilette », Courrier international, [En ligne] ,24 septembre 2013, http://www.courrierinternational.com/chronique/201... (Page consultée le 31 janvier 2015).

10. LANGELIER, Jean-Pierre. op. cit.

11. AFP. « Venezuela: des directeurs de pharmacies arrêtés pour des files d'attente trop longues », La Presse, [En ligne], 5 février 2015, http://www.lapresse.ca/international/amerique-lati... (page consultée le 5 février 2015)

12. GRANDAMAN, Sabine. « Au Venezuela, il est moins cher d'importer du pétrole que d'en produire », Courrier international, [En ligne] ,17 octobre 2014, http://www.courrierinternational.com/article/2014/... (Page consultée le 31 janvier 2015).

Dernière modification: 2015-02-16 07:50:31

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016