21 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

3 février 2015

Intégration de la Bosnie-Herzégovine à l'Union européenne : une longue démarche


Mathieu Ducharme
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

février
2002
Début du procès de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic

octobre
1999
Atteinte du cap des 6 milliards d'habitants sur la Terre

décembre
1995
Signature à Paris d'un accord de paix en Bosnie-et-Herzégovine

juillet
1995
Début d’un massacre à Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine

Depuis 2003, la Bosnie-Herzégovine est considérée comme une candidate potentielle au titre de nouveau membre de l'Union européenne (UE). Actuellement, les États membres de l'UE étudient le cas de ce pays afin de conclure un accord visant à son intégration (1). La question de l'adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l'UE n'est pas une question simple puisque plusieurs, citoyens comme politiciens, sont réticents à son intégration. De plus, le pays possède une culture diversifiée, tant sur le plan ethnique qu'idéologique, dans laquelle se trouvent Bosniaques, Serbes et Croates. Donc, il est non seulement difficile de trouver un terrain d'entente entre l'UE et la Bosnie-Herzégovine, mais aussi d'en trouver un entre les diverses cultures du pays (2).

Un processus entrepris depuis plus d'une décennie

Malgré les divergences d'opinions présentes dans le pays, la Bosnie-Herzégovine a tout de même effectué des démarches visant à intégrer l'UE. Comme nous l'avons mentionné, le pays est considéré comme un candidat potentiel à l'Union européenne depuis 2003. En effet, c'est en 2003, lors du sommet européen de Thessalonique, que la candidature de la Bosnie-Herzégovine a été retenue par les États membres de l'UE (3). Depuis ce temps, quelques ententes ont été ratifiées entre les deux parties afin d'en arriver à une entente d'adhésion.

Tout d'abord, en 2008, la Bosnie-Herzégovine a signé un accord de stabilisation et d'association avec l'UE. Il vise à stabiliser la fragile situation, tant sur le plan politique qu'économique, qui pèse sur le pays dans le but de rapprocher les deux parties (4). Par la suite, après négociations, les Bosniens ont obtenu le droit de traverser les frontières de l'espace Schengen, soit un regroupement de 26 États faisant pratiquement tous partie de l'UE, et ce, sans avoir besoin de visa.

De plus, l'Union européenne a, en 2011, adopté une nouvelle façon d'agir en augmentant sa présence en Bosnie-Herzégovine, notamment en y installant un représentant spécial qui occupe la fonction de chef de la délégation de l'UE. Dans cette optique, l'Union européenne avait mis sur pied une mission de police ayant pour but de soutenir les services de sécurité afin de combattre la corruption. Cette mission s'est terminée en 2012, mais l'UE continue de soutenir ces types de services par l'intermédiaire de son représentant spécial. Finalement, chaque année la Commission européenne publie un rapport d'avancement sur les progrès effectués par la Bosnie-Herzégovine afin de pouvoir intégrer l'Union européenne.

Des tensions culturelles qui persistent

Afin de pouvoir se joindre à l'UE, la Bosnie-Herzégovine doit travailler quelques aspects. Tout d'abord, le gouvernement a dû adopter une loi sur le recensement dans l'optique de mieux répondre aux diversités culturelles, telles que l'appartenance ethnique, l'égalité linguistique et la protection des minorités (5). De plus, le gouvernement a adopté une loi sur l'aide publique visant à avoir un meilleur contrôle sur son financement ainsi que sa répartition, et ce, afin d'essayer de contrer les problèmes de corruption qui font rage dans le pays (6).

Mais ultimement, afin de favoriser l'adhésion à l'UE, les objectifs qu'il doit atteindre servent principalement à stabiliser la population. Effectivement, pour intégrer le regroupement de pays européens, la Bosnie-Herzégovine doit d'abord montrer qu'elle est en mesure de stabiliser les relations régionales difficiles qui persistent en son sein (7). L'idée derrière cette stabilisation est de permettre au pays balkanique de s'aligner vers une idéologie de coopération interculturelle, comme le proposent les réformes de l'UE, plutôt que de vivre une constante confrontation entre les habitants issus de cultures différentes.

Même si, au fil des ans, l'État est parvenu à améliorer ses structures, le problème reste encore le climat instable qui pèse depuis la guerre croato-bosniaque et celle de Bosnie-Herzégovine, conflits qui perdurèrent de 1992 à 1995 (8). Les tensions qui règnent au sein du pays font en sorte de rendre non seulement les habitants réticents à l'intégration à l'UE, mais aussi les membres de celle-ci qui ne désirent pas se retrouver avec un pays en grande instabilité au sein de leur union (9).

Une stabilité recherchée

Même si le pays est considéré comme un candidat potentiel depuis 2003, les divers gouvernements qui se sont succédé ont mis en oeuvre des efforts afin de satisfaire les critères de sélection de l'Union européenne. Les résultats, même s'ils vont en s'améliorant, se trouvent toujours en bas des attentes (10). Selon les recherches de Pierre Verluise, directeur de recherche à l'Institut des Relations internationales et stratégiques (IRIS), les chances de voir la Bosnie-Herzégovine joindre l'UE sont, pour l'instant, assez faibles puisque le pays ne semble pas en mesure de se stabiliser économiquement. Celui-ci présente un taux de chômage de 27 % contre une moyenne de 21 % dans les Balkans. De plus, le chercheur souligne : qu'« [a]ucun consensus n'a été dégagé en vue de garantir et d'améliorer le fonctionnement des institutions, tout en sauvegardant les intérêts des peuples qui composent le pays, notamment au regard de la volonté de l'ensemble du pays d'adhérer à l'UE (11). »

Bref, s'il y avait un mot à retenir d'une éventuelle intégration de la Bosnie-Herzégovine à l'Union européenne, ce serait « stabilité ». En effet, tous les experts en la matière, les politiciens comme les diverses organisations politiques s'étant prononcés sur la question, s'entendent. La Bosnie-Herzégovine doit stabiliser les relations fragiles entre ses habitants de diverses cultures si elle veut un jour être en mesure d'intégrer l'UE. Si elle y arrive, elle sera en mesure d'atteindre plus facilement les buts fixés par l'UE.




Références:

(1) COMMISSION EUROPÉENNE. « Bosnie-Herzégovine », Élargissement, [en ligne], 27 juin 2013, http://ec.europa.eu/enlargement/countries/detailed... nia-herzegovina/index_fr.htm, (Page consultée le 29 janvier 2015).

(2) SALLES, Alain. « Mladen Ivanic : "La Bosnie fait partie de l'Europe" », Le Monde, [en ligne], 11 octobre 2014, http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/10/11/ml... (Page consultée le 29 janvier 2015).

(3) COMMISSION EUROPÉENNE. Op. Cit.

(4) UNION EUROPÉENNE ACTION EXTÉRIEURE. « Relations de l'UE avec la Bosnie-Herzégovine », Union Européenne Action Extérieure, [en ligne], 2015, http://eeas. europa.eu/bosnia_and_herzegovina/index_fr.htm, (Page consultée le 29 janvier 2015).

(5) AMÉNAGEMENT LINGUISTIQUE DANS LE MONDE. « Loi sur le recensement de la population, des ménages et des logements en Bosnie-Herzégovine en 2013 », Aménagement linguistique dans le monde, [en ligne], 2013, http://www.axl.cefan.ulaval. ca/europe/bosnieherz-lois_div.htm, (Page consultée le 29 janvier 2015).

(6) ASSOCIATION SARAJEVO. « La Bosnie-Herzégovine a un gouvernement », Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic, [en ligne], 11 février 2012, http://www.association-sarajevo.org/spipac16.ht ml?article812, (Page consultée le 29 janvier 2015).

(7) CAVAILLÈS, Christophe. « Pourquoi la Bosnie ne prend pas le chemin de l'Union européenne », Toulouze7.com, 12 novembre 2010, [en ligne], http://www.toulouse7.com/ 2010/11/12 /pourquoi-la-bosnie-ne-prend-pas-le-chemin-de-luni... (Page consultée le 29 janvier 2015).

(8) LE MONDE ET AGENCE FRANCE PRESSE. « La guerre en Bosnie-Herzégovine a fait chuter sa population de 600 000 personnes », Le Monde, 5 novembre 2013, [en ligne], http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/11/05/la... (Page consultée le 30 janvier 2015).

(9) SALLES, Alain. Op. Cit.

(10) VERLUISE, Pierre. « UE : Prochains élargissements ? De l'UE-27 à l'UE-36 ou plus ? », diploweb.com ? La revue géopolitique, 20 janvier 2013, [en ligne], http://www.diplo web.com/UE-Prochains-elargissements-De-l.html, (Page consultée le 30 janvier 2015).

(11) Loc. cit.

Autres références

FRANCE DIPLOMATIE. « Présentation de la Bosnie-Herzégovine », France Diplomatie, 2015, [en ligne], http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/bos... entation-de-la-bosnie/, (Page consultée le 30 janvier 2015).

GILLET, Amandine. « La Bosnie-Herzégovine bientôt candidate à l'UE », EurActiv.fr, 22 février 2012, [en ligne], http://www.euractiv.fr/elargissement/la-bosnie-her... (Page consultée le 30 janvier 2015).

Dernière modification: 2015-02-09 07:59:38

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La corruption étouffe la Bosnie-Herzégovine
>février 2018


La galère économique de la Bosnie-et-Herzégovine
>novembre 2016


Intégration de la Bosnie-Herzégovine à l'Union européenne : une longue démarche
>février 2015


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016