23 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

27 janvier 2015

Singapour : le pays à envier pour le commerce


Marie-Luce Morin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

Depuis 2004, la Banque mondiale (BM) publie un rapport annuel visant à évaluer le taux de régulation du commerce international (1). Elle tente, au moyen du rapport Doing Business, de déterminer quels sont les outils de régulation qui ont une influence sur le marché mondial. Par la suite, la BM, à l'aide de différentes caractéristiques, classe les pays en fonction de leur capacité à faire des affaires.

Dans le Doing Business de 2014, dix critères ont été utilisés : débuter une entreprise, obtenir un permis de construction, protéger les investisseurs minoritaires, obtenir du crédit, faire de l'import-export, remédier à l'insolvabilité, enregistrer des propriétés, payer les taxes, faire des contrats et avoir de l'électricité (2).

Parmi ceux-ci, il y en a cinq où Singapour s'est classé dans les cinq premiers rangs. Le pays est notamment premier dans faire du commerce d'import-export et deuxième dans protéger les investisseurs (3). Par ailleurs, en 2014, Singapour se classe pour une neuvième année consécutive au premier rang de ce rapport annuel, ce qui n'est pas surprenant pour un pays affichant un taux de chômage de 1,9 % et des taux d'intérêt de 0,19 % pour la même année (4).

Selon les experts, d'autres facteurs constituent une force pour le commerce à Singapour. On peut considérer entre autres le fait que ce soit le même parti politique qui gouverne depuis des années, ce qui a pour effet de donner une stabilité à la politique économique (5). Il y a également la petite quantité de documents nécessaires à l'ouverture d'une entreprise et à son exploitation, de même que le faible taux d'imposition aux entreprises qui est d'ailleurs envié par les autres pays (6). Enfin, la transparence et la facilité d'accès aux lois et aux règlements sur les entreprises représentent une valeur ajoutée (7).




Références:

(1) Banque mondiale, Doing Business 2004 - Understanding regulations, septembre 2003, http://www.doingbusiness.org/reports/global-report... 26 janvier 2015.

(2) Banque mondiale, Doing Business 2014 - Understanding regulations for Small and Medium-size Entreprises, 29 octobre 2013, http://www.doingbusiness.org/reports/global-report... 26 janvier 2015.

(3) Singapore Custom, « Singapore Tops Business-friendly Country Ranking for 8 Years in Row », Singapore Customs Newsletter, no° 27 novebre/décembre 2013, http://www.customs.gov.sg/insync/Issue27/article6.html, page consultée le 26 janvier 2015.

(4) Trading Economic, Singapour - Indicateurs économiques ? 2014, http://fr.tradingeconomics.com/singapore/unemployment-rate, 30 janvier 2015.

(5) Morin, Marie-Claude, « Pourquoi il est si facile de faire des affaires à Singapour », Les Affaires, 4 février 2012, http://www.lesaffaires.com/archives/generale/pourq... page consultée le 26 janvier 2015.

(6) Loc.cit.

(7) M-C. Morin, op.cit.

Dernière modification: 2015-02-02 07:49:38

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Sommet sur la sécurité en Asie : le statu quo à l'honneur
>septembre 2017


Singapour : le pays à envier pour le commerce
>janvier 2015


L'ASEAN à la recherche de stabilité
>septembre 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016