15 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

18 septembre 2005

Le Bundestag est dans la controverse


Daniel Jolette
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2017
Réélection en Allemagne d’un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juillet
2017
Début du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne

décembre
2015
Fin d’une année record pour l’immigration en Allemagne

septembre
2015
Adoption d'un plan par l'Union européenne afin de répartir 120 000 demandeurs d'asile

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

septembre
2013
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

septembre
2009
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

septembre
2005
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

septembre
2002
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

septembre
1998
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

octobre
1994
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Helmut Kohl

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

Les élections législatives allemandes ont eu lieu le 18 septembre dernier. Le résultat est partagé et l'Allemagne est tombée dans une polémique électorale. Depuis, les deux principaux partis se livrent une lutte politique pour savoir qui formera le gouvernement.

L'Union chrétienne-démocrate et l'Union chrétienne sociale (CDU/CSU) forme le parti dirigé par Angela Merkel qui a obtenu le plus grand nombre de sièges, soit 225. Cette formation, qui représente la droite conservatrice, est la plus à droite, des partis élus, dans le paysage politique allemand. Avec l'appui de 35,2% de l'électorat, le CDU/CSU devance de seulement trois sièges le Parti social-démocrate (SPD) dirigé par le chancelier sortant Gerhard Schröder. Le SPD a récolté 222 sièges et 34,3% du vote.

Les deux grands partis sont talonnés par trois plus petits. Il s'agit du Parti libéral-démocrate (FDP) avec 61 sièges, le Parti de gauche avec 54 sièges et les Verts qui ont récolté 51 sièges. Lors des précédents gouvernements, les sociaux-démocrates du SPD s'alliaient traditionnellement aux Verts et les partis chrétiens-démocrates (CDU/CSU) s'alliaient aux libéraux du FDP. Mais aujourd'hui, aucune de ces alliances ne forment la majorité au Parlement.

La CDU/CSU, s'appuyant sur ses trois sièges de plus que le SPD, estime donc avoir le mandat de former le nouveau gouvernement. Par contre, le chancelier sortant, Gerhard Schröder, considère que la CDU et sa s?ur bavaroise, la CSU, forment deux partis distincts et que leurs résultats doivent être comptés séparément. Le camp conservateur rétorque que la CDU/CSU forme un bloc depuis plusieurs décennies et que c'est lui qui a la confiance des électeurs.

Pour régler cette crise, plusieurs coalitions sont envisagées. Tout d'abord, la grande coalition qui regrouperait le SPD et la CDU/CSU est la plus probable. Elle permettrait la réalisation de plusieurs initiatives qui font déjà consensus entre les deux partis, comme une réduction de taxe pour les employeurs et une réforme du système de santé. Elle donnerait également une position confortable au gouvernement avec 70% des suffrages. Cette alliance fonctionne déjà dans plusieurs gouvernements régionaux.

En revanche, cette coalition présente un grand risque d'immobilisme dans les domaines qui ne font pas consensus. C'est aussi un grand risque pour le SPD qui pourrait perdre son aile gauche au profit du Parti de gauche qui l'attaque quotidiennement en l'accusant de gouverner trop au centre. Enfin, un autre problème de taille pourrait nuire à cette coalition : Celui de désigner un chancelier entre Angela Merkel et Gerhard Schröder.

La coalition « feu tricolore » (The Traffic Light Coalition) est une autre option. Elle serait composée du SPD (rouge), des Verts et du FDP (jaune). Cette coalition est envisagée depuis la déclaration de Gerhard Schröder qui se dit prêt à entamer des négociations « avec tous les partis ». Dans les années 70 et 80, des alliances ont déjà eu lieu entre le SPD et le FDP. Aujourd'hui, cette coalition pourrait sûrement tenir sur les questions morales et de liberté civile, mais elle pourrait vite se diviser sur les questions économiques et sociales. En effet, le FDP propose des politiques économiques très à droite. Enfin, comme pour la grande coalition, la coalition « feu tricolore » pourrait connaître plusieurs difficultés au niveau de la sélection de ses chefs.

La coalition « rouge-rouge-vert » serait une autre alliance possible entre le Parti de gauche (rouge), le SPD (rouge) et les Verts. Elle serait composée de partis qui se décrivent tous comme de gauche, mais qui en pratique ont de grandes divisions. Cette coalition serait composée du Parti de gauche qui est le parti le plus à gauche de la politique allemande. Cette formation regroupe d'anciens membres du Parti de la démocratie socialiste (PDS) et d'anciens membres du SDP qui l'ont déserté, le trouvant trop à droite. La coalition « rouge-rouge-vert » semble peu plausible car plusieurs membres de l'ancien PDS et des Verts, surtout ceux de l'Allemagne de l'Est, auront beaucoup de difficulté à travailler avec les gens du SPD.

Enfin, la coalition jamaïcaine, en référence au drapeau noir-jaune-vert de la Jamaïque, est une autre option. Elle réunirait les Verts, le FDP (jaune) et la CDU/CSU (noir). Cette alliance est toutefois très peu probable à cause des profondes divergences idéologiques des chrétiens-démocrates et libéraux, d'un côté, et des écologistes de l'autre.

La crise politique allemande perdure depuis l'élection du 18 septembre. Cette incertitude pèse lourd sur la vitalité économique de l'Allemagne et plusieurs financiers souhaitent une résolution rapide. Pourtant, il reste l'élection dans la région de Dresde qui a été reportée au 2 octobre à cause du décès d'un des candidats. Cette région fera l'objet d'une chaude lutte jusqu'à la fin à cause de la volonté de chaque camp de renforcer ses appuis. Ensuite, le Bundestag se réunira d'ici le 18 octobre 2005 pour voir s'il est possible de former une coalition viable. Sinon, une nouvelle élection aura lieu en 2006. Mark Mardell de la BBC résume la situation ainsi : « Clairement quelqu'un devra briser ses promesses, avaler sa fierté et abandonner ses principes pour le pouvoir.(1)»




Références:

(1) BBC NEWS, « German ''war of the chancellors'' », http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/4262966.stm, 20 septembre 2005

BBC NEWS, « German poll rivals break the ice », http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/4270260.stm, 22 septembre 2005

BBC NEWS, « Analysis : German power struggle », http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/4252382.stm, 19 septembre 2005

JACOB, Antoine et Adrien DE TRICORNOT. « Affaiblis, les chrétiens-démocrates font bloc derrière Angela Merkel », Le Monde.fr, http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-... 22 septembre 2005

LeMonde avec AFP, « Gerhard Schröder et Angela Merkel campent sur leurs positions », http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-... 22 septembre 2005

PHAM VIET LAC, Anne-Laure. « Bras de fer engagé entre CDU et SPD », L'Express.fr, http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=273, 22 septembre 2005

LECUIT, Pauline. « Le bal des tractations », L'Express.fr, http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=256, 21 septembre 2005

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'Allemagne ouvre la porte au cannabis
>février 2019


Allemagne : puissance économique n'est pas synonyme de puissance militaire
>octobre 2018


L'Allemagne de Merkel : Wir Schaffen Das
>avril 2018


Grève historique en Allemagne
>mars 2018


Fin des négociations pour une coalition : le nouveau gouvernement allemand enfin formé
>février 2018


Nord Stream 2 : une véritable saga autour d'un projet de pipeline en Europe
>janvier 2018


Vers une étrange répétition de l'histoire ?
>janvier 2018


Le plan Merkel : gage de prospérité pour l'Afrique?
>décembre 2017


Le vieillissement démographique en Allemagne : une réalité alarmante
>novembre 2017


Le B.R.I.C.S parmi les grandes puissances du G20 à Hambourg
>octobre 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016