Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

27 janvier 2015

Non-respect de la loi électorale aux Comores : les élections encore une fois reportées


Yoan Lebel Gaudreault
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
1995
Tentative de coup d'État aux Comores

mars
1990
Élection de Said Mohamed Djohar à la présidence des Comores

novembre
1989
Assassinat du président Ahmed Abdallah aux Comores

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

Le premier tour des élections législatives et municipales aux Comores a encore été repoussé et, cette fois-ci, elles devraient avoir lieu le 25 janvier 2015. Celles-ci, qui devaient au préalable se dérouler en novembre 2014, avaient déjà été reportées au 28 décembre 2014 par décret présidentiel (1). Cette décision avait été prise compte tenu qu'il manquait 800 millions de francs comoriens au budget (2), soit près 1,6 millions d'euros.

Cette fois-ci, le report est dû au fait que le gouvernement a contrevenu à l'article 8 de la loi électorale qui exige que « le fichier électoral [soit] arrêté 90 jours avant la date du ou des scrutins (3) ». Cette décision de la Commission électorale nationale indépendante (CÉNI) survient à la suite de la requête du chef du premier parti de l'opposition, l'Alliance nationale pour les Comores, Mohamoudou Ali Mohamed (4). Il s'agit d'une avancée pour cette jeune république fédérale qui a connu depuis son indépendance, en 1975, 20 coups d'états ou tentatives de déstabilisation (5).

Ces élections législatives ne s'annoncent pas faciles pour le parti de l'actuel président Ikililou Dhoinine, l'Union pour le développement du Comores (UPDC), qui doit composer avec des accusations de corruption et le retour de l'ancien président Ahmed Abdallah Sambi avec le parti Juwa(6). Pour ce dernier, une victoire aux législatives permettrait de modifier la Constitution et ainsi se présenter à la présidentielle en 2016 (7). Pour l'instant, celle-ci exige que chacune des trois îles formant l'archipel aient à son tour un membre issu de l'une d'entre elles au poste de président. Or, l'île d'Anjouan, d'où provient Sambi, a déjà eu sa chance (8).

Au total, 846 candidats tenteront de se partager les 33 sièges du Parlement unicaméral des Comores. Le parti Jawad est donné favori lors du deuxième tour des législatives qui aura lieu le 22 février 2015 (9).




Références:

(1) YOUSSOUF, Ibrahim. « Élection reportées au mois de décembre aux Comores », RFI, 24 septembre 2014, [En ligne], http://www.rfi.fr/afrique/20140924-elections-repor... (page consultée le 25 janvier 2015).

(2) Ibid.

(3) MAINA, Simon. « Comores : élections législatives et communales reportées », RFI, 25 octobre 2014, [En ligne], http://www.rfi.fr/afrique/20141025-comores-electio... (page consultée le 25 janvier 2015).

(4) Ibid.

(5) AFP. « Législatives aux Comores dans une ambiance paisible », Libération, 25 janvier 2015, [En ligne], http://www.liberation.fr/monde/2015/01/25/legislat... (page consultée le 25 janvier 2015).

(6) Ibid.

(7) AFP. « Législatives aux Comores, une répétition générale avant la présidentielle », Seychelles News, 23 janvier 2015, [En ligne], http://www.seychellesnewsagency.com/articles/2234/... (page consultée le 25 janvier 2015).

(8) Ibid.

(9) AFP. « Législatives aux Comores, une répétition générale avant la présidentielle », op. cit.

Dernière modification: 2015-02-02 07:56:06

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Non-respect de la loi électorale aux Comores : les élections encore une fois reportées
>janvier 2015


Élections aux Comores : l'expression du changement par la continuité
>janvier 2011


Élections aux Comores : pas de changements majeurs
>janvier 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016