23 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

27 janvier 2015

Kenya : la «meilleure moins pire» économie


Lucas Bellemare
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2008
Signature d'un accord de paix au Kenya

décembre
2002
Élection de Mwai Kibaki à la présidence du Kenya

juillet
1985
Ouverture d'une conférence internationale sur les femmes à Nairobi

août
1978
Décès du président kényan Jomo Kenyatta

octobre
1969
Interdiction du Kenya People's Union par le président Jomo Kenyatta

décembre
1963
Proclamation de l'indépendance du Kenya

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

octobre
1952
Proclamation de l'état d'urgence au Kenya à la suite de la révolte des Mau-Mau

«La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l'on vénère (1).» Cette phrase fut prononcée par Calvin Coolidge, 30e président des États-Unis, de 1923 à 1929. En somme, Coolidge voulait, ou plutôt tentait de faire comprendre que l'argent pour un chef d'État était un moyen devant servir à améliorer les conditions du pays. Gérée de bonne manière, la richesse élevée d'un pays serait un gage de prospérité et de stabilité. C'est une leçon que le Kenya ne semble pas avoir apprise.

La soi-disant première économie au bord du désastre

Il y a trois ans, on considérait le Kenya comme le chef de file des pays d'Afrique de l'Est, selon les considérations économiques (2). En effet, en 2012, le pays connaissait une croissance économique de 5,1%, notamment en raison de la découverte de réserves de pétrole et de gaz naturel, ayant comme principale conséquence l'augmentation des investissements (3).

Paradoxalement, si ces informations pouvaient laisser croire à un espoir possible pour le Kenya, la facette cachée de cette histoire ferait pleurer l'ancien président Coolidge. En effet, malgré la croissance montrée précédemment, le PIB par habitant reste très faible, soit 970 dollars américains par personne en 2012 (4). De plus, avec une dette publique représentant 53% du PIB au début de 2013, les résultats sont très éloignés des prévisions (5).

Plusieurs phénomènes peuvent expliquer cela. D'une part, lors de l'exercice financier de 2011-2012, le pays connut une sécheresse importante, qui pénalisa les récoltes et la production d'hydro-électricité (6). De plus, le Kenya est engagé dans un conflit, avec l'Éthiopie, contre le groupe terroriste somalien Al-Shabaab, ce qui a pour impact d'augmenter le budget des forces armées et de réduire les revenus touristiques (7). Enfin, nous pourrions mentionner d'autres facteurs comme la structure économique interne, l'augmentation des dépenses publiques en 2013, en raison des élections, ou la dépréciation de la monnaie nationale face à l'euro ou au dollar (8).

La comptabilité à la rescousse

À la vue des statistiques, la situation semblait emprunter une pente descendante. En effet, le Fonds monétaire internationale (FMI) avait prêté 110 millions de dollars en 2012 au Kenya afin de relancer son activité économique (9). L'aide total cumulée, soit 10 milliards de dollars, fut utilisée dans les infrastructures, l'administration publique et la restructuration de l'économie (10). Malgré tout, surtout en raison de l'inflation, la situation ne se redressa pas (11). En juillet 2013, l'on apprenait que la dette du pays atteignait 22,38 milliards de dollars, représentant près de 60% du PIB (12). De plus, en 2014, le pays connut une importante inflation, atteignant un pic à 8,36% en été (13).

Cependant, de nouvelles règles comptables modifièrent la situation. À la suite d'un changement dans la méthode de calcul du PIB, celui-ci devient 25% plus important que les estimations de 2013 (14). La croissance pour la même année est aussi revue à la hausse, soit 5,7% au lieu de 4,7% (15). De ce fait, les économistes de la Banque mondiale considèrent maintenant le Kenya comme une économie de classe moyenne, comparativement à une économie faible (16).

Si cette amélioration théorique peut laisser croire à un progrès, il ne faut pas penser que les Kenyans puissent faire table rase du passé. Il reste du travail à faire. Pour l'exercice 2014-2015, le président du pays, Uhuru Kenyatta, annonça sa volonté de réduire la dette de 50% en diminuant les emprunts publics, espérant ainsi renforcer le secteur privé et stimuler la croissance (17).

Les risques restent tout de même grands. En effet, malgré la mise à jour, il n'y a aucune garantie que l'économie kenyane puisse absorber la dette, surtout que les revenus du pays demeurent inchangés (18). De plus, le ratio d'exportation du Kenya s'élève à 16,7%, comparativement à 29% pour les importations, ce qui n'aide pas à combler le déficit, et donc la dette (19).

Il est certain que, comparativement à d'autres pays, le Kenya s'en sort relativement bien, à défaut d'avoir une bonne santé économique. Cela n'empêche pas que ce pays connait des difficultés depuis quelques années sinon plus. L'avenir nous dira si, d'une part, le Kenya pourra résister à son endettement, et si, d'autre part, la population en bénéficiera.




Références:

1. EVENE. Calvin Coolidge a dit... [En ligne], http://evene.lefigaro.fr/citations/calvin-coolidge (page consultée le 22 janvier 2015).

2. FRANCE DIPLOMATIE. Présentation du Kenya [En ligne], http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/ken... (page consultée le 22 janvier 2015).

3. Loc.cit.

4. Loc.ci... MONDIALE. Kenya [En ligne], http://www.statistiques-mondiales.com/kenya.htm (page consultée le 22 janvier 2015).

6. FRANCE DIPLOMATIE. Op.cit.

7. GÉOPOLITIQUE DES CONFLITS. En Somalie, un conflit régional ouvert. Le Monde, 5 mars 2012 [En ligne], http://geopolitiqueconflits.blog.lemonde.fr/2012/0... (page consultée le 22 janvier 2015).

8. MOACINTER. Kenya : hausse de la dette publique [En ligne], http://www.moacinter.com/index.php?option=com_k2&v... (page consultée le 22 janvier 2015).

9. YONGA Romuald. Le FMI décaisse 110 millions de dollars en faveur du Kenya, African Markets, 27 octobre 2012 [En ligne], http://www.african-markets.com/fr/actualite/afriqu... (page consultée le 22 janvier 2015).

10. AGENCE ECOFINANCE. Le Kenya accumule 23 milliards $ de dettes publiques [En ligne], http://www.agenceecofin.com/gestion-publique/2410-... (page consultée le 22 janvier 2015).

11. YONGA Romuald. Op.cit.

12. AGENCE ECOFINANCE. Op.cit.

13. TRADING ECONOMICS. Kenya inflation rate [En ligne], http://www.tradingeconomics.com/kenya/inflation-cpi (page consultée le 22 janvier 2015).

14. BBC AFRIQUE. Kenya : embellie économique. 30 septembre 2014 [En ligne], http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2014/09/140930... (page consultée le 22 janvier 2015).

15. Loc.cit.

16. Loc.... Mimouna. Kenya : réduction de la dette intérieure. Le Girot, 6 août 2014 [En ligne], http://legriot.info/12470-kenya-reduction-de-la-de... (page consultée le 22 janvier 2015).

18. MISTIAEN Johan. Kenya's re-based national accounts: myths, facts, and the consequences. The World Bank, 13 novembre 2014 [En ligne], http://blogs.worldbank.org/opendata/kenya-s-re-bas... (page consultée le 22 janvier 2015).

19. Loc.cit.

Dernière modification: 2015-02-02 07:58:08

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Incertitude, violence et crise politique après l'élection kényane du 26 octobre 2017
>novembre 2017


Pouvoir centralisé et élection invalidée au Kenya
>septembre 2017


La CPI retire ses accusations envers le vice-président kenyan
>septembre 2016


Kenya : la «meilleure moins pire» économie
>janvier 2015


Coup dur pour la CPI : les accusations contre le président kenyan retirées
>janvier 2015


Région des Grands Lacs : un sommet pour la paix ?
>octobre 2013


Élections historiques au Kenya
>septembre 2013


La population du Kenya donne son appui à la nouvelle Constitution
>septembre 2010


Le voyage africain d'Hillary Clinton
>septembre 2009


Le Kenya retrouve son calme
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019