19 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 janvier 2015

Zambie: qui succédera au « King Cobra »?


Jordan Lavigne-Pelletier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
1991
Élection de Frederick Chiluba à la présidence de la Zambie

mars
1977
Déclenchement du conflit du Shaba au Zaïre

octobre
1964
Proclamation de l'indépendance de la Zambie

Le 28 octobre 2014, le président de la Zambie Michael Sata, surnommé « King Cobra » en raison de son franc-parler, mourait des suites d'une longue maladie. La Constitution zambienne prévoit la tenue d'une élection dans les 90 jours suivant la mort du président. Les Zambiens seront donc appelés aux urnes le 20 janvier 2015 afin de choisir leur prochain dirigeant. Les fonctions présidentielles sont actuellement assurées à titre intérimaire par le vice-président Guy Scott.

Une structure politique hybride

La Constitution zambienne définit le pays comme étant une république démocratique dotée d'un système présidentiel. Cependant, ce n'est qu'en 1991 qu'ont lieu les premières véritables élections multipartites (1).

Si le système politique zambien est foncièrement présidentiel, il faut toutefois souligner l'influence du passé colonial britannique du pays (2). En effet, le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et le Parlement, contrairement par exemple au système américain où la séparation des pouvoirs est beaucoup plus nette. Cette particularité confère au président une importance accrue et fait de lui la véritable pièce maitresse de l'échiquier politique zambien (3).

Une succession tumultueuse

La mort du président Sata a laissé son parti, le Front patriotique (FP), en proie à la division. Constitutionnellement, le pouvoir revient automatiquement au vice-président Guy Scott. Cependant, Scott est d'origine écossaise et ses deux parents ne sont pas nés en Zambie, ce qui fait qu'il ne peut briguer la présidence. De plus, le fait que Scott soit blanc a provoqué un tollé au sein d'une frange de la population qui voyait en cela un retour en arrière (4).

Déjà politiquement faible, Scott a commis une bourde en révoquant son rival Edgar Lungu du poste de secrétaire général du parti. Un geste qui n'a pas tardé à provoquer des émeutes à travers le pays, forçant Scott à revenir sur sa décision (5). Le parti a finalement nommé Lungu à sa tête. Toutefois, ces luttes intestines ont certainement nui au FP en lui faisant perdre un temps précieux durant la campagne (6).

Une campagne électorale brève, mais sous tension

Si la division a rongé le FP presque tout au long de cette campagne, on peut en dire tout autant pour le Mouvement pour la démocratie multipartite (MMD). L'ancien président, Rupiah Banda, a annoncé qu'il serait la tête d'affiche du MMD pour cette présidentielle, une affirmation qui fut vite contredite par le chef actuel du parti, Nevers Mumba (7).

Devant des ennemis divisés, l'Alliance démocratique unie (UPND), menée par Hakainde Hichilema, a gagné du terrain durant la campagne. Ce dernier s'est même déjà autoproclamé grand vainqueur de l'élection à la vue de sondages lui étant favorables (8).

La majeure partie de cette campagne électorale a tourné autour du développement économique, particulièrement du secteur minier. Le pays est le deuxième producteur de cuivre en Afrique et ce secteur représente 25% des revenus du gouvernement (9). Un autre enjeu économique qui fut au coeur des débats fut celui du prix de l'essence. En effet, alors que le prix du baril est à son plus bas depuis des années, les prix à la pompe restent très élevés en Zambie, nuisant du même coup à la croissance économique (10). Un point sur lequel Hichilema, un économiste de formation, a insisté beaucoup pour se rallier la faveur populaire (11). La campagne électorale a aussi été clairsemée d'épisodes de violences sporadiques entre les partisans du FP et du UPND, en lien avec cette situation économique difficile que traverse le pays (12).

Au final, la lutte sera extrêmement serrée entre ces deux opposants. Le résultat : difficile à prédire. Cependant, force est d'admettre que malgré un lent départ, Edgar Lungu a fini cette campagne en lion. Il a notamment réussit à rallier à sa cause Rupiah Banda qui s'est retourné contre son propre parti (MMD), ce qui devrait lui permettre d'aller chercher des appuis supplémentaires considérables (13).

Mais peu importe le gagnant de cette joute politique, il pourrait bien s'agir d'une victoire à la Pyrrhus. Le pays faisant face à une situation économique quelque peu morose, notamment un chômage élevé, le prochain président héritera d'une situation précaire (14). Et ce, sans compter le peu de marge de manoeuvre dont il disposera étant donné que la prochaine élection aura lieu obligatoirement en 2016 (15).




Références:

1. LAVROFF, Dmitri-Georges, «Marqué à l'origine par l'influence des traditions britanniques le régime s'achemine vers l'institution du parti unique», LE MONDE DIPLOMATIQUE, août 1971, http://www.monde-diplomatique.fr/1971/08/LAVROFF/30458, (page consultée le 18 janvier 2015).

2. PERSPECTIVE MONDE, «Zambie», http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/ZMB/fr.html, (page consultée le 18 janvier 2015).

3. Ibid.

4. GALLEY, Anani, «Zambie/Guy Scott : Peau noire et Président blanc qui surprend G. Bush», AFRIQUINFOS, 7 janvier 2015, http://www.afriquinfos.com/articles/2015/1/7/zambi... (page consultée le 18 janvier 2015).

5. Ibid.

6. ROGO, Paulo, «Zambia's election: What's at stake for the country's economy?», CSMONITOR, 19 janvier 2015, http://www.csmonitor.com/World/Africa/2015/0119/Za... (page consultée le 19 janvier 2015).

7. RFI, «Zambie: l'échéance présidentielle de 2015 suscite des ambitions», 11 novembre 2014, http://www.rfi.fr/afrique/20141121-zambie-echeance... (page consultée le 18 janvier 2015).

8. ADAMU, Peter, «Zambia: Hichilema Declaration of Victory Shocks PF», ALLAFRICA, 11 janvier 2015, http://allafrica.com/stories/201501120500.html, (page consultée le 18 janvier 2015).

9. ROGO, Paulo, op.cit.

10. THE MARAVI POST, «Zambia Elections: Violence mars campagning as HH says PF should reduce fuel prices at the pump», 10 janvier 2015, http://www.maravipost.com/201501107940/South-South... (page consultée le 18 janvier 2015).

11. Ibid.

12. Ibid.

13. PARKER, Gillian, «Zambia gears up for presidential vote», VOICE OF AMERICA, 14 janviers 2015, http://www.voanews.com/content/zambia-gears-up-for... (page consultée le 18 janvier 2015).

14. Ibid.

15. Ibid.

Dernière modification: 2015-01-26 08:00:39

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Crise de la dette zambienne : fake news ou prédiction ?
>février 2019


L'arrestation d'Hakainde Hichilema sème la polémique en Zambie
>octobre 2017


Terreur dans la capitale zambienne
>septembre 2016


Zambie: qui succédera au « King Cobra »?
>janvier 2015


Un nouvel espoir pour la Zambie
>décembre 2008


Mort du président zambien en France
>septembre 2008


Blacksmith Institute publie un palmarès des pollueurs
>septembre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019