27 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 janvier 2015

Un rapprochement récent entre l'Inde et la Chine


Dragana Puhalo
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2019
Réélection en Inde d'un gouvernement dirigé par le Bharatiya Janata Party de Narendra Modi

août
2018
Début d’inondations dévastatrices en Inde

avril
2014
Élection en Inde d'un gouvernement dirigé par le Parti Bharatiya Janata de Narendra Modi

avril
2009
Tenue d'élections législatives en Inde

novembre
2008
Attentats terroristes à Bombay, en Inde

avril
2004
Tenue d'élections législatives en Inde

janvier
2001
Tremblement de terre dévastateur à Gujarat, en Inde

septembre
1999
Tenue d'élections législatives en Inde

mai
1998
Explosion d'une première bombe atomique par le Pakistan

février
1998
Tenue d'élections législatives en Inde

avril
1996
Tenue d'élections législatives en Inde

mai
1991
Assassinat de l'ex-premier ministre indien Rajiv Gandhi

novembre
1989
Élection d'un gouvernement du Front national en Inde dirigé par V. P. Singh

décembre
1984
Tragédie industrielle à Bhopal, en Inde

octobre
1984
Assassinat de la première ministre indienne Indira Gandhi

janvier
1980
Élection du parti du Congrès d'Indira Gandhi en Inde

octobre
1979
Attribution du prix Nobel de la paix à mère Teresa de Calcutta

mars
1977
Élection du Parti Janata en Inde

juin
1975
Proclamation de l'état d'urgence en Inde

Les relations diplomatiques sino-indiennes sont plutôt récentes. En fait, elles ont débuté en 1950, alors que les deux États se sont entendus pour établir une coexistence pacifique(1). Mais ce n'est qu'en 1996 que le président chinois a effectué une première visite diplomatique en Inde(2). La relation entre l'Inde et la Chine est marquée par les tensions, mais aussi par la nécessité. C'est d'ailleurs ce sentiment de nécessité qui les pousse à tenter de se rapprocher, notamment par des rencontres diplomatiques comme celle qui a eu lieu du 17 au 19 septembre 2014.

Une longue évolution

Depuis la fin de la Guerre froide, les relations sino-indiennes progressent lentement, mais sûrement. À l'exception d'un conflit majeur, lié aux essais nucléaires indiens de 1988, qui est aujourd'hui chose du passé, seules les questions territoriales dans quatre zones frontalières posent toujours problème dans leur relation(3). Au niveau politique, les questions de délimitation des frontières sont évidemment taboues.

Mais, même à ce niveau, les relations ont progressé. Effectivement, en 2003 l'Inde a reconnu l'appartenance du Tibet à la Chine, alors que la Chine a reconnu implicitement l'appartenance du Sikkim à l'Inde(4). De plus, de nombreux actes bilatéraux entre les deux États montrent un certain rapprochement entre l'Inde et la Chine. À titre d'exemple, ils ont signé bilatéralement un traité pour lutter contre le terrorisme en 2002. En 2005, ils ont adopté un partenariat stratégique, puis, aux conférences sur les changements climatiques de Doha et de Copenhague, ils ont adopté des positions similaires(5). Puis en septembre 2014, le président chinois Xi Jiping et le premier ministre indien Narendra Modi ont tenu une rencontre diplomatique en Inde qui a été obscurcie par l'intrusion d'un millier de soldats chinois dans la région du Ladakh (6). Cette intrusion ne pouvait pas être ignorée par le premier ministre indien, puisque ce dernier a été élu en condamnant la mollesse du gouvernement précédent.

Au niveau économique, les échanges commerciaux entre les deux nations se chiffraient à 0,264 milliard de dollars américains en 1991(7). Alors qu'en 2012, ces échanges atteignaient 66,5 milliards et qu'ils devraient atteindre 100 milliards en 2015, selon les dirigeants chinois et indiens(8).

Une rencontre marquée par des tensions

Alors qu'elle devait au départ traiter d'économie et de commerce, cette rencontre diplomatique a débuté avec des discussions sur le respect de la souveraineté respective des deux pays à la suite de l'intrusion chinoise(9).

Malgré tout, les progrès en matière de commerce ont été notables. Le président chinois a promis 20 milliards de dollars en investissement sur 5 ans. Il a aussi tenté de se faire rassurant par rapport aux inquiétudes de l'Inde liées à la route de la soie, celle-ci craignant un certain endiguement vu l'influence grandissante de la Chine dans la région. Pour ce faire, la Chine va créer deux parcs industriels en Inde et a aussi proposé de partager ses technologies nucléaires civiles ainsi que ferroviaires avec l'Inde. De plus, la Chine va construire un deuxième axe de transport routier et même possiblement l'étendre jusqu'au Bangladesh et à la Birmanie. Finalement, la Chine propose à l'Inde des investissements communs de la part des grandes banques de leur État respectif(10).

Une proximité nécessaire

Malgré les tensions constantes entre la Chine et l'Inde, cette dernière a tout intérêt à se rapprocher de la Chine, et ce, pour plusieurs raisons d'ordre économique, mais aussi pour préserver la paix.

En fait, il faut comprendre que si l'Inde est le centre de services du monde, la Chine est, pour sa part, la fabrique du monde. À ce titre, l'Inde souhaite y exporter ses matières premières, de même que son expertise en informatique et en pharmaceutique. À plus court terme elle a cependant besoin des investissements chinois qui pourraient permettre d'améliorer ses infrastructures(11). Ces améliorations permettraient non seulement de relancer la croissance économique en Inde, mais aussi de diminuer la pauvreté, qui est un enjeu de société majeur(12).

Par contre, la Chine n'est pas en reste. D'une part, la balance commerciale sino-indienne est largement en faveur de la Chine, s'établissant à 26 milliards de dollars en 2014(13). D'autre part, la Chine a de nombreux conflits territoriaux dans le sud-est asiatique, notamment avec le Japon. Une résolution des conflits territoriaux avec l'Inde pourrait donc permettre à la Chine de se concentrer sur d'autres problèmes.




Références:

(1) Agence de Presse Xinhua, «Panorama des principales visites des dirigeants chinois et indiens», en ligne 17 septembre 2014, http://french.xinhuanet.com/chine/2014-09/17/c_133650349.htm (page consultée le 15 janvier 2015)

(2) Ibid.

(3) SAINT-PAUL, Patrick, «L'Inde et la Chine jouent l'apaisement», Le Figaro, 24 octobre 2013, http://www.lefigaro.fr/international/2013/10/24/01... (page consultée le 15 janvier 2015)

(4) AGOSTINI-HEINRICH,Sophie, La Chine et l'Inde : développement des relations bilatérales sur fond de rivalité accrue, Montpellier, 2011, p.5.

(5) Ibid.

(6) SAINT-PAUL, Patrick, «La visite du président chinois en Inde ravive les tensions frontalières», Le Figaro, 18 septembre 2014, http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/18/01... (17 janvier 2015)

(7) SINGH, Swaran, «Les échanges commerciaux sino-indiens : des bases solides, un avenir prometteur», Perspective Chinoise, 91, septembre-octobre 2005, http://perspectiveschinoises.revues.org/915, (page consultée le 15 janvier 2015)

(8) AGENCE FRANCE-PRESSE, «Le premier ministre chinois veut une plus grande ouverture du marché à l'Inde», en ligne 21 mai 2013, http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/21/... (page consulté le janvier 2015)

SAINT-PAUL, Patrick, «La visite du président chinois...», op. cit.

(9) SAINT-PAUL, Patrick, «La visite du président chinois en Inde ravive les tensions frontalières», Le Figaro, 18 septembre 2014, http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/18/01... (17 janvier 2015)

(10) SHÂNTI, «Inde - Chine : le réchauffement du climat», 22 septembre 2014, http://www.shanti-am.com/fr/news/actualites-des-ma... (16 janvier 2015)

(11) Ibid.

(12) AGENCE FRANCE-PRESSE, «Inde: la querelle frontalière s'invite lors de la visite du président chinois», Le Nouvel Observateur, 18 septembre 2014, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140918.AFP6271/ inde-la-querelle-frontaliere-s-invite-lors-de-la-v... (16 janvier 2015)

(13) Ibid.

Dernière modification: 2015-01-26 08:02:18

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Inde : la Cour suprême décriminalise enfin l'homosexualité
>février 2019


Inde : un mur des femmes pour l'égalité déchaîne des affrontements
>février 2019


Les barrages du fleuve Narmada : un défi multifacette
>février 2019


Inde et Amérique latine : vers une coopération Sud-Sud?
>novembre 2018


L'Inde : la modernité avant tout
>mars 2018


Le sida en Inde : une crise ébranlant la tradition
>novembre 2017


Visite historique du premier ministre indien en Israël
>octobre 2017


Le microcrédit en Inde : un levier contre la pauvreté à réformer
>avril 2017


Le pari risqué de la démonétisation en Inde
>février 2017


Vers une meilleure qualité de l'air à New Delhi
>février 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016