17 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 janvier 2015

Transition politique en Afghanistan : les ruines de 13 années de gouverne de Karzaï


Amina Muminovic
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2014
Élection présidentielle en Afghanistan

septembre
2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

août
2009
Tenue d'une élection présidentielle en Afghanistan

octobre
2001
Bombardements par les Américains et les Britanniques en Afghanistan

septembre
1996
Prise de Kaboul, en Afghanistan, par les talibans

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

juillet
1980
Boycott des Jeux olympiques de Moscou par des pays occidentaux

décembre
1979
Intervention militaire soviétique en Afghanistan

juillet
1973
Proclamation de la République d'Afghanistan

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

L'hirondelle qui annonça le printemps afghan sous les allures de l'élection présidentielle du 5 avril et 14 juin 2014 marquait la fin du règne tumultueux d'Hamid Karzaï, mais surtout la première transition démocratique du pays. Ashraf Ghani, sorti fort lors du second tour des préliminaires, remporte cependant une victoire contestée par son rival Abdullah Abdullah pour motifs de fraude.

Un accord de partage de pouvoirs signé entre les deux hommes concède la présidence à Ghani et crée le poste de chef de l'exécutif pour Abdullah ; un dénouement salué par la communauté internationale(1). Contraint par la Constitution à seulement deux mandats consécutifs, Karzaï cède ainsi la présidence d'un pays toujours en guerre à Ashraf Ghani(2). L'heure est au bilan de 13 années en terrain miné.

La mise en scène occidentale

Dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis déploient leur intervention militaire en Afghanistan qui a notamment pour but de faire tomber le régime taliban(3). La communauté internationale se réunit, en novembre de la même année, à la conférence de Bonn ayant pour objectif de « créer un consensus sur la formation d'un gouvernement de transition et assurer la sécurité de la population afghane(4)».

C'est ainsi que l'Accord de Bonn crée le gouvernement intérimaire dans lequel Hamid Karzaï est désigné comme chef d'État provisoire. Profitant de sa nomination par les représentants de l'Alliance du Nord, celui-ci se voit confier la gouvernance de l'Afghanistan en 2004, puis en 2009, par des suffrages universels où le faible taux de participation, la corruption et la fraude minent la crédibilité des résultats(5).

Trop de temps et peu de résultats

À la lumière de plus d'une décennie au pouvoir, Hamid Karzaï ne recevra pas d'éloges pour ses accomplissements en politique intérieure. Celui qui, selon les analystes, « incarnait tous les espoirs de renaissance de cet Afghanistan damné par l'Histoire(6)», n'a réussi qu'à offrir des avancées superficielles. D'abord, la politique axée sur les droits humains, comme la liberté d'expression ou la protection des droits des femmes, donne certains résultats positifs comme l'amélioration de l'accès à la politique ainsi qu'une protection contre la violence faite aux femmes. Ensuite, le développement des infrastructures donne lieu à un meilleur accès à la santé, aux médias et à l'éducation pour créer une génération plus éduquée(7).

Cependant, un bon nombre de progrès sont réalisés parce que des citoyens s'impliquent et militent pour de telles causes. De surcroit, le gouvernement de Karzaï peine à appliquer ses lois, donc peu de criminels sont traduits en justice et les défenseurs des droits de l'Homme sont la cible de menaces(8).

Résultat : le désir de l'ex-président d'instaurer la bonne gouvernance et d'assurer la sécurité des citoyens n'a vraisemblablement pas été assouvi. L'idée de vouloir asseoir la démocratie sur une structure politique traditionnelle est vouée à l'échec(9). Quant à la sécurité, la violence continue d'augmenter au même titre que le nombre de victimes, alors que les talibans prennent d'assaut même les coins les plus sécurisés du pays(10). Enfin, l'économie est maintenue par le respirateur artificiel de la communauté internationale, consciente que la corruption installée au coeur de l'appareil politique engendre des détournements d'argent considérables(11).

L'Afghanistan entre les mains de Ghani

La transition démocratique peut donner une lueur d'espoir au peuple afghan, alors que la balle est maintenant dans le camp d'Ashraf Ghani. Le nouveau président a déjà établi ses priorités en commençant par la stabilité, l'économie, la gouvernance et l'État de droit(12). Les obstacles qui l'attendent sont de taille, car il s'agit de rebâtir un État qui a failli ne plus en être un. Il devra d'abord composer avec la séparation des pouvoirs avec Abdullah, puis avec le retrait des forces internationales qui laissent le nouveau gouvernement face aux défis de sécurité que représente, entre autres, la menace des talibans(13).

L'instabilité de l'Afghanistan rend difficile toute prédiction quant à l'avenir du pays, mais les observateurs s'entendent pour affirmer que cette transition pourrait bien ne constituer qu'une pause dans le règne d'Hamid Karzaï. Un scénario à l'image du tandem russe Dmitri Medvedev-Vladimir Poutine serait en effet envisageable, puisque Karzaï laisse planer le doute d'un éventuel retour en politique(14).




Références:

(1) AGENCE FRANCE PRESSE, « Finalement, Ashraf Ghani est le nouveau président afghan », Libération monde, 21 septembre 2014, [En ligne], http://www.liberation.fr/monde/2014/09/21/finaleme... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(2) GRAHAM-HARRISON, Emma, « Afghanistan : Hamid Karzaï is giving up his power-but not his influence », The Guardian, 1er avril 2014, [En ligne], http://www.theguardian.com/world/2014/apr/01/afgha... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(3) ENCYCLOPÉDIE LAROUSSE, « Afghanistan », [En ligne], http://www.larousse.fr/encyclopedie/pays/Afghanistan/104172, (Page consultée le 11 janvier 2015).

(4) BORDELEAU, Stéphane, « Les Accords de Bonn », Radio-Canada, [En ligne], http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/bonn... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(5) ENCYCLOPÉDIE LAROUSSE. Op. cit.

(6) BOBIN, Frédéric, « Hamid Karzaï, le rêve afghan brisé », Le Monde, 1er avril 2014, [En ligne], http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/04/01/... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(7) GHEERBRANT, Juliette, « L'Afghanistan : le sombre bilan d'Hamid Karzaï », RFI, 4 avril 2014, [En ligne], http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140404-bilan-hami... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(8) AMNESTY INTERNATIONAL, « Afghanistan. Trop d'occasions manquées : les droits humains sous la présidence d'Hamid Karzaï », 3 avril 2014, [En ligne], http://www.amnesty.org/fr/for-media/press-releases... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(9) GHEERBRANT, Juliette. Op. cit.

(10) Loc. cit.

(11) Loc. cit.

(12) BOBIN, Frédéric, « Ashraf Ghani, nouveau président afghan : Je serai le servant en chef du peuple », Le Monde, 20 septembre 2014, [En ligne], http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(13) HUFFPOST et AFP, « Un destin à la Poutine pour Hamid Karzaï? », 5 avril 2014, [En ligne], http://www.huffingtonpost.fr/2014/04/05/election-p... (Page consultée le 11 janvier 2015).

(14) Loc. cit.

Dernière modification: 2015-01-26 07:57:25

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Mission de formation et de sensibilisation en Afghanistan : Reporters sans frontières veut du changement
>février 2018


L'Afghanistan : un après-guerre marqué par la détérioration de l'environnement
>janvier 2017


Afghanistan : talibans 2.0 ?
>novembre 2016


Afghanistan : vers la consolidation d'un nouveau système électoral ?
>octobre 2016


Fin de la mission en Afghanistan
>février 2015


Transition politique en Afghanistan : les ruines de 13 années de gouverne de Karzaï
>janvier 2015


La prison afghane de Bagram « soulagée » de 65 talibans
>février 2014


Une nouvelle chance pour Hamid Karzai ?
>janvier 2010


Deuxième tour aux élections afghanes : fraude ou démocratie?
>novembre 2009


Les talibans et la peur d'un peuple
>octobre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019