25 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 janvier 2015

Les préoccupations économiques au coeur du débat politique télévisé en Croatie


Charles Corriveau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2002
Début du procès de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic

Le 22 décembre 2014 se tenait le premier débat télévisé de la campagne électorale présidentielle croate. Nouvellement membre de l'Union européenne depuis juillet 2013, la Croatie éprouve des difficultés à sortir de la crise économique, une situation qui a alimenté les discussions. Quatre candidats se présentaient à l'élection présidentielle de 2014-2015. Seulement deux d'entre eux sortiront du premier tour : Ivo Josipović avec 38,5 % de voix et Kolinda Grabar-Kitarović avec 37 %.

Deux candidats favoris

Ivo Josipović, troisième président depuis l'indépendance en 1991, était sans aucun doute le favori à la fin du débat télévisé. En effet, selon le sondage mené par NORA, diffuseur officiel du débat, 51 % des répondants s'estimaient satisfaits alors que 28 % ont eu une impression négative de Josipovic (1).

Principalement critiqué pour sa mollesse, celui-ci est décrit comme étant un homme de compromis. Souhaitant revitaliser la jeunesse, Josipović propose de veiller à la réduction du taux de chômage des jeunes qui a atteint un sommet historique de 50 %. En effet, la Croatie est en récession permanente depuis 2008 : le taux de chômage avoisine les 20 % (2). Homme politique posé, juriste de formation et compositeur de musique classique, son image est ternie par l'inefficacité, voire l'échec, de son gouvernement à gérer la crise économique (3). De plus, il est blâmé pour l'incapacité de son gouvernement à gérer les problèmes de corruption qui pullulent dans l'administration publique du pays (4). Néanmoins, il persiste à vouloir s'engager dans le redressement économique et ses arguments allaient dans ce sens.

Kolinda Grabar-Kitarović, candidate conservatrice pour l'Union démocratique croate, est diplomate de carrière. Cette ancienne ministre des Affaires étrangères croates, de 2005 à 2008, a également été ambassadrice à Washington en plus d'avoir été adjointe aux affaires publiques du secrétaire général de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN)(5).

Lors du débat, Madame Grabar-Kitarović a veillé à critiquer le président sortant sur l'inefficacité des mesures de gestion et de contrôle économique de l'administration de ce dernier (6). Elle s'est affairée à faire comprendre au public que Josipović n'avait pas été en mesure de sortir la Croatie de la crise économique qui perdure depuis 2008. En outre, elle a martelé le fait que le président doit exercer ses pouvoirs présidentiels afin de stimuler la sortie de crise. De plus, elle promettait de s'attaquer avec audace et détermination à tous les problèmes qui font souffrir le pays (7).

Deux candidats négligés

Candidat du parti Zivi zid, Ivan Vilibor Sincic, que l'on considère comme un anarchiste, s'est manifestement démarqué par sa rhétorique et son audace (8). L'argumentaire de Sinčić tournait autour de trois principaux points : le retrait du pays de l'Union européenne et de l'OTAN, la lutte contre la corruption ainsi qu'une proposition d'isolationnisme économique pour stimuler la sortie de crise. Malgré le fait qu'il fut battu au premier tour, Sincic a surpris positivement les analystes par sa performance lors du débat (9).

Milan Kujundzić, le candidat d'extrême droite pour l'Alliance de la Croatie, était le plus impopulaire des quatre candidats au terme de l'affrontement. En effet, selon le sondage mené par NORA, Kujundzic a laissé l'impression la plus négative des quatre candidats avec 60 % d'insatisfaction du public répondant (10).

Bien que Josipovic était le favori incontesté à la fin du débat télévisé diffusé par NORA, la candidate Grabar-Kitarovic s'est tout de même démarquée par sa critique à l'encontre du président sortant. En effet, celle-ci a réussi à tirer son épingle du jeu, ce qui s'est avéré profitable lors du deuxième tour de vote, le 11 janvier 2015. Grabar-Kitarovic a alors remporté la victoire, ce qui lui a permis de devenir la quatrième chef d'État croate depuis l'indépendance en 1991.




Références:

(1) 24 sata, « Sučeljavanje: Negativan dojam ostavio samo Milan Kujund?ić », [en ligne], 23 décembre 2014, http://www.24sata.hr/politika/suceljavanje-negativ... (page consultée le 16 janvier 2015)

(2) Le Point, « Croatie : les conservateurs au second tour de la présidentielle », [En ligne], 29 décembre 2014, http://www.lepoint.fr/monde/croatie-les-conservate... (page consultée le 8 janvier 2015).

(3) Libération, « Présidentielle Croate : le sortant Josipovic vire en tête », [en ligne], 28 décembre 2014, http://www.liberation.fr/monde/2014/12/28/presiden... (page consultée le 16 janvier 2015).

(4) 20 minutes, « Présidentielle en Croatie : Le président sortant et la candidate conservatrice au deuxième tour », [en ligne], http://www.20minutes.fr/monde/1507243-20141228-pre... (page consultée le 9 janvier 2015).

(5) Ouest France, « Croatie. Kitarovic remporte l'élection présidentielle », [en ligne], 11 janvier 2015, http://www.ouest-france.fr/election-presidentielle... (page consultée le 11 janvier 2015).

(6) 20 minutes, op. cit.

(7) Independent Balkan News Agency, « First public debate of presidential candidates turned into a mockery », [en ligne], http://www.balkaneu.com/public-debate-presidential... (page consultée le 9 janvier 2015).

(8) RFI, « Une élection présidentielle sur fond d'indifférence en Croatie », [En ligne], 28 décembre 2014, http://www.rfi.fr/europe/20141228-croatie-e... (page consultée le 8 janvier 2015).

(9) Ibid.

(10) 24 sata, op. cit.

Autres références

Dalje, « All four presidential candidates take part in first televised debate », [en ligne] http://dalje.com/en-croatia/all-four-presidential-... (page consultée le 9 janvier 2015).

HRT, [en ligne], http://www.hrt.hr, (page consultée le 9 janvier 2015).

Nora TV, [en ligne], http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=hr&... (page consultée le 8 janvier 2015).

Perspective monde, « Croatie », [en ligne], 2005 http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/HRV/fr.html, (page consultée le 9 janvier 2015).

RTL, [En ligne], http://www.rtl.hr/, (page consultée le 9 janvier 2015).

Youtube, NovaTV, « Sučeljavanje predsjedničkih kandidata », [en ligne] https://www.youtube.com/watch?v=D8TrlzWhdvU, (page consultée le 9 janvier 2015).

Dernière modification: 2015-01-26 07:47:43

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les préoccupations économiques au coeur du débat politique télévisé en Croatie
>janvier 2015


Un « Oui » très symbolique lors du référendum en Croatie
>février 2012


Accord historique entre Zagreb et Ljubana
>novembre 2009


Croatie : le premier ministre Sanader tire sa révérence
>septembre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016