22 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 janvier 2015

Passation des pouvoirs dans la Francophonie


Lucas Bellemare
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2014
Ouverture du quinzième Sommet de la Francophonie

mars
2012
Élection de Macky Sall à la présidence du Sénégal

mars
2000
Élection d'Abdoulaye Wade à la présidence du Sénégal

mai
1989
Ouverture du troisième Sommet de la Francophonie

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

décembre
1982
Début d'un conflit dans la région de la Casamance, au Sénégal

janvier
1982
Entrée en vigueur de la confédération de Sénégambie

janvier
1981
Accession d'Abdou Diouf à la présidence du Sénégal

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

mars
1963
Tenue d'un référendum au Sénégal

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

septembre
1960
Proclamation de l'indépendance du Mali

août
1960
Proclamation de l'indépendance du Sénégal

En poste depuis 2003 à la tête de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf, un ancien président du Sénégal, ne briguera pas de quatrième mandat. «Pas question pour moi de jouer les prolongations. J'ai déjà servi pendant trois mandats. La Francophonie recèle suffisamment de talents (1)», a-t-il déclaré à RFI.

Un homme de paix dans une guerre perpétuelle

En démocrate, Diouf insiste sur le respect de la démocratie et de ses valeurs, et voit la limitation des mandats comme une solution aux dérives du continent africain (2). C'est aussi dans cette optique que fut signée la déclaration de Bamako sur la démocratie et les droits de l'homme, en 2000, faisant de l'OIF un acteur international prônant la bonne gouvernance (3).

Lors de sa présence à l'OIF, Diouf tenta par tous les moyens, et avec succès, d'agrandir le bassin et l'influence francophone dans le monde. De 2003 à fin 2014, 24 nouveaux pays membres ou observateurs ont été admis dans l'organisation (4). On peut estimer que les pays francophones représentent 16% du PIB mondial, en plus d'augmenter le poids de l'Afrique dans l'économie francophone mondiale (5). On estime aussi que 85% des 715 millions de francophones seront Africains en 2050 (6). Enfin, dans un contexte plus administratif, Diouf a permis à l'OIF de diminuer ses frais de fonctionnement (7).

Malheureusement, les dernières années furent touchées par des troubles internes. Les guerres civiles au Mali et en République centrafricaine mirent à mal la stabilité de la région, et même un pacifiste comme Diouf pense que la force doit être le remède contre les groupes radicaux menaçant la paix (8). On peut donc parler d'une guerre perpétuelle. Une double guerre qui durera encore longtemps : l'une pour la promotion et la survie du fait français, l'autre pour la stabilité de l'Afrique qui menace les efforts d'implanter la démocratie.

De représentante de la reine à représentante de la Francophonie

Parmi les personnes en lice pour succéder à Abdou Diouf, deux pouvaient être identifiées comme étant «de poids» : Dioncounda Traoré, président par intérim du Mali de 2012 à 2013, ainsi que Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010 (9). C'est finalement Michaëlle Jean qui succède à Abdou Diouf lors de sa désignation officielle le 30 novembre 2014, devenant de ce fait la troisième personne à occuper le poste de secrétaire général de l'OIF (10). Au cours de son mandat de quatre ans, Mme. Jean aura trois responsabilités : être le porte-parole politique et la représentante officielle de l'Organisation au niveau international, mettre en oeuvre l'action politique et diplomatique de la Francophonie ainsi que la coopération multilatérale francophone (11).

Au cours des quatre prochaines années, Mme. Jean ne chômera pas. On peut identifier plusieurs défis qu'aura à faire face la nouvelle dirigeante de l'OIF. D'une part, elle devra faire face à la situation en recul du français au Québec, mais aussi en Belgique et en Suisse (12). Diouf avait exprimé une vision similaire en parlant du désintéressement des élites québécoises à la cause du français au Québec (13).

Un autre défi serait celui de renflouer les caisses de l'organisation, puisque les pays riches sembleraient être plus réticents à donner des fonds à une caisse gérée par des Africains, croyant que la Francophonie est presque exclusive à l'Afrique (14).

Enfin, un autre enjeu est la coopération internationale selon l'axe nord/sud concernant la production culturelle. En effet, l'un des objectifs de l'OIF est la valorisation des patrimoines écrits des pays francophones, chose indispensable pour que les échanges culturels ne se réduisent pas à un commerce dénudé d'aspects culturels (15). Si ce domaine est déjà sur une pente montante, via le succès des chaînes françaises en Afrique, comme le canal A+ de la chaîne CanalPlus, il reste du progrès à faire (16).

Les défis et la volonté d'Abdou Diouf étaient grands, et plusieurs pensent qu'il en sera de même avec Michaëlle Jean. À l'aube d'une nouvelle ère pour l'OIF, seul l'avenir nous dira si celle-ci sera à la hauteur des défis qui l'attendent.




Références:

1. DAKARACTU. Départ de la tête de l'Organisation de la francophonie : Abdou Diouf écarte toute prolongation de son mandat [En ligne], http://www.dakaractu.com/Depart-de-le-tete-de-l-Or... (page consultée le 10 janvier 2015).

2. SANTERRE, Alain. Abdou Diouf : un regard sur l'Afrique et la francophonie. Économie matin, 21 novembre 2014 [En ligne], http://www.economiematin.fr/news-abdou-diouf-afriq... (page consultée le 10 janvier 2015).

3. RIOUX, Christian. Abdou Diouf dénonce la "trahison des clercs". Le Devoir, 29 novembre 2014 [En ligne], http://www.ledevoir.com/international/actualites-i... (page consultée le 10 janvier 2015).

4. ORGANISATION MONDIALE DE LA FRANCOPHONIE. Statut et date d'adhésion des États et gouvernements [En ligne], http://www.francophonie.org/Statut-et-date-d-adhes... (page consultée le 22 janvier 2015).

5. SANTERRE, Alain. Op.cit.

6. Loc.cit.

7. JACOT, Martine. La succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie est incertaine, Le Monde, 29 septembre 2014 [En ligne], http://www.lemonde.fr/international/article/2014/0... (page consultée le 8 janvier 2015).

8. NIZET, Jacqueline. Op.cit.

9. JACOT, Martine. Op.cit.

10. ORGANISATION MONDIALE DE LA FRANCOPHONIE. Prise de fonction officielle de Madame Michaëlle Jean, nouvelle secrétaire général de la Francophonie [En ligne], http://www.francophonie.org/Prise-de-fonction-offi... (page consultée le 8 janvier 2015).

11. Loc.cit.

12. SIDIBÉ, Moïse. Francophonie : les défis de Michaëlle Jean, Guineenews, 2 décembre 2014 [En ligne], http://guineenews.org/francophonie-les-defis-de-mi... (page consultée le 8 janvier 2015).

13. RIOUX, Christian. Op.cit.

14. SIDIBÉ, Moïse. Op.cit.

15. SCHMELCK Clara. Francophonie : ces dossiers cruciaux qui attendent Michaëlle Jean à l'OIF, Culture, Internationale, Scène politique, 2 décembre 2014 [En ligne], http://www.integrales-productions.com/2014/12/02/f... (page consultée le 18 janvier 2015).

16. Loc.cit.

Dernière modification: 2015-01-26 07:48:52

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le gaz naturel sénégalais : parfum d'une économie florissante?
>décembre 2018


La paix : une illusion pour la Casamance?
>février 2018


Sénégal : l'islamisme radical, une simple menace ?
>novembre 2017


L'Italie, terre de refuge pour les Sénégalais
>septembre 2017


Menace terroriste au Sénégal : Dakar sur ses gardes
>février 2016


Passation des pouvoirs dans la Francophonie
>janvier 2015


Abdoulaye Wade : candidature controversée à l'élection présidentielle du Sénégal
>janvier 2012


Idrissa Seck sème la confusion dans la politique sénégalaise
>février 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019