Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

26 January 2016

L'économie péruvienne en fin de mandat d'Humala


Aude-Sophie Massé-Bombardier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

June
2001
Élection d'Alejandro Toledo à la présidence du Pérou

April
1992
Établissement d'un gouvernement d'urgence au Pérou

June
1990
Élection d'Alberto Fujimori à la présidence du Pérou

June
1986
Soulèvement dans les prisons du Pérou

January
1982
Entrée en fonction de Javier Pérez de Cuéllar au poste de secrétaire général des Nations unies

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

May
1980
Élection de Fernando Belaúnde Terry à la présidence du Pérou

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

February
1975
Déclenchement d'une émeute au Pérou

June
1969
Annonce d'une réforme agraire au Pérou

May
1969
Création du Pacte andin

October
1968
Renversement du président Fernando Belaunde Terry au Pérou

May
1964
Émeute dans un stade de soccer au Pérou

January
1963
Intensification de la guérilla au Pérou

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

April
1958
Début de la visite du vice-président américain Richard Nixon en Amérique latine

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Lorsque le président péruvien Ollanta Humala a accédé au pouvoir, en juillet 2011, il a pris un engagement envers sa population : le pays ne serait pas un nouveau Venezuela, mais bien un nouveau Brésil (1). Autrement dit, il mènerait le pays sur les traces de la réussite des politiques économiques de l'ex-président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva.

À l'aube de l'élection présidentielle qui débutera en avril prochain, l'heure est au bilan économique pour le président Humala. Ce dernier doit céder son poste en raison d'un changement apporté par la Constitution de 1993. Celle-ci précise que le président est élu pour une durée de cinq ans et ne peut être au pouvoir pour un deuxième mandat consécutif (2).

Des années profitables

Les premières années de la présidence Humala ont été des années de croissance économique : le pays s'est enrichi. À titre indicatif, le produit intérieur brut (PIB) du Pérou est passé de 149 milliards de dollars américains, en 2010, à 203 en 2014 (3). Dans le même ordre d'idées, le pourcentage du PIB alloué à la dette est passé de 24,3 % à 19,6 % en 2013. Les changements les plus importants se font du côté des importations, qui ont crû de 7,1 milliards, et des exportations, qui ont augmenté de 12,3. De plus, le Pérou est l'un des pays d'Amérique latine ayant traversé le plus facilement la crise économique de 2008 (4).

Ces progrès ne se poursuivent toutefois pas en 2014, alors que les indicateurs montrent une économie faible. On voit alors tous les indicateurs économiques importants refléter l'interruption de la lancée des années précédentes. La croissance économique entre 2013 et 2014 recule de 5,8 % à 2,4 % et les importations ont passé de 2,7 % à -3,3 % (5).

Des ressources naturelles indispensables

L'agriculture joue un rôle significatif dans l'économie du Pérou. En 2014, ce secteur employait 3 % de la population active et représentait 6 % du PIB. Coton, canne à sucre, café, blé, riz, maïs et orge sont les principaux produits de l'agriculture péruvienne (6). Au-delà du secteur agricole, la croissance économique du Pérou est indissociable de l'industrie minière, bien présente au pays (7). Ce sont les ressources naturelles qui assurent les investissements étrangers et qui sont en partie responsables de la croissance des premières années Humala. Elles ont généré, toujours en 2014, 34 % du PIB et ont employé 22 % de la population active du Pérou. Finalement, le secteur des services est le plus grand employeur. Constitué notamment du tourisme, celui-ci emploie 75 % de la population et est responsable de 60 % du PIB (8).

Dans les prochaines années, certains experts estiment qu'environ un tiers de la croissance économique sera attribuable au secteur minier, activité répartie sur l'intégralité du territoire péruvien (9). On pense également que 2016 ressemblera considérablement à 2015, à l'exception près de la croissance du PIB. En ce sens, le site « Trade Solutions » estime que celle-ci passera de 2,4 %, en 2015, à 3,3 %, en 2016 (10). Chose certaine, la progression de l'économie péruvienne se fera avec les ressources naturelles au premier plan.




Références:

(1) ARIAS, Juan, Ce que Lula peut apprendre à Humala, [en ligne], Le Courrier international, 28 juillet 2011, http://www.courrierinternational.com/article/2011/... (Page consultée le 25 janvier 2016).

(2) Stratfor Global Intelligence, What Will Drive Peru's Economy After Its Election, [en ligne], 4 août 2015, https://www.stratfor.com/analysis/what-will-drive-... (Page consultee le 25 janvier 2016).

(3) Focus Economics, Peru Economic Outlook, [en ligne], 19 janvier 2016, http://www.focus-economics.com/countries/peru, (Page consultée le 25 janvier 2016.

(4) BOS, Vincent et Céline LAVARD-MEYER, « Néo-extractivisme » minier et question sociale au Pérou, [en ligne], Cahiers des Amériques latines, 2015, http://cal.revues.org/3501, (Page consultée le 25 janvier 2016).

(5) Focus Economics, op. cit.

(6) Trade Solutions, Pérou : le contexte économique, [en ligne], décembre 2015, https://www.tradesolutions.bnpparibas.com/fr/explo... (Page consultée le 25 janvier 2015).

(7) BARNATO, Katy, Forget Mexico - Is Peru the region's secret success story?, [en ligne], CNBC, 8 octobre 2015, http://www.cnbc.com/2015/10/08/forget-mexico-is-pe... (Page consultée le 25 janvier 2016.

(8) Trade Solutions, op. cit.

(9) BOS, Vincent et Céline LAVARD-MEYER, op. cit.

(10) Trade Solutions, op. cit.

Dernière modification: 2016-02-05 10:51:51

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016