Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

10 décembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

19 January 2016

Une rencontre diplomatique à saveur politique entre la Russie et la Syrie


Catherine Hébert
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2015
Fin d'une année record pour le nombre de déplacés dans le monde

August
2013
Utilisation d'armes chimiques à Ghouta, en Syrie

March
2011
Intensification de la contestation en Syrie

February
2005
Assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafiq Hariri

October
1989
Signature de l'accord de Taëf sur la paix au Liban

June
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

February
1982
Début d'un conflit entre l'armée syrienne et les Frères musulmans à Hama

October
1973
Début du premier «choc pétrolier»

October
1973
Déclenchement de la guerre du Kippour au Moyen-Orient

April
1971
Proclamation de l’Union des Républiques arabes

March
1971
Accession de Hafez el-Assad à la présidence de la Syrie

August
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

June
1967
Début de la guerre des Six jours au Moyen-Orient

February
1966
Renversement du gouvernement en Syrie

January
1958
Proclamation de la création de la République arabe unie

April
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

January
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

April
1946
Proclamation d'indépendance de la Syrie

Le 22 octobre 2015 marquait un moment important dans l'histoire des relations Russie-Syrie. C'est au cours de la soirée du mardi 22 octobre que le président syrien Bachar al-Assad a rendu visite au président russe Vladimir Poutine à la suite de l'invitation de ce dernier. Notons que c'était le premier voyage auquel Bachar al-Assad prenait part hors du pays depuis le début de la guerre en 2011 (1).

La discrétion était de mise !

C'est dans le plus grand secret que s'est tenue la rencontre impliquant Bachar al-Assad et Vladimir Poutine. La rencontre ayant eu lieu le mardi soir, elle n'a été révélée aux médias que le lendemain matin alors que le président al-Assad était déjà retourné à Damas (2). Uniquement un cercle restreint de personnes était présent lors de cette soirée, soit les présidents des deux pays, assistés des ministres russes de la Défense ainsi que des Affaires étrangères (3).

Au cours de la rencontre, Bachar al-Assad a remercié le président Poutine pour l'aide apportée lors des dernières semaines (4). Le président syrien aurait également demandé « une augmentation de l'aide militaire (5) », ce à quoi son homologue lui aurait répondu « d'être plus efficace », selon le vice-président des Affaires internationales à la Douma, Leonid Kalachnikov. Les deux hommes ont également mentionné la perspective politique du règlement de la crise, ce à quoi le président al-Assad a ajouté que « tout acte militaire doit être suivi par des mesures politiques (6) ».

Selon plusieurs sources, dont Emmanuel Grynszpan du quotidien suisse Le Temps, les discussions auraient effleuré l'aspect politique, mais seraient rapidement revenues aux enjeux militaires, indiquant que c'était la priorité à ce moment (7). De plus amples discussions pourraient être envisagées dans un futur rapproché, compte tenu du fait que Poutine veut « un processus politique qui ne soit pas contrôlé exclusivement par les Occidentaux (8) ».

Des points de vue mitigés

Les relations qu'entretient la Russie avec la Syrie se sont solidifiées depuis le début septembre, moment où ont débuté les attaques aériennes russes en sol syrien pour contrer l'État islamique (EI). Poutine craint particulièrement que quelque 4000 anciens soldats de l'Union soviétique, qui seraient en sol syrien pour combattre le gouvernement, ne se tournent éventuellement contre la Russie (9).

Les opinions sont pour le moins partagées sur le sujet. Selon certains analystes, la rencontre se serait passée de façon plutôt froide. Le secrétaire de presse du Pentagone, Peter Cook, a même dit que « les États-Unis continuent de croire que la stratégie utilisée par la Russie n'est pas productive et que le support/aide qu'ils apportent au régime Assad ne va qu'empirer la guerre civile en Syrie (10) ». Les États-Unis sont préoccupés par la situation, car en 2012, il y a de cela moins de trois ans, le président Poutine était indifférent à l'avenir de la Syrie et il l'a mentionné très clairement en indiquant qu'il n'était pas préoccupé par le sort du régime Assad (11). Il est alors plus facile de saisir la source des inquiétudes provenant des pays occidentaux.

Même si la dimension politique est plutôt laissée de côté pendant la crise, il est inévitable dans la plupart des scénarios que le régime de Bachar al-Assad ne peut perdurer ainsi. À savoir qui serait la personne idéale pour prendre sa place, plusieurs candidatures pourraient être mises de l'avant. Quelque soit le choix, la Russie pourrait avoir un rôle important à jouer dans ce processus. Compte tenu des efforts mis de l'avant par la Russie au cour des derniers mois, elle pourrait se retrouver devant l'Occident lors des prises de décisions.




Références:

1. GRYNSZPAN, Emmanuel. « Visite spectaculaire d'Assad à Moscou », Le Temps, [En ligne], 22 octobre 2015, http://www.letemps.ch/monde/2015/10/21/visite-spec... p.4, (Page consultée le 14 janvier 2016).

2. AVRIL, Pierre. «Bachar el-Assad à Moscou pour remercier son allié russe », Le Figaro, [En ligne], 22 octobre 2015, http://www.lefigaro.fr/international/2015/10/21/01... p.6, (Page consultée le 14 janvier 2016).

3. Al Jazeera And Agencies. Aljazeera, «Syria's Assad in suprise visit to Moscow », [En ligne], 21 octobre 2015, http://www.aljazeera.com/news/2015/10/syria-assad-... (Page consultée le 15 janviers 2016).

4. ST-PIERRE, Raymond. «Bachar Al-Assad a rencontré Vladimir Poutine à Moscou », Ici Radio-Canada, [En ligne], 21 octobre 2015, http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international... (Page consultée le 15 janvier 2016).

5. E. Grynszpan, op.cit. p. 4.

6. P. Avril, op.cit. p. 6.

7. ND. Sputnik France, « De quoi ont parlé Vladimir Poutine et Bachar el-Assad ? », [En ligne], 21 ocotbre 2015, http://fr.sputniknews.com/international/20151021/1... (Page consultée le 14 janvier 2016).à

8. E. Grynszpan, op.cit. p. 4.

9. OSBORN, Andrew.. « Putin uses Assad visit to tak up Kremelin role as Syria broker», Reuters, [En ligne], 21 octobre 2015,http://www.reuters.com/article/us-mideast-cri... (Page consultée le 15 janvier).

10. MAC FARQUAHAR, Neil., « U.S agrees with Russia on rules in Syrian sky », The New York Times, [En ligne], 21 ocotbre 2015, http://www.nytimes.com/2015/10/21/world/middleeast... (Page consultée le 15 janvier 2016).

11. LEE MYERS, Steven, BARNARD, Anne. « Bashar al-Assad finds chilly embrace in Moscow trip », The New York Times, [En ligne], 21 ocotbre 2015, http://www.nytimes.com/2015/10/22/us/politics/assa... (Page consultée le 15 janvier 2016).

Dernière modification: 2016-01-25 11:39:41

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016