19 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

1 décembre 2015

L'Iran : une population qui sombre dans la drogue


Digne Irakoze
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2017
Tremblement de terre dévastateur en Iran

mai
2017
Réélection en Iran du président Hassan Rohani

avril
2015
Entente préliminaire sur l'utilisation de l'énergie nucléaire en Iran

janvier
2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

novembre
2013
Entente internationale intérimaire sur le développement du programme nucléaire iranien

juin
2013
Élection de Hassan Rohani à la présidence de l'Iran

juin
2009
Tenue d'une élection présidentielle en Iran

décembre
2003
Tremblement de terre en Iran

mai
1997
Élection de Mohammed Khatami à la présidence de l'Iran

juin
1990
Tremblement de terre en Iran

juin
1989
Décès de l’ayatollah Rouhollah Khomeiny en Iran

août
1988
Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu mettant fin à la guerre entre l'Iran et l'Irak

mars
1988
Utilisation d'armes chimiques en Irak contre les Kurdes

novembre
1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

août
1981
Assassinat du président et du premier ministre de l’Iran

septembre
1980
Début de la guerre Iran-Irak

novembre
1979
Occupation de l'ambassade des États-Unis à Téhéran

mars
1979
Début du deuxième « choc pétrolier »

février
1979
Retour d'exil de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny

On a longtemps associé l'Iran aux problèmes du nucléaire. Se préoccupant de l'influence internationale de ce pays s'il arrivait à se doter de l'arme nucléaire, on oublie que celui-ci est en pleine crise économique. Une crise économique causée par la corruption et qui, entre autres facteurs, contribue à inciter la population à sombrer dans la consommation de produits illicites. Un grave fléau est en train de décimer la population iranienne. C'est nul autre que la consommation de la drogue, plus précisément de l'héroïne.

Pays de consommation, mais aussi de transition

Depuis bien des décennies, la population iranienne a pris pour coutume la consommation de la drogue. Des 49 millions d'Iraniens âgés entre 15 et 64 ans, on en compte plus de 400 000 qui consomment de l'héroïne en grande quantité. Soit un peu plus de 3 % de la population iranienne consomme de la drogue (1). Ce qui fait de ce pays, selon les Nations unies (ONU), le plus grand consommateur de drogue dans le monde (2), de même que le quatrième pays ayant le taux de décès le plus élevé dû à la drogue (3).

La consommation de drogue est davantage constatée chez les jeunes âgés de moins de 30 ans. Il est nécessaire de préciser que ceux-ci représentent plus de 60 % de la population. Avec une économie fragile et assez pauvre, les jeunes ne trouvent plus de travail et sont souvent obligés de quitter les bancs d'école pour aider les parents à trouver des sous. Très souvent ils tombent, comme leurs parents, dans la drogue (4).

On retrouve tous les types de drogue en Iran. Majoritairement, la population consomme de l'héroïne. Mais on peut trouver de l'opium, de la morphine, du crack, de la cocaïne, de l'ecstasy, des drogues psychédéliques et de la méthamphétamine (5).

Il est important de noter que la consommation de drogue est un phénomène que l'on retrouve dans toutes les classes en Iran. Certes, ce sont les pauvres qui sont les plus ravagés par la drogue à cause du fait que celle qu'ils consomment est moins pure, mais les riches aussi sont très touchés par ce fléau. Les centres de désintoxication sont majoritairement remplis de jeunes issus de la classe aisée (6).

Le problème de l'Iran ne se limite pas seulement aux ravages que laisse la consommation de l'héroïne par la population. L'Iran est aussi l'un des pays de transition de la drogue vers les pays de l'Occident. C'est par l'Iran qu'est acheminée la drogue vers l'Europe. L'héroïne que l'on trouve en Iran est en grande partie issue de l'Afghanistan qui est le grand producteur de la région. Chaque année, l'Afghanistan produit 380 tonnes d'héroïne. De ces 380 tonnes, 375 sont importées vers le Moyen-Orient, l'Afrique, la Russie et l'Europe. L'héroïne que l'on retrouve en Europe est acheminée via l'Iran. Par conséquent, chaque année, plus de 140 tonnes d'héroïne traversent les frontières afghanes vers l'Iran pour, par la suite, être acheminées vers les pays d'Europe (7).

La lutte acharnée du gouvernement et de la communauté internationale

Les autorités iraniennes mettent beaucoup d'effort dans la lutte contre la drogue. À tel point que l'Iran est classé premier pays en matière de lutte contre le trafic de drogue selon l'ONU. Chaque année, 33 % de la drogue que l'on trouve en Iran est confisquée par les autorités iraniennes (8). L'Iran a construit 120 tours de contrôle tout au long des 300 kilomètres de frontière qui le sépare du Pakistan (9). Les autorités iraniennes ont aussi renforcé la sécurité sur la frontière avec l'Afghanistan. Cependant, la difficulté se pose au niveau de la frontière avec l'Afghanistan, à cause du fait que celle-ci fait plus de 900 kilomètres de long (10).

Voyant les effets de la consommation de drogue sur la population iranienne, le gouvernement iranien a décidé d'introduire de nouvelles lois et sanctions pour essayer d'endiguer ce fléau. Selon Amnistie internationale, plus de la moitié des gens retenus dans les prisons y sont pour des motifs liés à la drogue (11). L'âge n'est pas pris en considération, les jeunes mineurs sont aussi emprisonnés si ceux-ci commettent des infractions. Une autre loi qui est de plus en plus appliquée en Iran, et qui suscite un certain scepticisme de la communauté internationale en ce qui concerne les droits de l'homme, c'est la pratique de la peine de mort qui est appliquée comme sanction (12). Selon le Iran Human Rights (IHR), 2052 individus ont été condamnés à la peine de mort entre 2010 et 2014. Quant à l'année 2015, on dénombre déjà plus de 800 victimes de cette loi et, parmi elles, 500 individus ont été condamnés pour trafic de drogue (13).

Malgré toutes ces lois, la consommation de la drogue reste très imprégnée dans la population iranienne. De ce fait, les autorités tentent de diminuer les taux de décès. Plusieurs centres de désintoxication ont été construits dans les villes qui comptent beaucoup de drogués.

Le trafic de drogue en Iran affecte beaucoup les pays d'Europe. De ce fait, l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a été créé afin de financer les autorités iraniennes dans cette lutte (14). Plusieurs millions ont ainsi été transférés par cette agence vers l'Iran (15). Mais en raison des nombreux droits de l'homme qui sont bafoués, les Nations unies imposent certaines sanctions à l'Iran, essayant de collaborer avec celui-ci afin de pouvoir contenir ce fléau (16).

Un avenir prometteur ?

Le trafic de drogue reste un fléau qui ne baisse pas en Iran, malgré les nombreuses lois qui ont été mises en place pour décourager la vente et la consommation. La construction de barrages aux frontières ou encore la mise à mort de plusieurs trafiquants n'a pas empêché les trafiquants de continuer de cultiver et de vendre la drogue (17).

Les autorités iraniennes ne se découragent cependant pas. Mais avec les échecs qu'ont subis les lois mises en place, le gouvernement iranien pourrait opter pour la légalisation de la consommation d'une certaine quantité spécifique de drogue, telle que le cannabis et l'opium, et ce, pour des circonstances particulières (18).




Références:

(1) LE SOIR, « L'Iran, champion de l'interception et de la consommation d'héroïne », Le Soir, 17 juin 2010, http://blog.lesoir.be/grammedheroine/2010/06/17/li... page consultée le 27 novembre 2015

(2) SCHWAAB Catherine, « Iran : le pays le plus drogué du monde », International, 6 septembre 2011, http://www.parismatch.com/Actu/International/Iran-... page consultée le 27 novembre 2015

(3) AMNESTY INTERNATIONAL, « Addiction à la peine de mort, exécutions pour des infractions liées à la législations sur les stupéfiants en Iran », Amnesty International, décembre 2011, http://www.amnistiepdm.org/uploads/3/1/0/7/3107751... page consultée le 27 novembre 2015

(4) FOREIGN POLICY, « Tout est came à Téhéran », Slate.fr, 12 décembre 2011, http://www.slate.fr/story/47317/toxicomanie-came-d... page consultée le 27 novembre 2015

(5) SCHWAAB Catherine, op. cit.

(6) loc. cit.

(7) SAJINE Vladimir, « L'Iran - champion du monde de la lutte contre le trafic de drogue », La voix de la Russie, mai 2014, http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2014_05_0... page consultée le 27 novembre 2015

(8) loc. cit.

(9) loc. cit.

(10) LE SOIR, op. cit.

(11) AMNESTY INTERNATIONAL, « Addiction à la peine de mort, exécutions pour des infractions liées à la législations sur les stupéfiants en Iran », Amnesty International, décembre 2011, http://www.amnistiepdm.org/uploads/3/1/0/7/3107751... page consultée le 28 novembre 2015

(12) loc. cit.

IRAN HUMAN RIGHTS, « Rapport annuel sur la peine de mort en Iran 2013, Iran Human Rights, 2013, http://www.abolition.fr/sites/default/files/rappor... page consultée le 27 novembre 2015

(13) IRAN HUMAN RIGHTS, « Human rights groups urge UN to cease anti-drug trafficking funding until Iranian authorities renounce use of death penalty for drug-related offenses », Iran Human Rights, 9 octobre 2012, http://iranhr.net/en/articles/1185/, page consultée le 27 novembre 2015

IRAN HUMAN RIGHTS, « Human rights groups urge UN to freeze funding or Iran counter-narcotic efforts, Iran Human Rights, 17 décembre 2014, http://iranhr.net/en/statement/19/, page consultée le 27 novembre 2015

(14) IRAN HUMAN RIGHTS, « Iran : plus de 800 personnes exécutées en 2015, dont 500 pour trafic de drogues », World Coalition Against The Death Penalty, Iran Human Rights, 13 octobre 2015, http://www.worldcoalition.org/fr/Iran-more-than-80... page consultée le 27 novembre 2015

(15) Site de l'UNODC, https://www.unodc.org/unodc/index.html, page consultée le 28 novembre 2015

(16) loc. cit.

(17) UN NEWS CENTER, « UN agency foresees increased collaboration with Iran in fight against drugs », un.org, http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=39101... page consultée le 28 novembre 2015

DAREINI Ali Akbar, « Drug abuse in Iran on rise despite executions, police raids », The Times Of Israël, february 12 2015, http://www.timesofisrael.com/drug-abuse-in-iran-on... page consultée le 28 novembre 2015

(18) DENVIR Daniel, « The stunning paradox or Iran's war on drugs : how it actually makes America look worse, Salon, november 20 2015, http://www.salon.com/2015/11/20/the_stunning_parad... page consultée le 28 novembre 2015

GHIABI Mayizar, « Drug laws : Iran takes steps towards legalising cannabis, Independent, 28 octobre 2015, http://www.independent.co.uk/news/world/middle-eas... page consultée le 27 novembre 2015

Dernière modification: 2015-12-07 07:38:05

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Réélection de Rouhani en Iran : vers l'ouverture et la modération
>septembre 2017


Téhéran frappé par le groupe État islamique
>septembre 2017


L'accord nucléaire iranien remis en question
>février 2017


Iran - Arabie Saoudite : des décennies de relations abruptes
>mars 2016


L'Iran entre réforme et tradition
>février 2016


L'Iran : une population qui sombre dans la drogue
>décembre 2015


Signature d'un accord historique sur le nucléaire iranien
>janvier 2014


Nucléaire iranien : un accord historique réjouit la communauté internationale
>décembre 2013


Élection de Rohani : naissance d'un espoir international
>octobre 2013


Enjeux géostratégiques autour de l'or noir : l'Iran lance un combat à tout prix
>mai 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016