21 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

3 novembre 2015

Écrasement du vol MH17 : la guerre de l'information continue


Benoit Lapierre
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

avril
2019
Élection de Volodymyr Zelensky à la présidence de l’Ukraine

juillet
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

mars
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

février
2014
Renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovytch

février
2010
Élection de Viktor Ianoukovytch à la présidence de l'Ukraine

décembre
2004
Élection de Viktor Yushchenko à la présidence de l'Ukraine

décembre
1991
Création de la Communauté des États indépendants

Le 13 octobre 2015, sortait le rapport final sur les causes de l'écrasement du vol de la Malaysia Airlines MH17 au-dessus de l'Ukraine, alors qu'il assurait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur. Les forces ukrainiennes ainsi que les forces «pro-russes» se sont mutuellement rejeté la responsabilité dans cette tragédie aérienne, datant du 17 juillet 2014, qui a coûté la vie à 298 personnes. Cet événement a reçu une attention particulière de la part de la communauté internationale, certains médias la qualifiant même de «guerre médiatique (1)».

Le rapport reste muet quant aux responsables

D'après le rapport final de 279 pages, les experts néerlandais ont déterminé que l'avion de la Malaysia Airlines a été abattu en plein vol par un missile de type sol-air BUK 9N314M, un missile de fabrication russe (2). Tous les autres scénarios ont été exclus.

Une zone de lancement d'une surface de 320 kilomètres carrés, d'où le missile aurait pu être tiré, a été déterminée par le Dutch Safety Board. Cette zone, dans l'est de l'Ukraine, inclut des portions de territoire contrôlées par les forces ukrainiennes ainsi que par les forces sécessionnistes «pro-russes». Le rapport final blâme aussi Kiev pour avoir laissé son espace aérien ouvert alors qu'une partie de son territoire était en proie à de violents combats rendant le survol des lieux dangereux.

Le décompte des victimes fait état de 189 Néerlandais, 43 Malaisiens, 28 Australiens, 12 Indonésiens ainsi que des victimes britanniques, belges, canadiennes, allemandes, américaines et philippines (3). Malgré la précision quant à l'identification du type de missile utilisé et à la zone de lancement, le rapport du Dutch Safety Board refuse de montrer du doigt un coupable, jugeant que cela relève d'une enquête pénale (4).

Un coupable connu d'avance

L'Occident a mis la responsabilité de l'écrasement très rapidement sur le dos des séparatistes «pro-russes». Par exemple, le 18 juillet 2014, soit moins de 24 heures après l'événement, le président américain Barack Obama les avait accusés d'avoir tiré le missile, en plus de soupçonner Moscou d'avoir fourni une assistance technique pour le lancement des missiles (5). Les médias occidentaux ont largement relayé l'information, alors que la Russie et les séparatistes ont rejeté les accusations et ont plutôt soupçonné les forces armées ukrainiennes.

Quoi qu'il en soit, le 22 juillet 2014, l'Union européenne ainsi que le Canada et les États-Unis annonçaient une nouvelle série de sanctions économiques et diplomatiques envers la Russie pour son implication dans l'événement, alors que l'enquête internationale ne faisait que débuter (6).

Les médias occidentaux ont aussi accusé la partie «pro-russe» après la publication du rapport préliminaire du 9 septembre 2014. Pourtant, celui-ci mentionnait que l'avion de la Malaysia Airlines avait été abattu par des «projectiles à haute vitesse (7)», alors que cette affirmation pouvait confirmer à la fois la thèse russe et ukrainienne.

De plus, le 19 mars 2015, une chaîne de télévision néerlandaise annonçait déjà que le vol MH17 avait été abattu par les «pro-russes» (8). Le 16 juillet 2015, le réseau CNN dévoilait même en exclusivité les conclusions du rapport final et prétendait que celui-ci incriminait la partie «pro-russe» (9).

Pour finir, le 13 octobre 2015, journée du dévoilement du rapport final, le quotidien néerlandais De Volkskrant annonçait que le missile qui a abattu l'avion venait du territoire contrôlé par les rebelles. Il a dû se rétracter par la suite (10). Cependant, la nouvelle a eu le temps d'être relayée par d'autres médias.

De son côté, la partie russe continue de rejeter toutes les accusations faites à son endroit et insiste pour que toute la lumière soit faite sur l'incident (11). Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a même fait valoir que le missile BUK en question a été retiré du service depuis la fin des années 1990 en Russie. L'Ukraine, quant à elle, dispose toujours d'environ 1000 missiles BUK semblables à celui qui a abattu l'avion MH17 (12).

La saga médiatique ne semble pas vouloir s'essouffler autour de l'écrasement du vol MH17. Elle est même relancée alors que, le 23 octobre 2015, le système informatique du Dutch Safety Board fut la cible d'attaques informatiques venant probablement de Russie (13).




Références:

(1) SLATE, «MH17 : attention à la guerre médiatique entre la Russie et l'Ukraine», en ligne le 17 juillet 2014, http://www.slate.fr/story/90017/guerre-mediatique-... consulté le 30 octobre 2015

(2) DUCHT SAFETY BOARD, «MH17 Crash», en ligne le 13 octobre 2015, http://cdn.onderzoeksraad.nl/documents/report-mh17... consulté le 30 octobre 2015

(3) ICI RADIO-CANADA, «Écrassement du vol MH17 en Ukraine, en ligne le 13 octobre 2015, http://ici.radio-canada.ca/sujet/vol-mh17-malaysia-airlines consulté le 30 octobre 2015

(4) LE FIGARO, « Le vol MH17 a été abattu par un missile tiré depuis l'est de l'Ukraine», en ligne le 13 octobre 2015, http://www.lefigaro.fr/international/2015/10/13/01... consultée le 30 octobre 2015

(5) LE MONDE, «Écrasement du vol MH17 : l'enquête américaine met en cause les séparatistes en Ukraine», en ligne le 18 juillet 2014, http://www.lemonde.fr/international/article/2014/0... consulté le 30 octobre 2015

(6) THE GUARDIAN, «EU announces further sanctions on Russia after downing of MH17», en ligne le 22 juillet 2014, http://www.theguardian.com/world/2014/jul/22/eu-pl... consulté le 30 octobre 2015

(7) DUTCH SAFETY BOARD, «Preliminary report : Crash involving Malaysia Airlines Boeing 777-200 flight MH17», en ligne le 9 septembre 2014, http://fr.scribd.com/doc/239143230/Rapport-Vol-MH-17 consulté le 30 octobre 2015

(8) LE FIGARO, «Le vol MH17 abattu par des pro-russes (TV hollandaise)», en ligne le 19 mars 2015, http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/03/19/97001... consulté le 5 novembre 2015

(9) LA PRESSE, «Vol MH17: les rebelles prorusses auraient abattu l'avion», en ligne le 16 juillet 2015, http://www.lapresse.ca/international/dossiers/ukra... consulté le 5 novembre 2015

(10) LE FIGARO, « Le vol MH17 a été abattu par un missile tiré depuis l'est de l'Ukraine», op. cit.

(11) SPUTNIK, «Crash du MH17: "Moscou veut plus que tout autre que la vérité soit faite"», en ligne le 16 octobre 2015, http://fr.sputniknews.com/international/20151016/1... consulté le 5 novembre 2015

(12) LE MONDE, «Crash du vol MH17 : l'enquête impossible», en ligne le 16 juillet 2015, http://www.lemonde.fr/international/article/2015/0... consulté le 5 novembre 2015

(13) LA PRESSE, «MH17: les enquêteurs victimes d'une cyber-attaque», en ligne le 23 octobre 2015, http://techno.lapresse.ca/nouvelles/piratage/20151... consulté le 30 octobre 2015

Dernière modification: 2015-11-12 14:16:21

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le désastre démographique ukrainien
>avril 2018


L'extrême droite en Ukraine : gains et recul
>mars 2017


Écrasement du vol MH17 : la guerre de l'information continue
>novembre 2015


Toujours le même refrain : guerre larvée dans l'est, luttes entre oligarques, endettement colossal, révisionnisme idéologique et, en prime, un raton-laveur venu de Géorgie
>juin 2015


La Voïvodine, nouvelle cible de désintégration des Balkans
>mars 2015


Accords de Minsk II : en attendant la reprise des combats
>février 2015


Vent de changement en Ukraine lors de la présidentielle
>septembre 2014


Une Ukraine en éruption
>février 2014


Des manifestations majeures en Ukraine divisent le pays entre deux camps
>février 2014


Élections en Ukraine : une démocratie à la dérive
>novembre 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016