24 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

3 novembre 2015

La crise migratoire en Europe : situation tendue en Suède


Philippe Antoine Régnier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2018
Élections législatives en Suède

septembre
2014
Élections législatives en Suède

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

septembre
2003
Référendum en Suède sur l’adhésion à l’euro

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

janvier
1995
Entrée de l'Autriche, la Finlande et la Suède dans l'Union européenne

février
1986
Assassinat du premier ministre suédois Olof Palme

mars
1980
Tenue d'un référendum sur le programme nucléaire suédois

septembre
1976
Défaite des sociaux-démocrates aux élections législatives en Suède

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

février
1974
Adoption d'une nouvelle Constitution en Suède

juin
1972
Conférence des Nations unies sur l'environnement humain à Stockholm

novembre
1966
Session constituante du tribunal Russell sur les crimes de guerre au Viêt Nam

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

septembre
1961
Décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Dag Hammarskjöld

janvier
1960
Création de l'Association européenne de libre-échange

avril
1953
Entrée en fonction de Dag Hammarskjöld au poste de secrétaire général des Nations unies

Les nombreux conflits des dernières années ont créé des mouvements de population majeurs à travers le monde. Le Moyen-Orient est la principale région affectée par cet exode, et l'Europe est la terre d'accueil pour la majorité de ces immigrants (1). L'expression «crise migratoire en Europe» fait référence à l'augmentation considérable de migrants qui tentent d'entrer en Europe.

Alors que cette crise affecte l'Europe dans son ensemble, deux pays se démarquent du lot, soit l'Allemagne et la Suède (2). Ces deux pays acceptent le plus d'immigrants pour l'instant. D'ici la fin de 2015, la Suède prévoit accueillir près de 150 000 migrants.

Cette arrivée importante en Suède est en voie de créer une crise sociale et politique. Malgré que les gouvernements européens travaillent fort à trouver des solutions, la Suède est maintenant aux prises avec une augmentation des attaques contre les réfugiés d'une part, et la montée de l'extrême droite de l'autre.

La complaisance suédoise

Les autorités suédoises estiment que près de 9000 migrants par jour viennent chercher l'asile en Suède. Ainsi, la Suède est l'un des pays qui en reçoit le plus, malgré sa petite taille et sa petite population. Son taux d'acceptation est le meilleur d'Europe, avec 82 %, la rendant encore plus attrayante comme destination (3).

Les autorités ont rapidement constaté que leurs capacités d'hébergement sont pleinement exploitées et elles ont revu à la baisse la qualité d'hébergement (4). L'enjeu du logement crée deux problèmes. Premièrement, les autorités sont rendues au point de construire des campements de tentes, et ce, éloignés des grands centres urbains. Deuxièmement, l'hiver semble être un facteur majeur pour les migrants habitués à des températures chaudes (5). Ainsi, plusieurs migrants refusent de se rendre dans ces camps temporaires, craignant les conditions de vie.

Cependant, le premier ministre suédois Stefan Lofven mène une politique contraire à d'autres pays européens. En effet, il est en train de modifier les procédures afin de non seulement accepter le flux de réfugiés, mais de pouvoir tous les héberger et de permettre aux enfants de fréquenter l'école (6).

La délicate montée de l'extrême droite

Toutefois, le flux massif de migrants en Suède trouble la stabilité sociale. La ministre des Affaires étrangères, Margot Wallstrom, a déclaré que la crise des migrants à laquelle la Suède fait face allait causer la chute du pays (7). En effet, alors que le parti des Démocrates, réputé anti-immigration, accomplit une montée inédite dans la sphère politique, on remarque également une opposition violente à l'arrivée des migrants.

Ce n'est qu'en 2010, au début de la crise migratoire, que le parti des Démocrates obtient ses premiers sièges au Parlement (8). Aujourd'hui, il est le troisième parti en importance. Sa politique anti-immigration et ses discours de peur lui ont profité. En effet, le dernier sondage lui donne 17 % des voix, alors qu'il n'avait obtenu que 5 % lors des dernières élections, en 2010. Cette montée rapide inquiète la classe politique. (9)

Depuis le début 2015, 15 centres pour réfugiés ont été incendiés, dont 5 en octobre seulement, certains ont été complètements détruits. Le parti des Démocrates est blâmé pour ces attaques, ayant publié une carte avec les emplacements des divers centres de réfugiés. Le gouvernement les accuse même de faire de l'incitation au crime (10). Afin de mieux protéger les centres, les autorités ont décidé que les localisations des centres seraient dorénavant secrètes (11).

Outre ces attaques, une partie de la population s'inquiète de la situation. Étant donné l'arrivée massive de migrants, plusieurs sont relocalisés dans des régions rurales (12). Par exemple, on retrouve un camp de réfugiés à Stjarnhov, un petit village de 500 citoyens. Alors que certains sont heureux d'aider, d'autres s'inquiètent pour leur intégration. Ils évoquent notamment les dures conditions de l'hiver, mais surtout l'absence quasi totale de services et de chances d'emplois (13)

L'Organisation internationale pour les migrations dénombre environ 650 000 migrants qui sont entrés en Europe depuis le début 2015, et ce nombre augmente encore. Alors que la Suède en hébergera pas moins de 150 000, la tension augmente. Les prochains mois donneront une idée de la suite des choses, soit un effort remarquable pour accueillir les réfugiés convenablement, soit la continuation de la montée de la droite plus radicale et de ses politiques anti-immigration.




Références:

(1) AFP, «La Suède attend 150 000 réfugiés en 2015», Radio-Canada, 9 octobre 2015, http://www.lapresse.ca/international/crise-... site consulté le 30 octobre 2015

(2) Ibid.

(3) BOURDIER, Maxime, «Migrants : Pourquoi l'Allemagne et la Suède sont devenues des terres promises», Huffington Post, 6 septembre 2015, http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/06/mig... site consulté le 30 octobre 2015

(4) LANE, Oliver, «Sweden takes urgent action to counter migrant crisis? but not the kind you'd hope», Breitbart, 25 septembre 2015, http://www.breitbart.com/london/2015/09/25/sweden-... site consulté le 30 octobre 2015

(5) AFP, «En Suède, des migrants refusent de vivre en forêt», Le Vif, 15 octobre 2015, http://www.levif.be/actualite/international... site consulté le 30 octobre 2015

(6) LANE, Op. cit.

(7) RT, «Swedish politician says country facing collapse due to mass influx of refugees», Russia Today, 30 octobre 2015, https://www.rt.com/news/320158-sweden-refugees-col... site consulté le 30 octobre 2015

(8) RINGSTROM, Anna, «Sweden boosts security for asylum seekers after IKEA attacks», UKReuters, 11 aout 2015, http://uk.reuters.com/article/2015/08/11/uk-europe... site consulté le 30 octobre 2015

(9) ORANGE, Richard, «Sweden conceals refugee centre addresses after attacks», Telegraph, 17 octobre 2015, http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/s... site consulté le 30 octobre 2015.

(10) Ibid.

(11) Ibid.

(12) TORNKVIST, Ann, «Sweden : Doubling the number of refugees as centres burn», Al Jazeera, 22 octobre 2015, http://www.aljazeera.com/indepth/features/2015/10/... site consulté le 30 octobre 2015

(13) Ibid.

Autres références

AFP, «Europe migrant crisis : Arsonists attack another asylum seeker centre un Sweden», ABC News, 20 octobre 2015, http://www.abc.net.au/news/2015-10-21/arsonists-at... site consulté le 30 octobre 2015

BRAW, Elisabeth, «Refugees stoke tensions between Swedish Towns», Politico, 15 octobre 2015, http://www.politico.eu/article/sweden-migration-as... site consulté le 30 octobre 2015

Dernière modification: 2015-11-09 07:41:41

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême droite déstabilise l'échiquier politique suédois
>septembre 2018


Un récent partenariat entre la Suède et la Chine : le Start-up Forum
>janvier 2018


Le vent du nord dans les voiles de l'économie suédoise
>septembre 2016


La crise migratoire en Europe : situation tendue en Suède
>novembre 2015


Élections reportées en Suède : une coalition pour contrer le discours anti-immigration
>février 2015


Syndicalisme suédois : son héritage et ses limites
>novembre 2013


Le parti des Démocrates de Suède : une réalité au Parlement suédois
>octobre 2013


La Suède et la Finlande : en avance sur les énergies renouvelables!
>avril 2013


Germination d'un parti aux racines extrémistes en Suède
>mars 2011


La droite et la gauche au coude à coude en Suède
>septembre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016