16 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

3 novembre 2015

Afrique : le roi de la jungle menacé


Claudine Samson
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2010
Renversement du président Mamadou Tandja au Niger

novembre
1999
Élection de Mamadou Tandja à la présidence du Niger

janvier
1996
Renversement du président Mahamane Ousmane au Niger

mars
1993
Élection de Mahamane Ousmane à la présidence du Niger

novembre
1987
Décès du président nigérien Senyi Kountché

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

avril
1974
Renversement du président Hamani Diori au Niger


1974
Famine au Sahel

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

La population de lions d'Afrique est en déclin depuis 1990. D'ici une vingtaine d'années, les chercheurs estiment que la moitié de la population actuelle de lions, soit 20 000, aura disparu. Le roi de la jungle, symbole de force et de puissance, pourrait bientôt être catégorisé comme « espèce en danger critique d'extinction » dans presque toutes les régions africaines (1). Les activités humaines seraient la principale cause de cette inquiétante situation.

Des résultats pessimistes

Depuis le milieu du XXe siècle, les populations de lions ont diminué de 90 % (2). Une étude récemment publiée dans la revue américaine Proceedings of the National Academy (PNAS) présente des résultats alarmants. Des recherches ont été menées au cours des 25 dernières années auprès de 47 populations différentes de lions réparties sur tout le continent africain.

L'Afrique de l'Est est la région la plus touchée : les lions risquent d'y disparaître complètement dans les prochaines années. L'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale sont aussi des endroits où la situation est critique. En effet, seulement deux populations de grands félins sont enregistrées sur ces territoires. La première comptant 350 individus à la frontière entre le Bénin, le Burkina Faso et le Niger, et la deuxième, 250 lions au Cameroun (3). Dans ces régions, les résultats des recherches démontrent que les populations de lions diminueront de moitié (4). L'ennemi numéro un du grand félin est sans aucun doute l'homme.

L'homme : principal responsable

Nombreuses sont les causes de ce déclin significatif. L'exploitation agricole intensive de la savane ainsi que le défrichement des sols entraînent une diminution importante de l'habitat naturel de l'animal. D'autant plus que l'agriculture prend de plus en plus d'expansion en raison de la démographie qui augmente en Afrique (5). Depuis 50 ans, la superficie de la savane africaine a diminué de 75 %, remplacée par des zones d'agriculture intensive ou simplement en raison de l'urbanisation. Ce ne sont donc pas seulement les lions qui sont affectés par ces données, mais toute la faune et la flore africaine (6).

Le braconnage est aussi l'une des principales causes de la disparition progressive de l'espèce. De plus en plus, le braconnage prend de l'ampleur en Afrique : « Une des conséquences du braconnage est la raréfaction du gibier, source de nourriture pour les grands carnivores. Lorsque les écosystèmes sont vidés des proies habituelles du lion, ces derniers n'ont d'autre choix que de s'attaquer au bétail. Ils deviennent ainsi la cible des chasseurs (7). » Pour réparer leurs torts, les hommes n'ont d'autre choix que de rapidement mettre en place des programmes de préservation de la faune.

Urgence d'agir

Seuls quatre pays sont actuellement des «refuges» pour les lions : l'Afrique du Sud, le Botswana, la Namibie et le Zimbabwe (8). Ces pays sont privilégiés puisque les lions sont protégés dans des parcs nationaux qui sont les mieux équipés pour assurer leur survie. Les lions ne seraient donc plus en sécurité dans la savane, leur habitat naturel. Selon les résultats des recherches, le mieux serait qu'ils habitent les parcs de préservation de la faune (9). Cependant, ce ne sont pas tous les États qui ont les ressources financières à investir dans la protection du roi de la jungle. En effet, il faudrait 2000 $ par km2 par année pour protéger efficacement le lion (10).

À la suite de la publication de l'étude dans la revue PNAS, les États-Unis ont décidé de placer le lion sous la protection de la loi américaine sur les espèces en danger d'extinction (11). Cette décision a été prise dans le but de conférer : « [...] à ces animaux toutes les protections de la loi américaine pour leur préservation, permettant de renforcer les contrôles et la surveillance des importations et du commerce international (12). »

Pour protéger le lion, les efforts devront être coordonnés entre États africains et organismes de protection de la faune. Ils exigeront peut-être même une mobilisation au niveau international pour solidifier les sanctions contre le braconnage. La disparition rapide du lion n'est qu'un aspect de la crise écologique qui sévit en Afrique.




Références:

(1) La Presse. « La moitié des lions d'Afrique pourrait disparaître d'ici 20 ans », 27 octobre 2015, http://www.lapresse.ca/environnement/especes-en-da... (page consultée le 31 octobre 2015).

(2) L'OBS. « Les lions d'Afrique, voués à disparaître ? Triste réalité. Les hommes préfèrent les tuer », 29 octobre 2015, http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1442650-l... (page consultée le 31 octobre 2015).

(3) La Presse, op. cit.

(4) Jeune Afrique. « Dans 20 ans, la moitié des lions d'Afrique pourraient avoir disparu », 20 octobre 2015, http://www.jeuneafrique.com/275164/societe/20-ans-... (page consultée le 31 octobre 2015).

(5) L'OBS, op. cit.

(6) La Presse. « La disparition de la savane africaine met les lions en périls », 4 décembre 2012, http://www.lapresse.ca/environnement/especes-en-da... (page consultée le 31 octobre 2015).

(7) L'OBS, op. cit.

(8) Jeune Afrique, op. cit.

(9) Loc. cit.

(10) La Presse « La disparition de la savane...», op. cit.

(11) La Presse. « Les États-Unis veulent protéger le lion africain », 27 octobre 2015, http://www.lapresse.ca/environnement/especes-en-da... (page consultée le 31 octobre 2015).

(12) Loc. cit.

Dernière modification: 2015-11-09 07:42:14

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Macron au Niger : assurer le support militaire français au Sahel
>février 2018


Niger : entre croissance démographique et pauvreté
>septembre 2017


Une première vraie transition démocratique pour le Niger ?
>janvier 2016


Afrique : le roi de la jungle menacé
>novembre 2015


Niger : le taux de fécondité élevé compromet le niveau de vie de la population
>mars 2015


Le Niger a faim !
>octobre 2010


Un référendum à saveur de coup d'État au Niger
>septembre 2009


Enlèvement de diplomates canadiens au Niger : une succursale d'Al-Qaïda tenue responsable
>septembre 2009


Niger : Disparition de deux diplomates canadiens
>février 2009


Le Nigeria et le pétrole, avenir prometteur...
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016