18 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

26 octobre 2015

Le règne d'Ahikito : l'empereur moderne


Philippe-Antoine Régnier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Abdication de l’empereur du Japon, Akihito

octobre
2017
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2014
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2012
Élection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

mars
2011
Séisme dévastateur au Japon

août
2009
Élection au Japon du Parti démocratique de Yukio Hatoyama

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

septembre
2005
Élection d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire au Japon

janvier
1995
Tremblement de terre d'Haansh Anshin-Awaji (Kobe), au Japon

octobre
1992
Début d’une visite historique de l’empereur japonais Akihito en Chine

novembre
1990
Intronisation de l'empereur japonais Akihito

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

août
1978
Signature d'un traité de paix et d'amitié entre la Chine et le Japon

juillet
1976
Arrestation de l'ex-premier ministre japonais Kakuei Tanaka

novembre
1975
Ouverture du sommet des six nations les plus industrialisées à Rambouillet

décembre
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

L'environnement politique japonais a beaucoup changé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, un aspect lui reste fidèle, et c'est la monarchie. La famille royale japonaise est la plus ancienne dynastie du monde (1). En effet, il faut remonter à 660 ans avant Jésus-Christ pour retrouver le premier souverain. À ce jour, ce sont 125 souverains qui se sont succédés au trône.

L'année 2015 marque les 25 ans de règne de l'actuel souverain, l'empereur Akihito. Il fut promu au trône en 1989, à la suite de la mort de son père et empereur, Hirohito, puis officialisé en 1990 (2). Selon la tradition japonaise, le règne d'Ahikito représente l'ère de l'accomplissement de la paix, ou l'ère Heisei. L'empereur Akihito tente, depuis le début de son mandat, de se rapprocher du peuple japonais et de faire rupture avec le passé. Ses actions semblent avoir redonné du prestige à la monarchie japonaise (3). Toutefois, la succession anticipée d'Akihito est déjà problématique, car il n'a pas de successeur prêt à le remplacer. Ainsi, il y a eu un réel sentiment de panique au sein de la famille royale qui, à un moment donné, craignait que sa prestigieuse dynastie prenne fin lorsque Akihito cédera son poste (4).

Le couronnement d'Akihito : rupture avec le passé

Akihito accède au trône en janvier 1989 lorsque son père, l'empereur Hirohito, décède. Il est intronisé en novembre 1990 lors d'une cérémonie officielle. Cette cérémonie marque un énorme changement dans le paysage politique japonais. Effectivement, la défaite japonaise lors du second conflit mondial a obligé ce pays à modifier sa Constitution et le rôle de la famille royale (5). La nouvelle Constitution japonaise de 1947 enlève tout pouvoir à l'empereur, ainsi que son caractère divin.

Ainsi, Akihito est le premier empereur à accéder au trône depuis la défaite japonaise. La cérémonie se fait sans les symboles rituels et, pour la première fois, la présence d'étrangers et de civils est autorisée (6). C'est donc plus de 500 représentants étrangers et 2000 invités japonais qui sont présents pour la cérémonie.

L'apprentissage d'Akihito dans la fonction royale se fait à titre de prince héritier du Japon. En 1952, il est officialisé comme prince héritier. Il est rapidement formé à occuper les fonctions d'empereur. Son entourage veut faire de lui le symbole de la modernisation et de la désacralisation de la famille royale (7). Il ne subit donc aucune influence religieuse et voyage à travers le monde durant ses jeunes années. La stratégie fonctionne bien, car effectivement Akihito fait la rupture avec plusieurs traditions. Notamment par son mariage avec une roturière et lorsque le couple décide d'élever personnellement ses enfants. Des gestes qui ont secoué la famille royale, mais plu au public (8). Ainsi, avant même qu'il accède au titre d'empereur, Akihito se rapproche du public et modernise la monarchie japonaise

La symbolique importante de la famille royale

La monarchie japonaise découle d'une longue tradition culturelle et historique. L'empereur exerce une influence notable sur la société japonaise. À travers les âges, le rôle de l'empereur a changé. Que ce soit comme chef d'État ou chef des armées, l'empereur a toujours eu un rôle à remplir au sein de la société japonaise (9). La fonction impériale n'a d'ailleurs jamais été remise en cause.

Traditionnellement, l'empereur exerçait le rôle de chef d'État et représentait l'unité étatique. Son influence sur l'environnement politique était considérable. C'est sous le règne de l'empereur Hirohito que l'on constate l'ampleur de l'influence impériale au Japon (10). En effet, en vertu de la Constitution, l'empereur se voit attribué la gouvernance de l'État et la responsabilité des forces armées. Or, l'empereur Showa s'est aussi attribué le commandement d'une structure militaire indépendante du gouvernement et il supervisait un conseil des ministres. Bref, il avait un contrôle quasi total sur la sphère politique du pays (11).

De nos jours, le rôle impérial a beaucoup changé. En effet, la défaite japonaise lors du second conflit mondial a obligé les Japonais à revoir leur Constitution. Répondant aux exigences de l'occupation américaine, le Japon abolit les pouvoirs de l'empereur. Le nouveau rôle de l'empereur est défini par la nouvelle Constitution. Il représente l'État et l'unité du peuple. Toutes ses actions doivent être approuvées par le gouvernement (12). Cette nouvelle tendance démontre la démocratisation du pays, le gouvernement n'étant plus subordonné à la monarchie. L'empereur remplit donc le rôle de chef d'État et ne dispose que d'une autorité morale.

La dernière intervention de l'empereur remonte à 2011, à la suite du séisme. Il avait fait une allocution pour supporter le moral du pays. Le mandat de l'actuel empereur a également été marqué par de nombreuses excuses pour les crimes commis par le Japon lors du second conflit. À cet égard, Akihito semble vouloir faire une rupture avec son père et prédécesseur (13).

Le futur incertain de la dynastie

Cependant, les efforts accomplis par Akihito pour moderniser la famille royale pourraient être inutiles, car Akihito, en fin de règne, n'a pas de successeur. Malgré la refonte de la Constitution en 1947, l'interdiction des femmes au trône est maintenue (14). Une tentative de réforme législative visant à permettre l'ouverture au trône pour les femmes est proposée en 2006, mais a avorté en 2007.

Jusqu'à tout récemment, la famille royale s'inquiétait pour le futur de la dynastie. Effectivement, le successeur d'Akihito, son fils Naruhito, n'a pas de fils. Il était donc possible de voir la plus vieille dynastie s'éteindre. Cependant, en 2006, le deuxième héritier au trône, Akishino, devient père d'un garçon (15). Ainsi, le jeune Hisahito devient le troisième hériter au trône. Malgré son jeune âge, il est déjà formé afin de devenir empereur (16). À moins de réformes législatives, le sort de cette dynastie japonaise repose sur les épaules de ce jeune héritier




Références:

(1) KESSLER, Christian, L'Empereur au Japon, La Revue des ressources, 17 janvier 2014, http://www.larevuedesressources.org/l-empereur-a... , site consulté le 26 octobre 2015.

(2) ibid.

(3) ibid.

(4) HIDEHIKO, Kasahara, Les problèmes de la famille impériale, Nippon, 21 mars 2012, http://www.nippon.com/fr/currents/d00018/, site consulté le 26 octobre 2015

(5) NANTA, Arnaud, «Histoire et mémoire dans le Japon d'après-guerre», Études, 2005, p.297 à 307.

(6) ibid.

(7) KESSLER, op. cit.

(8) ibid.

(9) PONS, Philippe, «La pérennité du système impérial japonais», Le débat, 1993, p.114 à 133.

(10) ibid.

(11) ibid.

(12) KESSLER, op. cit.

(13) CHANCELLOR, Alexander, The Japanese emperor's lesson for the British monarchy. The Guardian, 18 mars 2011,

(14) AFP, This 6 years old boy is the future of Japan's monarchy, The Journal, 13 juillet 2013, http://www.thejournal.ie/japan-prince-hisahito-988... site consulté le 26 octobre 2015.

(15) JONES, Colin, And then there was one ? : Japan's right royal crisis, The Japan Time, 17 janvier 2012, http://www.japantimes.co.jp/community/2012/01/17/i... site consulté le 26 octobre 2015.

(16) ibid.

Dernière modification: 2015-11-03 10:14:09

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Arrestation de Carlos Ghosn : coupable ou victime d'un complot?
>septembre 2019


Japon : la population nippone pourrait disparaître d'ici 1000 ans
>février 2019


La peine de mort au Japon : une violation des droits de la personne?
>novembre 2018


Tokyo face à plusieurs défis pour les Jeux olympiques
>octobre 2017


JEFTA : la réponse euro-japonaise à l'isolationnisme
>octobre 2017


Sommet Russie-Japon : l'économie avant la paix
>février 2017


Japon : du pain sur la planche pour Murata à la tête de l'opposition
>janvier 2017


Les élections japonaises : une ouverture vers une révision constitutionnelle
>septembre 2016


Japon : une relance économique risquée
>septembre 2016


Fukushima, Japon : les fantômes du passé ressurgissent
>février 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019