19 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

26 octobre 2015

2015 : année décisive pour l'atteinte des objectifs mondiaux de développement durable


Megan Leschier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2000
Acceptation d'une trêve mettant fin à la guerre entre l'Éthiopie et l'Érythrée

mai
1993
Proclamation de l'indépendance de l'Érythrée

avril
1988
Signature d'un accord de paix mettant fin à la guerre de l'Ogaden

octobre
1984
Diffusion d'un reportage troublant à la BBC sur la famine en Éthiopie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

juin
1977
Début de la guerre entre la Somalie et l'Éthiopie

septembre
1974
Déposition de l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié

mars
1964
Conclusion d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit entre la Somalie et l'Éthiopie

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

À la suite du consensus de Monterrey, au Mexique en 2002, et de la déclaration de Doha, au Qatar en 2008, est née la Conférence des Nations unies sur le développement durable. C'est du 13 au 16 juillet 2015, à Addis-Abeba, capitale éthiopienne, que se sont déroulées les négociations concernant la rédaction d'un nouveau Programme d'action pour 2015-2030.

Une rencontre prépondérante pour le développement mondial

Les huit objectifs du Millénaire pour le développement ont été adoptés en 2000, afin de répondre aux besoins des plus pauvres. Ces objectifs, adoptés à l'unanimité par les 193 États membres des Nations unies et les institutions mondiales de développement, n'ont pu être atteints comme prévu pour la fin de 2015 (1). Ainsi, un nouveau Programme sur le développement durable doit être adopté pour le calendrier 2015-2030.

C'est la Conférence des Nations unies qui fait les premiers pas dans le but d'augmenter les moyens financiers afin de parvenir à la réalisation des 17 nouveaux objectifs de développement durable (ODD). Puis, suivra le Sommet de septembre à New York, qui sera chargé d'adopter ces moyens de financement, et la Conférence de Paris sur le réchauffement climatique, en décembre. En l'espace de six mois sera établi un Programme d'action pour le développement pour les 15 prochaines années.

L'Organisation des Nations unies a annoncé le 8 octobre 2014 qu'elle allait tenir la Conférence internationale sur le financement du développement dans la capitale de l'Éthiopie (2). Cette Conférence a pour mandat de trouver des manières d'atteindre les ODD pour 2030 ainsi qu'une aide financière supplémentaire qui s'élèverait à 2 500 milliards de dollars par an (3). Pour ce faire, l'Organisation des Nations unies regroupe ses 193 États membres, incluant une trentaine de chefs d'État ou de gouvernement. Comme assistants aux débats s'ajoutent 110 ministres des Finances, des Affaires étrangères et de la coopération au développement ainsi que tout près de 1000 représentants de la société civile et du secteur privé (4).

Un Programme d'action 2.0

La situation mondiale sous toutes ses dimensions, qu'elles soient politiques ou économiques, s'améliore continuellement même si les pays du Sud tirent encore quelque peu de l'arrière. De ce fait, il est primordial d'établir des plans d'action tangibles pour lutter contre des enjeux, tels la pauvreté, les inégalités ou encore le réchauffement climatique. C'est ainsi que prend forme le Programme d'action d'Addis-Abeba, approuvé par l'Assemblée générale des Nations unies le 27 juillet 2015. Celui-ci : « [...] forg[e] un nouveau partenariat global pour le financement du développement durable et établi[t] des mesures incitatives pour des investissements dans des domaines clefs [...] (5) ».

Plus précisément, le Programme d'action comprend des engagements concrets, dont un investissement de qualité, une augmentation de l'aide publique au développement et la création d'une banque de brevets technologiques d'ici 2017. Il prévoit aussi la création de nouveaux processus pour favoriser le développement, le transfert et la diffusion de technologies pertinentes aux ODD et une plus grande coopération internationale en matière fiscale, surtout au niveau du marché noir. Enfin, le programme s'attarde aussi à l'égalité des sexes ainsi qu'à la protection de la planète, la biodiversité et le climat (6).

Par ailleurs, ONE, une organisation mondiale qui lutte contre l'extrême pauvreté essentiellement en Afrique, est interpellée par la priorité accordée aux plus démunis, en particulier aux femmes et aux filles. D'ailleurs, le président et directeur international, Michael Elliot, a mentionné : « [Qu'] [à] Addis-Abeba, l'annonce de mesures politiques et d'investissements ciblés sur leur santé, leur éducation et leurs droits économiques pourrait leur permettre, à elles, mais aussi à leur famille et à leurs communautés, de se sortir de la pauvreté (7) ». On doit relativiser cet accord en considérant qu'il s'est fait au prix d'un recul des pays plus démunis. Tous les ans, des milliards de dollars seront perdus puisque ceux-ci ont renoncé à la création d'un organisme luttant contre l'évasion fiscale (8).

Malgré ce recul, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a déclaré le 16 juillet 2015 que le Programme d'action d'Addis-Abeba : « [...] est une étape importante dans l'édification d'un monde de prospérité et de dignité pour tous. Il revitalise le partenariat mondial pour le développement [et] établit une base solide pour la mise en oeuvre du programme de développement pour l'après-2015 [...] (9) ».




Références:

(1) ORGANISATION DES NATIONS UNIES, « Objectifs du Millénaire pour le développement et l'après-2015 », http://www.un.org/fr/millenniumgoals/, (Page consultée le 25 octobre 2015)

(2) AGENCE FRANCE-PRESSE, « L'ONU tiendra une conférence mondiale à Addis Abeba sur le financement du développement », News Abidjan, 9 octobre 2014, http://news.abidjan.net/h/512253.html, (Page consultée le 25 octobre 2015)

(3) SOUXDORF, Marine, et AGENCE FRANCE-PRESSE, « Financer le développement durable, l'enjeu de la conférence d'Addis-Abeba », Actualité La Croix, 15 juillet 2015, http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Financer-l... (Page consultée le 25 octobre 2015)

(4) WADE, Adama, « Les enjeux de la Conférence d'Addis Abeba sur le financement du développement », Financial Afrik, 13 juillet 2015, http://www.financialafrik.com/2015/07/13/les-enjeu... (Page consultée le 25 octobre 2015)

(5) ORGANISATION DES NATIONS UNIES, « L'Assemblée générale approuve le Programme d'action d'Addis-Abeba sur le financement du développement », 27 juillet 2015, http://www.un.org/press/fr/2015/ag11663.doc.htm, (Page consultée le 25 octobre 2015)

(6) LONGUÉ, Jérôme, « Addis-Abeba : les États parviennent à un accord historique sur le financement du développement », Radio des Nations unies, 15 juillet 2015, http://www.unmultimedia.org/radio/french/2015/07/a... (Page consultée le 25 octobre 2015)

(7) ONE, « Addis-Abeba : ONE salue l'accent mis sur les plus pauvres mais attend des actions concrètes au-delà des promesses », 16 juillet 2015, http://www.one.org/fr/presse/one-salue-laccent-mis... (Page consultée le 25 octobre 2015)

(8) AGENCE FRANCE-PRESSE, « Développement : accord à Addis-Abeba pout trouver 2 500 milliards de dollars », Jeune Afrique, 16 juillet 2015, http://www.jeuneafrique.com/247391/economie/develo... (Page consultée le 29 octobre 2015)

(9) UNITED NATIONS, « Le Secrétaire général salue l'adoption du programme d'action d'Addis-Abeba sur le financement du développement, première des trois [...] », 16 juillet 2015, http://www.noodls.com/view/0A0A937E56F40884D224405... (Page consultée le 25 octobre 2015)

Dernière modification: 2015-11-03 09:02:37

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Abiy Ahmed sonne le glas des conflits en Éthiopie
>octobre 2018


Opinions mitigées sur la nomination du directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé
>octobre 2017


Éthiopie : La répression au service de la stabilité
>janvier 2017


Sommet économique éthiopien : audace et ambition au rendez-vous
>janvier 2016


2015 : année décisive pour l'atteinte des objectifs mondiaux de développement durable
>octobre 2015


Copier-coller de 2010 aux législatives éthiopiennes
>septembre 2015


L'ethnie oromo en Éthiopie : d'épicentre historique à groupe rebelle réprimé
>novembre 2014


Éthiopie : l'opposition est en marche
>septembre 2013


L'Union africaine : d'un chef à l'autre
>février 2010


Échec total des troupes éthiopiennes en Somalie
>janvier 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019