Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

6 October 2015

Une victoire progressive pour Leopoldo López au Venezuela


Sara Sfaya
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2017
Élection controversée d’une Assemblée constituante au Venezuela

December
2015
Victoire de l'opposition aux législatives vénézuéliennes

March
2013
Décès du président vénézuélien Hugo Chavez

October
2012
Réélection de Hugo Chavez à la présidence du Venezuela

February
2009
Tenue d'un référendum au Venezuela

December
2006
Réélection de Hugo Chavez à la présidence du Venezuela

April
2002
Tentative de coup d'État contre Hugo Chavez au Venezuela

December
1999
Pluies torrentielles et inondations au Venezuela

December
1998
Élection de Hugo Chavez à la présidence du Venezuela

January
1994
Émeute dans la prison de Maracaibo, au Venezuela

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

May
1969
Création du Pacte andin

September
1960
Création de l'Organisation des pays producteurs de pétrole

April
1960
Dévoilement de la doctrine Betancourt à Caracas

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1958
Retour de Romulo Betancourt à la présidence du Venezuela

April
1958
Début de la visite du vice-président américain Richard Nixon en Amérique latine

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

Leopoldo López, à la tête du parti politique Voluntad popular, a été emprisonné à la suite de sa contestation du gouvernement du président vénézuélien Nicolás Maduro. C'est par une vidéo diffusée sur Youtube depuis sa cellule que López a fait part de son intention de faire une grève de la faim. Daniel Ceballos, ancien maire de San Cristobal, a fait la même annonce depuis la prison (1). Les deux opposants au pouvoir sont accusés d'avoir comploté et encouragé des actes de violence durant les manifestations étudiantes tenues entre les mois de février et mai 2014 (2).

À la défense des intérêts populaires

Formé en politique publique à l'université de Harvard, aux États-Unis, et diplômé du Kenyon College, Leopoldo López est reconnu comme un activiste politique défendant des valeurs démocrates. Son parti, Voluntad popular, agit dans une perspective révolutionnaire. Composé entre autres de syndicats, il prône la paix et l'égalité pour tous. Comme son nom l'indique, ses actions répondent à la volonté populaire (3).

En 2000, López est élu maire de Chacao, l'une des municipalités qui forme Caracas, la capitale vénézuélienne. Cette circonscription occupe une place de choix en termes culturels et économiques. À cette occasion, 51 % des voix populaires soutiennent le maire. Sa position est maintenue lorsqu'il est réélu en 2004, cette fois avec 81 % des voix. Son mandat se termine alors qu'il bénéficie d'un appui de 92 % (4). Sans contredit, Leopoldo López adopte une approche très transparente dans son administration. Effectivement, il remporte à deux reprises, en 2007 et 2008, le prix de Transparency International. En 2008, il est reconnu par le World Mayor Project comme le troisième meilleur maire à l'échelle mondiale.

En 2008, Leopoldo López tente de se présenter pour occuper la position de maire de Caracas. Le gouvernement de Hugo Chávez fait toutefois en sorte d'empêcher López d'occuper une fonction publique durant les six années suivantes. À la suite de ce geste, la Cour interaméricaine des droits de l'Homme impose des sanctions au président vénézuélien pour avoir bafoué les droits de Léopoldo López et empêché les Vénézuéliens d'offrir leur appui à l'opposition (5). En septembre 2011, la Cour tranche en faveur de López (6). En janvier 2012, il s'associe à Henrique Capriles, candidat de l'opposition à la présidentielle, et contribue à l'organisation de sa campagne. Il continue à aider Capriles lorsqu'une nouvelle élection est tenue à la suite du décès du président Hugo Chávez en 2013. La même année, López conteste les résultats de l'élection qui porte Maduro à la présidence, et affirme qu'il n'y a pas eu de vérification lors du dénombrement des votes (7).

En décembre de la même année, le parti de López représente l'opposition officielle et commence un mouvement de manifestations ayant pour but de contester le pouvoir de Maduro. Des étudiants prennent part aux protestations pacifiques en février 2014. Même si ces réunions sont autorisées par la loi vénézuélienne, l'État réprime les manifestants et trois jeunes perdent la vie à la suite de cette intervention. Le gouvernement de Maduro met la faute sur Leopoldo López et l'accuse d'avoir comploté et encouragé la violence. Le juge devant qui il comparaît le 18 février 2014 est, selon López, corrompu. Il est emprisonné le 20 février de la même année (8).

La grève de la faim comme moyen de pression

Le 23 mai 2015, Daniel Ceballos est transféré dans une prison « où se trouvent des détenus de droit commun dangereux (9) ». Le même jour, il commence sa grève de la faim avec le soutien et la participation de Leopoldo López. Cette manifestation de mécontentement à l'égard du gouvernement de Maduro a pour but de faire cesser la persécution, la censure et la coercition. Elle constitue également un moyen de faire pression pour la libération des prisonniers politiques et pour que soit déterminée une « date définitive pour la tenue d'élections parlementaires en présence d'observateurs de l'Organisation des États américains (OEA) et de l'Union européenne (10) ». Par sa grève de la faim, Leopoldo López cherche à contrer un gouvernement qu'il juge « corrompu, répressif, inefficient et antidémocratique (11) ».

La communauté internationale a réagi favorablement à la grève du chef du parti Voluntad Popular. Certaines personnalités, à l'échelle mondiale, ont fait pression sur le gouvernement vénézuélien de Maduro pour que Leopoldo López soit libéré. C'est le cas pour Felipe González, président espagnol de 1982 à 1996, qui s'est rendu au Venezuela rencontrer López et tenter d'influencer le gouvernement pour qu'il soit libéré. Les autorités lui ont empêché l'accès à la prison de Ramo Verde, où est détenu le chef de l'opposition (12).

Le 23 juin 2015, López a mis fin à sa grève après avoir refusé de s'alimenter durant un mois. Alors qu'une date précise pour les élections constituait l'une de ses revendications, sa grève de la faim s'est terminée une fois la date annoncée, soit le 6 décembre 2015. Même si la grève est terminée, López a affirmé que le combat allait continuer, notamment pour la libération des prisonniers politiques (13).

Une baisse de popularité pour le gouvernement Maduro

Les pressions exercées sur le gouvernement de Maduro par l'entremise de la grève de la faim de Leopoldo López ont partiellement porté fruit. Selon l'Agence France-Presse, le fait qu'une date précise ait été attribuée pour les élections représente un gain pour l'opposition (14).

Le 6 décembre 2015 auront lieu les élections législatives vénézuéliennes. Alors que le régime socialiste perdure depuis février 1999, il commence à être ébranlé. Cette baisse de popularité du gouvernement en place peut notamment être justifiée par l'état actuel de l'économie du Venezuela (15). Depuis des mois, il est possible de remarquer une pénurie dans le secteur de l'alimentation. L'économie est grandement affectée par la baisse de moitié du prix du pétrole. D'après les données de l'institut Datanálisis, Maduro a un appui populaire de 22 %.

Toutefois, il faudra attendre le 6 décembre pour savoir si l'opposition a acquis suffisamment de soutiens pour retirer le pouvoir au gouvernement (16).




Références:

(1) La Presse. Venezuela : grève de la faim de deux opposants emprisonnés, [En ligne], 24 mai 2015, http://www.lapresse.ca/international/amerique-lati... (Page consultée le 27 septembre 2015).

(2) loc. cit.

(3) Auteur inconnu. Leopoldo López, Quién soy, [En ligne], Leopoldo López, 2014, http://www.leopoldolopez.com/quien-soy/ (Page consultée le 26 septembre 2015).

(4) loc. cit.

(5) loc. cit.

(6) RUEDA, Jorge. Rights court sides with Chavez opponent, [En ligne], The Guardian, 17 septembre 2011, http://www.theguardian.com/world/feedarticle/9851129 (Page consultée le 27 septembre).

(7) Auteur inconnu, op. cit.

(8) loc. cit.

(9) PARANAGUA, Paulo A. Au Venezuela, les prisonniers politiques Leopoldo Lopez et Daniel Ceballos en grève de la faim, [En ligne], Le monde, 25 mai 2015, http://america-latina.blog.lemonde.fr/2015/05/25/a... (Page consultée le 28 septembre 2015).

(10) La Presse, op. cit.

(11) BÈLE, Patrick. Venezuela : 29e jour de grève de la faim pour l'opposant Lopez, [En ligne], Le Figaro, 23 juin 2015, http://www.lefigaro.fr/international/2015/06/23/01... (Page consultée le 26 septembre 2015).

(12) loc. cit.

(13) ALEXANDROWICZ, Laurence avec Agence France-Presse. Vénézuela : Lopez, le leader de l'opposition radicale, arrête sa grève de la faim, [En ligne], Euronews, 24 juin 2015, http://fr.euronews.com/2015/06/24/venezuela-le-lea... (Page consultée le 28 septembre 2015).

(14) Agence France-Presse. Venezuela: manifestation pour la libération d'opposants, [En ligne], Canoe, 20 juin 2015, http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/20... (Page consultée le 28 septembre 2015).

(15) GALLOY, Christian. Changements politiques attendus ou probables en 2015 en Amérique latine et en Espagne, [En ligne], Latin Reporters, date inconnue, http://www.latinreporters.com/amlatpol06012015jwfr.html (Page consultée le 28 septembre 2015).

(16) loc. cit.

Autres références

Auteur inconnu. Leopoldo López, [En ligne], Leopoldo López, 2014, http://www.leopoldolopez.com/bio/ (Page consultée le 26 septembre 2015).

BARTLETT, Meghan. Experts see tough battle as Venezuela prepares to vote, [En ligne], The Washington Times, 17 septembre 2015, http://www.washingtontimes.com/news/2015/sep/17/ex... (Page consultée le 27 septembre 2015).

LOVATO, Roberto. The Making of Leopoldo López, [En ligne], Foreign Policy, 27 juillet 2015, http://foreignpolicy.com/2015/07/27/the-making-of-... (Page consultée le 26 septembre 2015).

PARANAGUA, Paulo A. Leopoldo Lopez, prisonnier politique numéro un au Venezuela, [En ligne], Le Monde, 11 septembre 2015, http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/09/11... (Page consultée le 26 septembre 2015).

PERALTA, Eyder. 5 Things To Know About Venezuela's Protest Leader, [En ligne], National Public Radio, 20 février 2014, http://www.npr.org/sections/thetwo-way/2014/02/20/... (Page consultée le 26 septembre 2015).

Dernière modification: 2015-10-12 08:05:58

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016