14 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

29 septembre 2015

Syrie: rencontre importante entre la Russie et Israël


Louis-Philippe Duhaime
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2018
Frappes américaines, britanniques et françaises sur la Syrie

décembre
2015
Fin d'une année record pour le nombre de déplacés dans le monde

août
2013
Utilisation d'armes chimiques à Ghouta, en Syrie

mars
2011
Intensification de la contestation en Syrie

février
2005
Assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafiq Hariri

juin
2000
Décès du président syrien Hafez el-Assad

octobre
1989
Signature de l'accord de Taëf sur la paix au Liban

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

février
1982
Début d'un conflit entre l'armée syrienne et les Frères musulmans à Hama

octobre
1973
Début du premier «choc pétrolier»

octobre
1973
Déclenchement de la guerre du Kippour au Moyen-Orient

avril
1971
Proclamation de l’Union des Républiques arabes

mars
1971
Accession de Hafez el-Assad à la présidence de la Syrie

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

juin
1967
Début de la guerre des Six jours au Moyen-Orient

février
1966
Renversement du gouvernement en Syrie

janvier
1958
Proclamation de la création de la République arabe unie

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le 21 septembre 2015, le président russe, Vladimir Poutine, et le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, se sont rencontrés à Moscou. Netanyahu était accompagné du chef des renseignements militaires Herzl Halevi ainsi que du général Gadi Eisenkot. Portant sur le conflit syrien, la rencontre en a fait sourciller plus d'un, notamment les États-Unis.

Rencontre constructive

Selon un communiqué de presse du bureau du premier ministre israélien, la rencontre reposait sur les inquiétudes d'Israël par rapport à une possible augmentation de la présence militaire russe en territoire syrien (1).

Le soutien du Kremlin à Damas semble déranger Israël. L'État hébreu procède déjà à des bombardements en territoire syrien. Ceux-ci sont effectués avec l'objectif de détruire les transports d'armes de l'Iran avec l'aide du régime syrien vers le Hezbollah, catégorisé comme un groupe terroriste et un ennemi d'Israël (2). Bien que la Russie a démenti l'envoi de troupes en sol syrien, Poutine ne nie pas son soutien au régime du président Bashar Al-Assad (3).

La rencontre a permis au premier ministre israélien de mettre sa vision en perspective : un appui militaire au régime syrien amplifierait l'aide au Hezbollah. Selon Netanyahu, l'aide administrée à la Syrie augmentera sa puissance militaire. Cela entraînerait une recrudescence du transport d'armes vers le Hezbollah ce qui, de facto, créerait de nouvelles vagues de terrorisme contre Israël. Poutine a rassuré Netanyahu, en lui rappelant que son objectif était de combattre le groupe terroriste État islamique (DAESH). De plus, selon le président russe, la Syrie est déjà occupée par sa guerre civile, ce qui l'empêche de financer un nouveau front contre Israël (4).

Alors que le partage de la zone aérienne reste tendu entre l'État hébreu et la Syrie, Netanyahu craint que la présence de l'aviation militaire russe limite la marge de manoeuvre de l'aviation israélienne. Poutine et Netanyahu se sont prononcés sur l'importance de développer une meilleure coordination entre les deux nations. « Nous nous sommes mis d'accord sur un mécanisme destiné à prévenir de telles incompréhensions (5) », a révélé le bureau du premier ministre israélien.

Réactions mitigées

Cette rencontre a attiré la curiosité de la communauté internationale. Du côté américain, la présence russe en Syrie est perçue d'un mauvais oeil. Le 22 septembre dernier, le Wall Street Journal a publié des photos satellites de la construction de deux bases militaires soi-disant russes (6). Selon lui, cela prouverait une entrée en jeu imminente de la Russie dans le conflit syrien, ce qui entraînera des embûches à l'administration du président Barack Obama. Les États-Unis dirigent depuis quelques mois les frappes de la coalition internationale contre DAESH.

Après l'annonce de cette rencontre, le secrétaire de la Défense américaine, Ashton B. Carter, a entrepris des discussions avec son homologue russe, Sergei K.Shogu. Washington veut éclaircir les intentions de la Russie pour éviter tout conflit avec elle dans la zone syrienne entre les États-Unis et la Russie (7). En cas d'accrochage, le Wall Street Journal évoque la possibilité d'une grande détérioration des relations entre les deux pays.

Du côté russe, le Moscow Times met l'accent sur la relation qu'entretiennent Moscou et Damas. Au lieu de parler d'agression et d'ingérence, il évoque une aide donnée à des amis de longue date (8). Toujours selon le Moscow Times, la rencontre a prouvé que la Russie a toujours un certain poids sur l'échiquier international. Dès la moindre rumeur d'action de sa part, tous les yeux sont tournés vers le Kremlin. Pour sa part, la presse israélienne perçoit le résultat de la rencontre comme étant positif. Selon le journal Hareetz, la collaboration entre la Russie et Israël sera bénéfique pour les deux pays dans la lutte contre DAESH (9).

Les leaders mondiaux se rencontreront le 28 septembre pour la 70e session des Nations unies afin de discuter du conflit syrien. Quel sera l'impact de cette rencontre? Une chose est sûre : elle attirera l'attention de la communauté internationale.




Références:

(1) Le Figaro, « Rencontre entre Netanyahu/Poutine » 16 septembre 2015, http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/09/1... (page consultée le 27 septembre 2015)

(2) Adrien Jaulmes, « Israël lance des raids aériens contre la Syrie » Le Figaro, 06 mai 2013, http://www.lefigaro.fr/international/2013/05/05/01... (page consultée le 27 septembre 2015)

(3) Le Point « Syrie : Poutine a rencontré Netanyahu à Moscou » 21 septembre 2015, http://www.lepoint.fr/monde/syrie-poutine-a-rencon... (page consultée le 27 septembre 2015)

(4) Guy Taylor « Putin seeks to ease Israeli fears in rare Netanyahu meeting » The Washington Post, 21 septembre 2015 http://www.washingtontimes.com/news/2015/sep/21/vl... (page consultée le 27 Septembre 2015)

(5) Pierre Avril, « Syrie : après Washington, Moscou coopère avec Israël » 21 septembre 2015, Le Figaro, http://www.lefigaro.fr/international/2015/09/21/01... (page consultée le 27 septembre 2015)

(6) Neil MacFarquhar, « Netanyahu and Putin Spar Over Syrian Threat to Israel », The New York Times, 21 septembre 2015, http://www.nytimes.com/2015/09/22/world/middleeast... (page consultée le 27 septembre 2015)

(7) Dion Nissenbaum « Russia Expands Military Presence in Syria, Satellite Photos Show » The Wall Street Journal, 22 septembre 2015 http://www.wsj.com/articles/russia-expands-m... (page consultée le 27 septembre 2015)

(8) The Moscow Times « Putin Seeks to Assuage Israel's Fears of Syrian Aggression » 21 septembre 2015, http://www.themoscowtimes.com/news/article/putin-s... (page consultée le 27 septembre 2015)

(9) Gill Cohen « Israeli, Russian Armies to Form Joint Committee on Syria Actions » Haaretz, 22 septembre 2015, http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/.pre... (page consultée le 27 septembre 2015)

Dernière modification: 2015-10-05 07:57:39

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Sommet tripartite à Ankara : une lueur d'espoir pour la Syrie
>octobre 2019


La fin de l'État islamique?
>novembre 2018


Israël en Syrie : un dossier en évolution
>octobre 2018


Rojava: une vision de la Syrie peu abordée
>novembre 2017


Syrie: rien ne va plus
>octobre 2016


Une rencontre diplomatique à saveur politique entre la Russie et la Syrie
>janvier 2016


Syrie: rencontre importante entre la Russie et Israël
>septembre 2015


La liberté de presse en Syrie : un oxymore
>novembre 2014


Dans les camps de réfugiés syriens, la polio frappe
>février 2014


Syrie : retour sur l'échec de Genève 2
>février 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019