Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

14 novembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

22 September 2015

Rapprochement Corée du Sud - Japon : la sécurité avant tout


Philippe Antoine Régnier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Publication d’un rapport spécial du GIEC sur le réchauffement global des températures

April
2018
Sommet entre les leaders de la Corée du Sud et de la Corée du Nord

February
2018
Ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud

March
2017
Destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye

December
2012
Élection de Park Geun-hye à la présidence de la Corée du Sud

February
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

January
2007
Entrée en fonction de Ban Ki-moon au poste de secrétaire général des Nations unies

June
2000
Tenue d'une rencontre historique entre les chefs d'État des deux Corées

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

September
1988
Ouverture des Jeux olympiques de Séoul

February
1988
Assermentation du président Roh Tae-woo en Corée du Sud

June
1987
Levée de l'état d'urgence en Corée du Sud par le président Chun Doo-hwan

May
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

October
1979
Assassinat du président sud-coréen Park Chung-Hee

October
1972
Suspension de la Constitution en Corée du Sud

October
1963
Élection de Park Chung-hee à la présidence de la Corée du Sud

May
1961
Renversement du gouvernement en Corée du Sud

April
1960
Annonce de la démission du président de la République de Corée, Syngman Rhee

September
1950
Début du débarquement d'Incheon, en Corée du Sud

Le 14 avril 2015, le Japon et la Corée du Sud ont tenu des discussions en matière de sécurité. Malgré des tensions territoriales et historiques, les deux nations ont abordé des sujets comme la sécurité régionale, la politique de défense et ont évoqué une coopération accrue entre elles. Cette réunion marque les 50 ans de relations bilatérales entre les deux nations, à la satisfaction du Japon qui souhaite faire oublier son lourd passé militaire dont la Corée a été victime.

Le dégel des relations

Tenue en marge du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, la rencontre entre les deux nations est une réelle occasion de renouer des relations solides entre elles. En effet, leurs dirigeants respectifs semblent très optimistes pour la suite des choses. La présidente coréenne, Park Geun-Hye, y voit une occasion de «créer un avenir où la Corée du Sud et le Japon peuvent coopérer et coexister dans la prospérité mutuelle (1)». Le Korean Journal of Defense Analysis estime que l'avenir des relations est très prometteur. Effectivement, les deux pays partagent des intérêts semblables, sont des démocraties établies et font face aux mêmes menaces (2).

Les discussions regroupent les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des deux pays. Malgré l'optimisme pour l'avenir des relations, la présidente coréenne refuse toujours de rencontrer en personne le premier ministre japonais, Shinzo Abe. Cependant, les États-Unis, un allié commun des deux nations, tentent depuis longtemps de les convaincre de travailler ensemble (3). Ainsi, les États-Unis ont une influence considérable sur la suite des relations entre ces deux pays, malgré leur absence des discussions.

Plusieurs sujets ont été abordés lors de ces discussions, qui dans l'ensemble concernaient surtout la sécurité régionale. Ainsi, face à une menace nord-coréenne grandissante, les deux pays tentent d'améliorer et d'accentuer leur coopération militaire (4). Dans l'optique d'offrir une réponse rapide et efficace à une agression ou une catastrophe naturelle, leurs forces navales respectives participent à des exercices conjoints.

Il y a également une coopération accrue dans le domaine du renseignement militaire. Selon le Center for Strategic and International Studies, le nouvel accord de partage de renseignements représente «une reconnaissance indirecte par la Corée de la nécessité de la coopération opérationnelle et tactique avec la Japon (5)». Afin d'améliorer la sécurité régionale, la Corée semble déterminée à favoriser un dégel durable des relations avec le Japon.

La contrainte territoriale : Liancourt Rocks

Le lourd passé militaire japonais a longtemps été source de discorde entre les deux pays. La domination japonaise lors de la première moitié du 20e siècle a laissé plusieurs séquelles dans la région, en particulier en Corée (6).

Toutefois, un enjeu d'actualité est également source de tensions entre les deux pays. Un archipel, Liancourt Rocks, situé entre le Japon et la Corée, est revendiqué par ces derniers. Cet archipel, qui est peu habité, est une importante réserve naturelle (7). Les eaux entourant l'archipel sont un espace de pêche très rentable.

La dispute territoriale entourant ces îles remonte à très loin, mais ce n'est que récemment qu'une entente a été trouvée. Le Japon a perdu le contrôle des îles à la suite de sa défaite lors du second conflit mondial. Cependant, depuis les années 50, le Japon en revendique le contrôle. Du côté coréen, Liancourt Rocks représente le symbole de leur indépendance face au Japon (8). Or, outre la symbolique, les archipels représentent aujourd'hui un enjeu économique et commercial majeur dans la région.

À maintes reprises, les deux pays ont essayé de régler le conflit à l'amiable, mais sans succès. La plus récente tentative remonte à 2012, lorsque le Japon a proposé de régler le conflit devant la Cour internationale de justice, offre toutefois refusée par la Corée.

Les experts s'entendent pour dire que les 4 dernières années ont été les pires pour les relations Japon-Corée du Sud. Cependant, le contexte géopolitique de la région les force en quelque sorte à coopérer (9). Il est ainsi dans les intérêts de chacun de surmonter leurs différends politiques et faire fi des importantes tensions qui ont marqué les deux nations afin d'assurer un avenir viable et sécuritaire dans la région.




Références:

(1) PFLIMLIN, Edouard, Le rapprochement Corée du Sud - Japon et ses limites, IRIS, 6 juillet 2015, http://www.iris-france.org/61803-le-rapprochement-... site consulté le 19 septembre 2015

(2) SINGH, Bhubhindar, Stability in South Korea - Japan Relations, Korean Journal of Defense Analysis, 1er mars 2015, http://www.kida.re.kr/?sidx=707&stype=2, site consulté le 19 septembre 2015

(3) PFLIMLIN, op. cit.

(4) KYODO, Jiji, Japanse, South Korean defense chiefs hold first talks in four years, The Japan Times, 31 mai 2015, http://www.japantimes.co.jp/news/2015/05/31/nation... site consulté le 19 septembre 2015

(5) PFLIMLIN, op. cit.

(6) JACKSON, Van, How to Fix the Japan South Korea Relationship, The Diplomat, 20 avril 2015, http://thediplomat.com/2015/04/how-to-fix-the-japa... site consulté le 19 septembre 2015

(7) JUN, Kwanwoo, South Korea Denounces Japan's Renewed Claim on Disputed Liancourt Rocks, The Wall Street Journal, 4 avril 2014, http://www.wsj.com/articles/SB10001424052702303532... site consulté le 19 septembre 2015.

(8) COSSA, Ralph, Japan - South Korea Relations : Time to Open Both Eyes, Council on Foreign Relations, Juillet 2012, http://www.cfr.org/south-korea/japan-south-korea-r... site consulté le 19 septembre 2015.

(9) TIEZZI, Shannon, South Korea - Japan Relations : Toward a New Future?, The Diplomat, 23 juin 2015, http://thediplomat.com/2015/06/south-korea-japan-r... site consulté le 19 septembre 2015.

Autre référence

AFP, South Korea, Japan Resume Annual Defense Talks, DefenseNews, 5 août 2015, http://www.defensenews.com/story/defense/in... site consulté le 19 septembre 2015

Dernière modification: 2015-10-22 14:07:21

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016