16 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

15 septembre 2015

Nouvelle ère de changement pour l'Alliance démocratique en Afrique du Sud


Megan Leschier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2019
Élection d’un gouvernement du Congrès national africain en Afrique du Sud

mars
2019
Annonce du départ du président algérien Abdelaziz Bouteflika

février
2018
Démission du président sud-africain Jacob Zuma

mai
2014
Réélection du Congrès national africain de Jacob Zuma en Afrique du Sud

décembre
2013
Décès de l'ex-président sud-africain Nelson Mandela

juin
2010
Présentation de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud

mai
2009
Élection de Jacob Zuma à la présidence de l'Afrique du Sud

mai
2008
Attaques xénophobes en Afrique du Sud

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

août
2002
Ouverture d'un sommet sur le développement durable à Johannesburg

juin
1995
Conquête de la Coupe du monde de rugby par l'Afrique du Sud

mai
1994
Élection de Nelson Mandela à la présidence de l'Afrique du Sud

juin
1991
Abolition des dernières lois ségrégationnistes en Afrique du Sud

mars
1990
Proclamation d'indépendance de la Namibie

février
1990
Libération de Nelson Mandela en Afrique du Sud

décembre
1988
Signature à New York d'un traité sur le conflit en Angola

septembre
1984
Élection de Pieter Botha à la présidence de l'Afrique du Sud

juin
1976
Émeutes à Soweto en Afrique du Sud

décembre
1967
Première greffe cardiaque de l'histoire

Le 10 mai 2015 ont eu lieu les élections internes au sein de l'Alliance démocratique afin d'élire un successeur à l'ancienne chef, Helen Zille. Ce parti de « Blancs » fait alors volte-face en élisant Mmusi Maimane, premier chef noir du parti, comme dirigeant.

Loin de l'apartheid

L'Alliance démocratique (DA) est le principal parti libéral-conservateur d'opposition. Il fait face au Congrès national africain (ANC) de Jacob Zuma, qui s'opposait aux discriminations raciales du gouvernement blanc à l'époque de l'apartheid. La DA est perçue comme un parti de Blancs, puisque tous ses chefs l'étaient, mais l'arrivée au pouvoir de Mmusi Maimane pourrait faire progresser l'électorat noir et dissuader ses adversaires d'accuser le parti d'un possible retour en arrière.

L'apartheid, qui signifie « mise à part » des Noirs à la communauté africaine (1), est une politique mise en place par le Parti national d'Afrique du Sud dans les années 1940. Le but étant de préserver la suprématie des Blancs, à l'époque, dans un pays où ils sont minoritaires et où la discrimination régnait.

L'arrivée de Maimane marque un tournant. D'ailleurs, il est possible de lire dans le magazine Jeune Afrique que : « la désignation d'un leader noir était jugée cruciale par la plupart des observateurs pour que la DA [...] poursuive sa progression dans la majorité noire face à la toute-puissance de l'ANC [...] (2) ». Soulignons que l'ANC est au pouvoir depuis plus de 20 ans, soit depuis la fin de l'apartheid.

En avril 2014, Helen Zille, ouvrit la course à la succession en annonçant qu'elle cédait sa place après 8 ans. À ce moment, quatre candidats, soit Mmusi Maimane, Wilmot James, le président fédéral du parti, Adrian Naidoo et Morgan Oliphant, des membres du parti, prennent part à cette course (3). Le candidat le plus probable pour succéder à Madame Zille est Mmusi Maimane, chef de l'opposition à l'Assemblée nationale, qui débattra avec son plus fort rival : Wilmot James. Il est possible de constater la popularité de Maimane auprès des membres de la DA avec le résultat des élections : tout près de 90% des votes (89,9%) pour environ 1300 participants (4).

Des défis de taille

Mmusi Maimane, 34 ans, est le premier chef afro-descendant du parti. Il s'agit d'un homme réputé religieux, qui prêche dans une église évangélique, et qui possède une éducation supérieure; un diplôme en psychologie, une maîtrise en théologie et en administration publique. Né à Soweto, un quartier pauvre et réservé aux non-blancs en Afrique du Sud, il est surnommé « le Barack Obama de Soweto » en raison de ses talents d'orateur. Il était partisan de l'ANC de Nelson Mandela durant les années d'apartheid, mais rejoint finalement l'Alliance démocratique en 2009. Il devient le chef du groupe parlementaire l'Alliance démocratique à l'Assemblée nationale en 2014 (chef de l'opposition) et gravit les échelons jusqu'à nos jours où il devient le premier chef noir du parti « blanc » (5).

Selon deux articles du RFI, une radio française d'actualités, Mmusi Maimane souhaiterait tout d'abord « unir les Sud-Africains au-delà de leur couleur de peau (6) », mais également « concilier le conservatisme économique du tout-marché prôné par la DA et les impératifs de dignité et de partage des richesses (7) ». C'est-à-dire entreprendre des changements au niveau économique en rapport avec le partage des richesses et effacer toutes formes de distinctions qui persistent entre Noirs et Blancs.

Ensuite, selon le quotidien politique TimesLive, un des plus grands défis de Maimane sera de gagner le soutien de l'électorat noir tout en conservant les votes des Blancs, Métis et Indiens qui lui sont d'ores et déjà attribués (8). De manière plus générale, Maimane devra apprendre, ou continuer à être constamment attentif aux éventuels changements qui peuvent survenir tant au niveau du : « pays [que] [...] [de] l'environnement politique [...], dans le but de concevoir des réponses appropriées à un niveau stratégique et tactique (9) ».

Finalement, Helen Zille, ancienne chef du parti, a mentionné que son successeur devra être en mesure de conquérir le plus de municipalités possible afin de remporter le scrutin des élections locales de 2016 et de faire face à l'opposition (10).




Références:

(1) GIGUÈRE, Marianne, « La vie sous le régime de l'apartheid », Sociétés et Territoires, http://primaire.recitus.qc.ca/sujets/16/vie-quotid... (Page consultée le 11 septembre 2015)

(2) Agence France-Presse, « Afrique du Sud : Mmusi Maimane, premier Noir élu à la tête du principal parti de l'opposition », Jeune Afrique, 10 mai 2015, http://www.jeuneafrique.com/231038/politique/afriq... (Page consultée le 4 septembre 2015)

(3) KHOZA, Amanda, « DA to elect new leaders », News 24, 9 mai 2015, http://www.news24.com/SouthAfrica/News/DA-to-elect... (Page consultée le 7 septembre 2015)

(4) ESSOP, Rahima et DAVIS, Gaye, « Maimane Relishes landslide victory », EyeWitness News, May 2015, http://ewn.co.za/2015/05/11/Maimane-wins-with-90-p... (Page consultée le 7 septembre 2015)

(5) KIBANGOLA, Trésor, « Afrique du Sud : qui est (vraiment) Mmusi Maimane, le leader noir du "parti blanc" », Jeune Afrique, 12 mai 2015, http://www.jeuneafrique.com/231897/politique/afriq... (Page consultée le 5 septembre 2015)

(6) RFI: les voix du monde, « Afrique du Sud : le "Obama de Soweto" à la tête de l'opposition », 11 mai 2015, http://www.rfi.fr/afrique/20150510-afrique-sud-all... (Page consultée le 4 septembre 2015)

(7) CHANDA, Tirthankar, « Afrique du Sud : l'opposition libérale fait sa mue », RFI : les voix du monde, 18 mai 2015, http://www.rfi.fr/afrique/20150517-afrique-du-sud-... (Page consultée le 4 septembre 2015)

(8) Loc. cit.

(9) MATSHIQI, Aubrey, « Maimane will have to create a majority for a new reality», Business Day, 13 mai 2015, http://www.bdlive.co.za/opinion/columnists/2015/05... (Page consultee le 13 septembre 2015)

(10) RFI : les voix du monde, Op.cit.

Autres références

Agence France-Presse and RDM Newswire, « Mmusi Maimane elected as new DA leader», Times Live, 10 mai 2015, http://www.timeslive.co.za/politics/2015/05/10/mmu... (Page consultée le 5 septembre 2015)

COHEN, Michaël, « South Africa's DA votes for Leader, with Maimane Favored to Win », Bloomberg Business, 10 mai 2015, http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-05-09/... (Page consultee le 7 septembre 2015)

DEMOCRATIC ALLIANCE, « Section Our people », https://www.da.org.za/, (Page consultée le 7 septembre 2015)

DONADIEU, Pierre, « Afrique du Sud : Mmusi Maimane, le Barack Obama de l'Alliance démocratique? », Jeune Afrique, 28 avril 2014, http://www.jeuneafrique.com/164130/politique/afriq... (Page consultée le 4 septembre 2015)

HERVIEU, Sébastien, « Mmusi Maimane, fils prodige de la "nation arc-en-ciel" », Le Monde, 6 mai 2015, http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/06/05/mm... (Page consultée le 5 septembre 2015)

LONGARI, Marco, « Afrique du Sud : l'Alliance démocratique se cherche un nouveau leader », RFI : les voix du monde, 14 avril 2015, http://www.rfi.fr/afrique/20150414-afrique-sud-all... (Page consultée le 4 septembre 2015)

MARRIAN, Natasha, « Maimane or James? Expect more of the same from the Da », Rand Daily Mail, 8 mai 2015, http://www.rdm.co.za/politics/2015/05/08/maimane-o... (Page consultée le 4 septembre 2015)

SIONNEAU, François et al. « Un Noir élu à la tête du principal parti de l'opposition sud-africaine », Journal l'OBS Monde, 11 mai 2015, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150510.AFP7... (Page consultée le 4 septembre 2015)

Dernière modification: 2015-09-21 07:42:04

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'Afrique du Sud compte donner une orientation pacifiste au Conseil de sécurité
>février 2019


Le nucléaire : nécessité ou poudre aux yeux pour l'Afrique du Sud?
>décembre 2017


Afrique du Sud : le président aux neuf vies
>novembre 2017


Les drogues illicites : un terrain périlleux pour l'Afrique du Sud
>février 2017


Un nécessaire coup de pouce énergétique pour l'Afrique
>mars 2016


Une position plus continentale qu'émergente pour l'Afrique du Sud à la COP21
>janvier 2016


Nouvelle ère de changement pour l'Alliance démocratique en Afrique du Sud
>septembre 2015


Fin de la grève du platine : victoire coûteuse en Afrique du Sud
>septembre 2014


L'intégration économique régionale : une solution pour l'Afrique ?
>janvier 2014


Afrique du Sud : création d'un nouveau parti d'opposition sur fond de lutte raciale
>novembre 2013


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016